Et quand il n’y a plus de vent ?

Le blog Flamberge, vous le savez, utilise les dévoués services d’un Poseur de Filets Dérivants, qui ramène bien souvent dans ses rêts des infos passionnantes.

J’en veux pour preuve cet article du Figaro qui va vous expliquer ce que modestement et avec mes petits moyens je vous démontre depuis un bon moment déjà, à savoir que ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent.

http://www.clipboom.net/public/galleria/Nature/000680.gifhttp://www.clipboom.net/public/galleria/Nature/000680.gifhttp://www.clipboom.net/public/galleria/Nature/000680.gif

Notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544 est dans une phase difficile et néanmoins délicate quant à son avenir politique.

En deux mots comme en cent : qui choisir ?

Borloo, Sarko ? Quitter complètement l’UMP ? Rester dans le parti du lider minimo ?

http://nsm02.casimages.com/img/2009/09/27/090927084926390114530330.jpg

http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2011/04/30/01006-20110430ARTFIG00622-jean-louis-borloo-faible-centre-d-attraction.php

—-

http://nsm05.casimages.com/img/2011/05/04/110504041608390118102927.png


Ah ! C’est du souci, tout ça !

——————————————

 


2 commentaires

  1. p'tite souris dit :

    Bonjour « LES CONVICTIONS »
    Mais quand il n’y a plus de vent… il reste : « PILE OU FACE » (avec une modeste petite pièce)

  2. TOTO dit :

    PAS BIZARRE! la difficultée de prendre une décision aussi importante.le risque est grand de perdre :une place de député voir de ministrable et la protection juridique que cela entraine …..ect.C’est un peu comme celui (ou celle)qui traite les « autres » de fainéants ,et qui d’un seul coup se retrouve au chomage et dans la précarité,ou celui(ou celle) qui condamne la sécurité sociale et se trouve du jour au lendemain atteint d’une maladie grave…….La vie est dure mon cher monsieur.

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !