Y’a plus d’monde au balcon…

Je vous emmène aujourd’hui faire une petite promenade à Surville, la ville haute monterelaise.

Un court périple consacré aux balcons survillois…

http://nsm05.casimages.com/img/2011/06/13/110613051525390118316467.jpg

—–

http://nsm05.casimages.com/img/2011/06/13/110613051526390118316469.jpg

—–
http://nsm05.casimages.com/img/2011/06/13/110613051525390118316465.jpg

—–

http://nsm05.casimages.com/img/2011/06/13/110613051525390118316466.jpg

—–

http://nsm05.casimages.com/img/2011/06/13/110613051526390118316468.jpg

—–

http://nsm05.casimages.com/img/2011/06/13/110613051525390118316464.jpg

—–

Tous les locataires de l’office HLM de Montereau Confluence Habitat (dont le Président je vous le rappelle n’est autre que notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-Avocat-ARES-346-544), tous les locataires donc, viennent de recevoir une étonnante circulaire.

En effet, selon ce texte, tous les propriétaires des balcons ci-dessus sont passibles de voir leur bail résilié !

Ni plus ni moins !

Mais lisez plutôt, on se retrouve après !

http://nsm05.casimages.com/img/2011/06/13/110613051526390118316470.jpg

—–

http://nsm05.casimages.com/img/2011/06/13/110613051526390118316471.jpg

—–

Alors bien entendu, de nombreux locataires sont furieux, comme celui qui m’a alerté en me communiquant ce courrier !

A quoi peut bien servir leur balcon, maintenant ?

Dame, c’est qu’il ne faut pas « affecter l’esthétisme des bâtiments« , pour reprendre les termes mêmes de M. Saaydi.

Ailleurs, les appartements et les balcons sont faits pour le bien-être des habitants.

A Montereau, c’est le contraire : ce sont les locataires qui doivent s’adapter à l’esthétisme.

C’est que bien entendu, il ne faut pas casser le joujou de notre édilanous, ses constructions financées par l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine…

Alors comme nous ne vivons pas dans un monde de bisounours et que je ne fais pas preuve d’un angélisme imbécile, il est certain que des exagérations sont commises. J’ai interviewé quelques habitants, et ils m’ont démontré que des agissements pour le moins intolérables existaient, gâchant le bien-être collectif…

Avec cette rénovation de l’ANRU, n’était-ce pas le moment de mettre en place des moyens pédagogiques, des réunions de quartier consacrées à ce problème,  afin de démontrer aux locataires concernés qu’on ne pouvait pas faire n’importe quoi sur son balcon ?

Non. A Montereau, on préfère encore une fois faire dans la répression…

A Montereau, un bon balcon est un balcon vide !

Vous me direz que ceci est peut-être anecdotique, mais c’est exactement le genre de démarche qui vient démontrer une certaine conception de gouvernance municipale…

———————————-


 


19 commentaires

  1. oscar dit :

    en 1963 lorsque je suis arrivée a surville la remise de clefs était accompagnée d’un réglement intérieur qui proscrivait linge, tapis,bacs a fleurs extérieur, literie a l’air après une certaine heure…tout le monde respectait ce réglement grace au travail de surveillance des gardiens de l’époque. bien loin ce temps.Maintenant trop de laissé aller. Le nouveau réglement sera-t-il respecté ?

  2. TOTO dit :

    BIZARRE! Le signataire du document aurait ‘il perdu la mémoire ? »FAIT CE QUE JE TE DIT ,MAIS PAS CE QUE J’AI FAIT » Ah la concertation à MONTEREAU a du plomb dans l’aile!.

  3. flop dit :

    Bon, s’il est, comme il est précisé au paragraphe 2,interdit de fixer ou poser les pots de fleurs à « l’intérieur des balcons », je propose de les placer, en avancée, sur l’EXTERIEUR : ce sera plus décoratif.

  4. MAM. dit :

    Avez-vs remarqué comme les conseils de prudence sont dô

    Moi, les recommandations que je préfère, elles sont au paragraphe 2 :
    - Afin d’éviter les risques de chute, il est interdit de poser ou de fixer les pots de fleurs, jardinières ou bacs à fleurs à l’INTERIEUR des balcons ……(fixez-les à l’extérieur, ça ne risque pas de chuter et d’avoir des conséquences !!!!)

    les :

    2 -

  5. Anonyme dit :

    Étonnant ! Montereau ne participe pas au concours des villes fleuries ? A moins que ce règlement ne concerne que la ville haute .

  6. le contribuable dit :

    s’il est interdit de jeter des objets, papiers et détritus …, il faudrait également interdire à la mairie de jeter l’argent du contribuable par la fenêtre.

  7. pepette dit :

    @ le contribuable… 1 !! Ah Ah !
    Et prendre les gens pour des cons, ça, c’est pas interdit ?!

  8. locataire abasourdi dit :

    Encore une fois des paroles et des actes en l’air. Ces beaux messieurs entendent et voient ce qui leur plait. Que penser des « indésirables » squattant les halls d’entrée que la lettre oublie ? médiateurs, policiers maintes fois appelés en renfort qui se déplacent, règlent le problème en faisant évacuer les lieux rappelés une heure après pour les mêmes raisons et qui reviennent inlassablement. QUI n’entend ni ne voit RIEN ??? Situation « archi » connue des services que dirigent la personne qui signe ce papier à propos des obligations des locataires, situation connue de Mr le maire par de nombreux courriers des locataires retransmis à l’Office pour que soit « règler la situation » qui n’est et ne sera JAMAIS règlée faute de le VOULOIR. Est-on obligé de payer des charges de nettoyage pour que des individus extérieurs « salopent » les lieux menacent les locataires, les insultent, fument leurs petits joints et laissent préservatifs, crachats et détritus divers dans les halls ? La sécurité des locataires est-elle moins importante que le linge aux balcons ?
    Comme Oscar le rapelle, en des temps préhistoriques lors de l’arrivée d’un nouveau locataire il lui était remis un règlement intérieur par le gardien et ce dernier chargé de le faire respecter. Par mesure d’économie on a supprimé les gardiens et laissé le champ libre à toute permissivité on voit le résultat.
    Merci Mr Hou d’ouvrir ce dossier, il y aurait beaucoup à dire à ce sujet. Ce papier est une PROVOCATION comme toujours à l’égard de la majorité silencieuse des locataires qui sont respectueux des lieux qu’ils habitent et aimeraient bien que l’OFFICE FASSE RESPECTER ces règlementations qu’elle rappelle brutalement sans vraiment VOULOIR les faire appliquer. Quelles sanctions seront appliquées ? Comment ? Encore de la poudre aux yeux juste pour attiser le feu et envenimer les relations entre locataires et bailleur. On attend avec impatience le résultat de cette missive !! CHICHE !! On va voir ce qu’on va voir. Combien de temps va-t-il falloir pour faire appliquer ce règlement ????? Le linge ou autre au balcon est-il moins esthétique que les trous dans les chaussées, les trottoirs dégradés, les détritus jetés à terre, les chantiers qui n’en finissent pas le bruit des pétards (ça commence), des petites motos de cross ? les voitures garées sur les trottoirs et on en passe…..Surville est un tout pas un détail, le linge aux balcon est un détail dans un tout. Des brigades anti linge aux balcons seront-elles créées ???? Arpanteront-elles sans relâche les trottoirs de Manille pardon de Surville en vue de « délinger » les balcons rebelles ? Sera-t-il demandé à la police municipale de verbaliser ?
    A propos du « nourrissage » des pigeons et des chats….voir Mme la conseillère municipale à la vie animale qui dans certains quartiers a autorisé ce nourrissage et fait placer des petites cabanes « abris chats » avec le tampon officiel de la mairie apposé dessus afin que quiconque s’y attaque soit informé qu’il sera puni. Elle encourage donc ces interdits et passe outre les arrêtés municipaux et préfectoraux. La loi n’est donc pas la même pour tous. Si un membre du conseil municipal autorise un interdit rappelé dans toutes les boîtes aux lettres, pourquoi pas du linge sur le balcon qui entre nous soit dit est une propriété privée. Les cabanes à chats, elles, sont sur le domaine public. A qui appartiennent ces chats ? à la mairie de Montereau avec carte de tatouage comme l’oblige la loi au nom de la mairie ? d’un particulier, d’une association ? Ils sont pourtant abrités dans des petits « cabanons mairie » des HLM à chats. A quand la destruction des paillotes ? Pas de linge pas de paillottes ! Le linge lui, contrairement à ce que nous affirme le paragraphe 6 de la missive ne « contribue pas à la multiplication des troubles et désordres  » !!!!!
    Il aurait peut-être été plus judicieux que cette missive soit signée non pas d’un quelconque directeur adjoint mais du directeur général des services ou pourquoi pas du Président de l’Office Monsieur le maire. Quant au paragraphe 6, signature apposée d’obligation de Mme la conseillère à la vie animale.

1 2 3

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !