Le cap des 1.600 demandeurs d’emploi monterelais est passé…

Le titre de ce papier vous a tout dit : à Montereau, au premier trimestre 2011, le nombre des demandeurs a une nouvelle fois augmenté.

Nous venons de dépasser le seuil des 1.600 chômeurs.

C’est bien entendu l’INSEE, l’Institut National de la statistique et des sciences économiques qui vient de livrer une nouvelle fois les données locales concernant l’emploi.

C’est ici :

http://nsm01.casimages.com/img/2009/01/03/090103035027390112946331.jpg

http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/donnees-detaillees/duicq/uu.asp?reg=11&uu=77405

http://nsm05.casimages.com/img/2011/07/03/110703032435390118417486.jpg

—–
En ce premier trimestre 2011, notre chef-lieu de canton bat un nouveau et triste record : le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 4,35 %, passant de 1564 à 1632, soit 68 personnes en plus.

. http://nsm05.casimages.com/img/2011/07/04/110704014622390118421865.jpg

(infographie Y.P.)
—–

Voici la courbe qui inexorablement, hélas, grimpre, grimpe, grimpe….

http://nsm05.casimages.com/img/2011/07/04/110704014622390118421866.jpg

(infographie Y.P.) 
—–

Parlera-t-on de ces piteux résultats dans le très jégoïste hebdo municipal 7/7 ?

Rien n’est moins sûr, bien évidemment…

Dans l’hebdo local, la République de Seine-et-Marne, le correspondant revenait cette semaine sur le fait que deux entreprises vont bientôt s’installer sur la ZAC de Saint Donain, à Marolles.

Les 10 hectares vendus par la Communauté de Communes 23 € le m2 au lieu de 30 € à la société Duroux, (un rabais de 700.000 € H.T.) et les 10.000 M2 vendus 27,50 € à la société TLR (un rabais de 25.000 € H.T.) permettront-ils à ces deux entreprises de créer 70 emplois ?

Il faut vraiment le souhaiter.

Car, je vous rappelle une nouvelle fois, encore et toujours, que derrière ces tristes chiffres, ce sont des familles, des enfants qui souffrent.

———————–

Post-Post

.
Mais comment ! Je m’aperçois que j’ai oublié de vous signaler la citation du jour sur Wikiquote !

http://fr.wikiquote.org/wiki/Accueil

Je suis impardonable !

A demain, les amateurs d’alexandrins sont impatients…

———————–
 

 


6 commentaires

  1. henri auclair dit :

    Pour être tout à fait objectif il faut noter que les chiffres de l’emploi ne sont pas non plus bons dans les autres grosses communes du canton (Canne/St-Germain et Varennes).
    Est-ce le fruit de la politique économique du canton menée par la CC2F et son président, le maire de Montereau? Peut-être.
    Toujours est-il que la ZAC Bréau, nouveau moteur économique du canton, n’a pas réglé le problème du chômage.
    Il nous manque les chiffres sur le différentiel création/pertes d’emplois pour juger de la capacité du canton à redresser la courbe de l’emploi.

  2. chouette alors dit :

    Un seul chômeur de plus et c’est un chômeur de trop. Est-on certain que ces deux entreprises apporteront des emplois aux habitants locaux ? Que produisent ces deux entreprises ?

  3. Locke dit :

    Ce qui est incroyable, c’est qu’après les salons de l’emploi, on lit dans la presse locale que des tas de promesses d’embauches ont été signées. On voit quelle crédibilité accordée à ces déclarations.

  4. NOIRAULT dit :

    Que ceux qui m’ont critiqué quand j’étais (délégué à l’emploi à montereau )se souviènnent .Ce n’était pas miraculeux mais nous avions créé quelques emplois.L’action de la CC2F n’est pour le moins pas brillante .La ZAC du BREAU a créé beaucoup de travailleurs pauvres.Les attaques au code du travail votées par le député-maire n’y sont pas pour rien.

  5. p'tite souris dit :

    Tout fout l’camp : les grandes industries, le boulot, les commerces ferment, certains ouvrent de façon des plus éphémère, les clients, quand il en reste, s’échapppent vers le Bréau… le porte-monnaie se vide, 1632 personnes (chiffre officiel, la réalité sans doute plus brutale encore) sur le bord de la route, engagées dans la précarité ….
    c’est la mort lente d’une ville qui m’évoque « Le dormeur du val » d’Arthur Rimbaud. Nous ne sommes plus en 1870, mais la guerre économique est tout aussi dévastatrice.

    C’est un trou de verdure où chante une rivière,
    Accrochant follement aux herbes des haillons
    D’argent ;où le soleil, de la montagne fière,
    Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.

    Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
    Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
    Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
    Pâle dans son lit vert où la lunière pleut.

    Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
    Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
    Nature, berce-le chaudement : il a froid.

    Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
    Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
    Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

  6. quienes dit :

    merci Yves pour ce travail de recherche qui éclaire les lecteurs apparemment de plus en plus nombreux.

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !