De l’art de la contradiction !

Le très municipal et très jégoïste organe « 7/7″ possède à mes yeux deux vertus essentielles :

1) La tribune de l’opposition rédigée par Henri Auclair.

2) On y trouve parfois des textes issus de la majorité, des textes, comment vous dire… des textes magnifiques et grandioses !

J’en veux pour preuve ce papier qui figurait en première page du n°449, daté du 6 au 13 juillet de cette année, un article consacré à la démolition des terrasses d’Alembert et des tours Lavoisier.

Je vous laisse découvrir ce chef-d’oeuvre, et vous demanderai de remarquer une perle, comme seul ce journal sait nous en produire, et ce, pour notre plus grande hilarité :

http://nsm05.casimages.com/img/2011/07/12/110712112842390118459162.jpg

—–

Avez-vous remarqué ce qui me remplit de joie, à sa lecture.

Oui, Non, langue au chat ?

Réponse.

Yves Jégo nous l’assure : « détruire un bâtiment n’est pas un spectacle [...]« 

C’est pour cette raison qu’il fait « grignoter » plutôt qu »‘exploser » les bâtiments.

http://nsm05.casimages.com/img/2011/07/12/110712112843390118459163.jpg

——-

Puis, deux colonnes plus loin, que peut-on lire : tout simplement que l’on va pouvoir visiter la démolition !

voir l'image en taille réelle

—-

Bon, mais attention, hein, ce n’est pas un spectacle, même si l’on peut visiter !

Magnifique, non ?

Au delà de cette jolie et nouvelle contradiction qui démontre une nouvelle fois la célèbre cohérence municipale monterelaise, de nombreux habitants du quartier, ainsi que votre serviteur pensent que c’est un véritable scandale que de faire démolir ces tours qui étaient encore dans un très bon état.

Problème de délinquance, problème de lieux propices aux squats et aux trafics en tous genres ?

Plutôt que de sécuriser les lieux, plutôt que de mettre en place une police de proximité, plutôt que d’organiser des actions de prévention en la matière, notre édilanous préfère tout raser.

Comme dirait ce monsieur d’un certain âge que j’ai rencontré en prenant la photo ci-dessous : « Avec le nombre de gens qui n’arrivent pas à se loger, on démolit ça ? C’est une honte !« 

Pas mieux !

http://nsm05.casimages.com/img/2011/07/12/110712112843390118459165.jpg

————————————-

 


23 commentaires

  1. Coccinelle dit :

    On n’en n’est pas à une incohérence près dans notre bonne ville. Il faut bien justifier les décisions prises sans concertation avec les habitants. Comme d’habitude, l’avis des habitants, on s’en contrefiche. La mode des grands ensembles étant passée, on nous étale par petits paquets en longueur ce qui nous était offert en hauteur. Police de proximité, politique de fermeté de l’Office, sécurisation des lieux, et oui, autant de choses qui auraient pu, mais voilà. Ici dans ces quartiers laissés à l’abandon, nous sommes des exclus que l’on enferme dans l’exclusion. Pauvreté, chômage, illetrisme, pente savonneuse vers l’exclusion. Nous autres habitants de ces quartiers nous sommes devenus des parias. On nous fait l’aumone d’une petite pensée en pratiquant ces réhabilitations mais au fond, on nous laisse quand même dans notre m….pas de médecin la nuit, de moins en moins de commerces, de moins en moins de service, des quartiers démolis sans reconstruction (rue des Grès- place jean XXII) laissant la place à des terrain en friche) Ce n’est pas pour autant que nous avons notre taxe d’habitation revue à la baisse malgré les trottoirs défoncés, l’apparition de chantiers sans fin. Se débarrasser des charges collectives est le principal objectif de l’Office (les nouvelles constructions ont des chauffages individuels qui coûtent très cher au locataire et la plupart n’ont pas les moyens) les gardiens sont en effectifs réduits, les loyers sont plus chers bref, qui paie la facture ?

  2. ménagère pas d'accord dit :

    Je ne sais pas chez d’autres mais chez moi, la poussière !!!! Les tours « explosées » le spectacle est unique, on mange de la poussière pendant trois jours le temps qu’elle retombe et après on est tranquille. En ce moment on en mange tous les jours et avec le vent, on est gâté. Sans compter les conjonctivites et les allergies respiratoires mais ça, on s’en fiche en haut lieu. Le confort des habitants alentours n’est pas au programme. Notre premier magistrat s’en fiche, il habite loin des miasmes survillois et sans doute n’a-t-il jamais joué du plumeau à poussière. A tant faire, les économies qu’il annonce en privilégiant cette technique, il y a sûrement d’autres façons de les trouver. Notre bonne ville est excellente en matière de « donner spectacle », celui là est à la mesure des gens de Surville. On nous prend pour des ‘gogos’, pas étonnant que les tréteaux de France rechignent à s’installer dans ce trou perdu.
    D’accord avec Coccinelle voilà encore un chantier qui va le rester longtemps. On se moque vraiment de la qualité de vie des habitants et la qualité passe aussi par la propreté, l’aménagement des espaces de vie : trottoirs, espaces verts entretenus etc. Dans ce quartier, c’est pas la joie et ce bien avant la démolition des tours.

  3. TOTO dit :

    BIZARRE! Personne ne chiffre le coût de suville(construction plus démolition). Non ce n’est pas l’AMERIQUE, comme on le croyait dans les années 60 lorsqu’il y avait du travail à montereau. Et pourtant seulement la moitié a été construit.Mais peu importe le coût, les milliars n’ont pas d’importances!. Cette droite dépensière ne sait pas ce qu’est la réhabilitation, elle se glorifie autant de détruire que de construire Et malheureusement un tas de gens pense que c’est ça la modernisation pourtant ce sont eux qui payent.Sans compter que par manque de moyens de plus en plus de monterolais ont des difficultées pour payer leur loyer.

  4. Le forgeois dit :

    Excellent, encore un beau moment de cohérence politique. Ce n’est pas un spectacle mais on fait visiter, c’est magnifique.

  5. Michele Dessler dit :

    Il ne faut plus s’étonner de rien.
    Ces tours ayant été construites dans les années 70 avaient donc trente ans.
    Seulement trente ans, ce qui pour un bâtiment n’est rien.
    C’est une gabegie monumentale, simplement pour répondre à des intérêts personnels.
    La cohésion sociale n’existe pas à Montereau, on préfère raser des tours, reconstruire des hlm horizontaux, au mépris de toutes les préconisations quant à l’utilisation des terrains.

  6. carabe doré dit :

    et de plus il faut s’inscrire pour assister au gâchis de l’argent public donc le nôtre ! tout à fait d’accord avec coccinelle
    Ces bâtiments ont été les derniers construits sur la ZUP si la vetusté justifie leur démolition c’est tout le quartier qu’il faudrait démolir y compris les « pavillons » sans doute mis en vente pour leur « vétusté »?

  7. souris verte dit :

    D’accord avec Michèle Dessler. Il est préférable de détruire et de reconstruire, les subventions existent mais aucune subvention pour entretenir ou rénover sauf ces dernières années avec les réhabilitations. Mais voilà, les subventions sont dépensées, les crédits sont coupés, une partie des habitations n’ont pas été rénovées et ne le seront pas. On vend les bijoux de famille pour se débarasser de leur entretien. Un perte monumentale dont personne, surtout pas ceux qui ont en charge la gestion de l’office n’est responsable. Les responsabilités financières ne retombent que sur le locataire et le contribuable – on augmente charges et loyers c’est l’inflation – faut bien que quelqu’un paie même s’il n’en na pas les moyens. Les logements sociaux n’ont plus rien de sociaux et certains loyers charges comprises atteigent allègrement les 800 euros ! De quel social parle-t-on ? Mais qu’à cela ne tienne, il y a l’APL que tous les contribuables paient. On augmente les loyers puisque l’APL compense – oui mais les charges augmentent et il n’y a pas d’APL. Ces charges augmentent mais on ne remèdie pas au mal, cela devient inadmissible. Encore une fois, ceux qui nous gouvernent derrière leur bureau n’ont aucune idée du désarroi d’une population en grande précarité, en fait, ils s’en fichent. Il faudrait peut-être obliger certains beaux messiers/belles dames à vivre avec un RMI durant un an dans ces quartiers défavorisés, sans voiture, sans argent, sans possibilté de s’en sortir avec pour beaucoup l’humiliation quotidienne de sa condition. Mais cela est une autre histoire. Ils ne tiendraient pas 15 jours ! Il leur faudrait une assistance psychologique pour oublier.
    Le rapport Milos est paru mais sans suite et sans sanctions adéquates, donc totale immunité des responsables concernés qui d’ailleurs se suivent et se ressemblent dans leur incapacité à gèrer. Cette réhabilitation n’était pas d’obligation, l’entretien, la rénovation, l’obligation pour les responsables de cet office comme d’autres de répondre de leur résultats de gestion devraient suffire. Après tout, on demande des résultats aux policiers, pourquoi pas aux responsables d’office.

  8. quienes dit :

    Voila un maire qui a toutes les audaces.Chaque jour on découvre de nouveaux scandales, des incohérences, des erreurs grossières, du mépris pour les administrés. Hier, c’était l’incinérateur qui ne sera peut-être pas subventionné à cause d’une négligence ( retard de facturation), aujourd’hui c’est ce grignotage de tours que l’on offre en spectacle en avançant que ça n’en est pas un.Et puis et surtout, faire croire que la démolition des tours va régler les problèmes de sécurité et d’emplois est une imposture.

1 2 3

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !