Labo(rloo)ratoire ?

Ainsi donc, pendant que certains se la coulaient douce en vacances à regarder le cul des vaches, d’autres communiquaient !

Ainsi donc, Montereau-Fault-Yonne a été unilatéralement décrétée ville-laboratoire par Jean-Louis Borloo.

L’exemple à suivre ! The place to be !

Si l’on en croit le dithyrambique article de la République de Seine-et-Marne en date du 1er août dernier, le futur-probable-si-c’est possible-si-ça-ne-dérange-pas-trop candidat à la présidence de la République avait décidé de passer un jour et un seul dans ce joyau du sud seine-et-marnais qu’est notre chef-lieu de canton.

En fait, soyons précis, il n’a pas passé une journée complète à Montereau.

Il a accompagné ceux qui ce jour-là avaient déboursé un euro pour aller au Lac des Settons.

Pour Jean-Louis, aucune hésitation : Montereau sera sa ville-laboratoire, car Yves Jégo et son équipe municipale « ont changé la vie des habitants« . Chez nous, on « montre ce qu’il faut faire » !

Or M’sieur Borloo et M’sieur Jégo ont la mémoire un peu courte.

En effet, ils ont complètement « oublié » que Montereau avait déjà été choisie par leurs soins pour être ville-laboratoire.

Souvenez-vous !

Ne devait-on pas ériger ici, à Surville, les premières maisons à 100.000 euros ?

Résultat : à Montereau, aucune maison à 100.000 euros n’a vu le jour.

http://borloo.hautetfort.com/logement/

Il faut donc se méfier du concept de ville-laboratoire à Montereau…

Mais, il y a encore plus « drôle », car en matière de communication, il faut toujours faire plus !

Jean-Louis Borloo n’a pas hésité à enjoindre le bon peuple français dans son ensemble à venir passer des vacances… à Surville !

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/07/110907052558390118706347.jpg

—–
Nous sommes le 8 septembre, l’annonce ayant été faite le 1er du mois d’août, a-t-on vu des hordes de touristes en short et en bob arpenter la rue des Chesnois, appareils photos en main ?

A-t-on aperçu des milliers d’auvergnats, marseillais, basques, alsaciens, bretons ou autres poitevins débarquer dans notre Carrefour à la recherche de crème solaire ou de spécialités culinaires survilloises ?

Au pire, a-t-on remarqué quelques militants radicaux de l’ARES en thongs suivre les injonctions de leur patron et de leur jégoïste vice-président ?

Si vous avez des photos de ce déferlement touristico-survillois, faites-moi signe, je suis preneur.

En tout cas, dans l’article, les autochtones rencontrés ont assurément parlé à l’ancien ministre de l’écologie de choses plus tangibles : « C’est bien d’‘embellir l’environnement, mais il faut que les jeunes puissent trouver du travail« .

A ceci, les statistiques sont là pour hélas donner raison à ces Survillois : chez nous, au 1er trimestre 2011, on comptait 1.632 demandeurs d’emploi.

Vous avez dit « ville-laboratoire » ?

—————————————————-

 


3 commentaires

  1. TOTO dit :

    BIZARRE! Je pensais que le mot « LABORATOIRE » avait une connotation pas très bonne actuellement. Embrouilles de laboratoire égal MEDIATOR .MONTEREAU mérite quand même mieux que cela.

  2. chouette alors dit :

    Nous voilà donc transformés en souris ou rats comme on veut ! Ce sont les chats qui vont être contents et lorsqu’il y a chats il y a notre CMDAVA aussi chargée de la biodiversité un tantinet oubliée dans notre bonne ville. Bizarre que les deux ex ministres n’aient pas été visiter le puit carbone, constaté les détritus jetés par terre avec délectation et impunité dans certains quartiers de Surville, les tonnes de mégots de cigarettes jetés autour de la cité scolaire qui n’auront pas disparus dans quelques millions d’années et laisseront perplexes sur l’usage de la chose nos descendants (à moins que d’ici là tout ait sauté), les voitures ventouses sur les trottoir particulièrement dans le quartier de la maison des familles, les collègiens et lycéens livrés à eux mêmes (et oui, comme le beaujolais nouveau la rentrée nouvelle est arrivée) faisant « fumette » en tous genres dans les halls d’immeubles alentour….
    Alors oui, nos deux ex ministres auraient constaté que la vie à Surville n’est pas un long fleuve tranquille malgré la réhabilitation (pas pour tout le monde) les caméras et tout et tout
    Pas l’ombre d’un bob ou de touristes à Surville à moins que le détour fût voulu par un tour opérator afin de présenter à leurs touristes nantis ce qu’était vraiment un ilôt de précarité en tous genres. Auraient-ils été étonnés nos ex ministres dont un de l’écologie de constater l’abattage en plein mois d’août des arbres du quai d’Yonne et cela pourquoi ? pour polluer encore plus l’atmophère avec les rejets de Co2. Il fait quand même bon vivre dans notre bonne ville puisqu’on le dit.

  3. p'tite souris dit :

    La mer à Surville, y’a pas à dire… ça fait rêver !
    Pour patienter: une rivière, un fleuve, et même pas Montereau Plage !
    Vous savez sur le chemin de halage de l’yonne à St Maurice (là où la berge s’effondre) et face au massacre du quai des Bordes et du quai des Noues. OK les arbres ne repousseraient pas de sitôt, mais la berge de St Maurice serait plus agréable..
    Aujourd’hui, Ségolène n’est pas ingrate, elle passera sur le marché de Surville vers 140h.45.c’est la rumeur du jour.

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !