Archive pour 30 septembre, 2011

Vous avez dit « Jégocentrique » ?

Le lecteur flambergien versé dans la science de la sismologie sait bien qu’en matière de tremblements de terre en tous genres, il faut s’attendre, après le passage de l’onde principale, à des ondes résiduelles.

Ainsi, après l’échec jégoïste aux dernières sénatoriales, il fallait se préparer  à ces ondes résiduelles : gare aux conséquences, attention aux dommages collatéraux !

Figurez vous qu’ayant constaté qu’il avait semé un merd….. un bazar considérable dans le petit monde de la droite seine-et-marnaise, en partant dans un premier temps de l’UMP, puis tentant d’annexer avec l’insuccès que l’on sait le centre droit, ne voilà-t-il pas qu’Yves Jégo cherche à se rapprocher… de l’UMP !

Retour aux sources…

Vous ne rêvez pas ! C’est comme je vous le dis !

J’en veux pour preuve cet article du Parisien, un papier intitulé « Yves Jégo pense déjà aux législatives« , en date du 27 septembre dernier.

http://nsm02.casimages.com/img/2009/10/18//091018050238390114666408.jpg

http://www.leparisien.fr/abo-seine-et-marne-sud/jego-pense-deja-aux-legislatives-27-09-2011-1626943.php

Ainsi donc, notre édilanous ferait déjà du pied au parti sarkozyste afin de lui proposer une «une coordination intelligente et préalable. »

Autrement dit, il s’agirait de tenter piteusement de rentrer au bercail, puisqu’au centre, on s’est assez vite aperçu des fabuleuses capacités de rassembleur de notre Député-Maire-ARES-ex-UMP-Avocat-346-544 !

La preuve, Yves Jégo a appelé Jean-François Copé et Christian Jacob à mettre en place un « comité de liaison de la majorité présidentielle ».

Il pense être en position de force pour dire aux autres ce qu’il faut faire.

Encore mieux : il se dit « ouvert à la discussion », prévoyant un nouvel « échec pour la majorité présidentielle« .

« Il faut absolument « offrir un autre visage » lors de la campagne des élections législatives« , précise-t-il !

Et bien entendu, pour notre édilanous, la faute revient à Jean-François Copé, puisqu’il ne s’est pas rallié à lui, vice-président de l’ARES !

Je vous jure que je n’invente rien. Lisez le papier !

Dans la série « il y en a qui ne manquent pas d’air… », ma crémière le classerait probablement en pôle position.

C’est évidemment ce qu’a compris lui aussi Gérard Ruffin, du Nouveau Centre, qui vient de répondre à Yves Jégo au moyen d’une lettre et d’un sacré communiqué de presse, et ce, dans des termes qui me feraient passer pour un gentil camarade de classe du temps de la primaire à Besançon…

———

C’est là :

http://www.nouveaucentre77.com/article-lettre-de-gerard-ruffin-85198120.html

http://a3.idata.over-blog.com/200x165/2/29/07/09/Vie-du-NC/senatoriales.jpg

Et là :

http://www.nouveaucentre77.com/article-communique-de-presse-yves-jego-n-a-rien-compris-85265096.html

Communiqué de presse

Enfermé dans ses certitudes, uniquement guidé par une ambition personnelle, Yves Jégo n’a pas compris l’ambition collective de l’ARES. Ce désir de travailler ensemble (Nouveau Centre, Parti Radical, Gauche Moderne et Convention Démocrate) pour créer une nouvelle force politique durable ne passe pas par des candidatures brutales et irréfléchies. Cela ne passe pas non plus par le dénigrement de ces partenaires par tous les moyens.

Yves Jégo n’a pas à choisir qui est ou n’est pas un interlocuteur valable. La crédibilité ne s’établit pas en fonction d’un score électoral mais en fonction de la constance du message porté et des méthodes employées. Pour les centristes, et pour les radicaux que nous connaissons, les valeurs ont plus d’importance qu’un score électoral. La fin ne justifie pas tous les moyens.

Le Nouveau Centre regrette la volonté d’isolement d’Yves Jégo. Nous déplorons que le Parti Radical soit l’otage de la stratégie unipersonnelle Jégocentrique d’un député qui craint pour son siège. Nous demandons donc à nos amis et partenaires radicaux qui viennent de quitter l’UMP pour travailler avec le Nouveau Centre de ne pas rebrousser chemin.

L’Alliance doit vivre, prospérer et elle le fera grâce à toutes les personnes de bonnes volontés.

Gérard Ruffin

——-

Et pour être certain d’être bien compris, c’est un autre Gérard, Gérard Jeffray, Président du Nouveau-Centre 77, qui a écrit hier un article pas piqué des hannetons.

C’est ici :

http://www.nouveaucentre77.com/article-monsieur-jego-un-representant-du-centre-peu-credible-85265732.html

http://a4.idata.over-blog.com/251x162/2/29/07/09/jeff_8445-2.jpg

Extraits :

Je ne reviendrai pas sur l’historique et la campagne sénatoriale d’Yves Jégo. On peut la résumer ainsi : reniements de parole,  mensonges et coups tordus.

Me tournant vers l’avenir et l’espoir d’un renouveau centriste, je suis très inquiet pour la Seine et Marne.

En effet, force est de constater que le JEGO d’après les sénatoriales est le même que le JEGO d’avant les sénatoriales et n’ayant qu’un seul but : sauver sa carrière politique personnelle.

Pathétique dans ses déclarations aux médias, il est de plus incapable d’analyser sereinement les résultats ni d’assumer ses responsabilités.

Lui qui n’a eu de cesse de dénoncer le « diktat » des partis et notamment de l’UMP, le voilà déjà en train de quémander les bonnes grâces de celle-ci en vue des législatives à travers une « meilleure coordination ». Mais au nom de qui, au nom de quoi ? [.....]

En ayant des propos méprisants à l’égard du Nouveau Centre et de ses représentants, monsieur Jégo s’est mis de fait hors course pour la représenter.

Monsieur Jégo ne veut pas se tourner vers nous. Cela tombe bien, nous ne voulons pas nous tourner vers lui.

——-

M. JEFFRAY a la même analyse que moi : grillé aux sénatoriales, Yves Jégo cherche à tout prix à sauver son mandat de député en juin 2012.

Car il imagine bien que son siège pourrait bien lui passer sous le nez, dans l’état actuel des choses…

On se doute qu’il aura en face de lui des listes UMP, NC… Une telle division des voix qui ne lui profiterait bien évidemment pas…

Yves Jégo a peur pour sa carrière personnelle ! Il ne sait plus comment se tirer de cette situation. Il recherche donc de nouvelles « anciennes alliances »…

Mais ses ex-amis (ou plutôt les ex-membres-du même parti, il ne faut rien exagérer) voudront-ils à nouveau de lui ?

Rien n’est moins certain.

En tout cas, on aura compris à gauche qu’en Seine-et-Marne, pour le moment en tout cas, il ne faut surtout pas bouger, et regarder ceux d’en face se rouer de coups…

———————————  

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !