Archive pour septembre, 2011

Si j’aurais su, j’aurais pas rev’nu !

Avant-Post

.
Léo, on pense à toi !

Audience aujourd’hui à 10h00 du tribunal administratif de Melun pour statuer sur la demande d’annulation de l’élection de Léo Aiello, conseiller général de notre canton.

(Une demande d’annulation déposée, je vous le rappelle,  par Jean-Marie Albouy, candidat battu et 1er adjoint au Maire de Montereau.)

Voulez-vous que je vous dise : je suis très confiant !

———————————-

Si j’aurais su, j’aurais pas rev’nu !

.
Aujourd’hui, c’est à un autre petit retour en arrière estival que je vous convie.

Cet été, Ludovic Vigogne, journaliste à Paris Match, a été interviewer notre Député-Maire-ARES-ex-UMP-Avocat-346-544.

Le thème de cette petite causerie était assez simple : il s’agissait de faire avouer à notre édilanous que finalement, en mars 2009, en pleine crise guadeloupéenne, et alors chargé du Secrétariat d’Etat chargé de l’Outre-mer, notre édilanous n’aurait pas dû quitter la Guadeloupe.

Je vous laisse découvrir tout ceci…

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/08/110908074322390118713335.jpg

——–

Notre DM-ARES-ex-UMP-Avocat-346-544 l’avoue enfin !

Le mea culpa évoqué dans la titraille est clair et net : il aurait dû désobéir au premier ministre François Fillon !

Ah ! Comme ça aurait été beau, un Secrétaire d’Etat désobéisseur ! Un rebelle, quoi…

Retranché dans la préfecture guadeloupéenne, il aurait fallu faire donner la troupe pour l’en déloger…

Peut-être même trois ou quatre bataillons de CRS robocopisés auraient-ils dû utiliser une douzaine de grenades lacrymogènes pour y faire sortir un Yves Jégo s’accrochant à son bureau, les yeux rougis et larmoyants.

Mais, non, finalement, il a obéi. Il est rentré à Paris…

http://nsm01.casimages.com/img/2009/02/11//090211021702390113136195.jpg

Un Secrétaire d’Etat qui obéit, qui semble prendre une avoinée, tout en découvrant subitement qu’au MEDEF, c’est rien que des méchants !

——–

Puis, François Fillon l’a réexpédié dans l’île mais flanqué de deux médiateurs.

Et pour certains, vous allez voir comme la rancune est tenace !

Not’ bon maire n’a toujours pas digéré son éviction du gouvernement trois mois après cette crise ultra-marine !

On aura en tout cas bien compris quel était le conseil de l’été dispensé par Yves Jégo aux futurs Secrétaires d’Etat : n’hésitez pas à désobéir à votre premier ministre !

Bon, allez…. Je sens bien qu’une certaine photo vous manque, car ça fait quand même longtemps…

C’est bien parce que c’est vous…

http://nsm01.casimages.com/img/2009/01/18//090118040600390113012847.jpg 

Ah ! C’était le bon temps !

——————-

Labo(rloo)ratoire ?

Ainsi donc, pendant que certains se la coulaient douce en vacances à regarder le cul des vaches, d’autres communiquaient !

Ainsi donc, Montereau-Fault-Yonne a été unilatéralement décrétée ville-laboratoire par Jean-Louis Borloo.

L’exemple à suivre ! The place to be !

Si l’on en croit le dithyrambique article de la République de Seine-et-Marne en date du 1er août dernier, le futur-probable-si-c’est possible-si-ça-ne-dérange-pas-trop candidat à la présidence de la République avait décidé de passer un jour et un seul dans ce joyau du sud seine-et-marnais qu’est notre chef-lieu de canton.

En fait, soyons précis, il n’a pas passé une journée complète à Montereau.

Il a accompagné ceux qui ce jour-là avaient déboursé un euro pour aller au Lac des Settons.

Pour Jean-Louis, aucune hésitation : Montereau sera sa ville-laboratoire, car Yves Jégo et son équipe municipale « ont changé la vie des habitants« . Chez nous, on « montre ce qu’il faut faire » !

Or M’sieur Borloo et M’sieur Jégo ont la mémoire un peu courte.

En effet, ils ont complètement « oublié » que Montereau avait déjà été choisie par leurs soins pour être ville-laboratoire.

Souvenez-vous !

Ne devait-on pas ériger ici, à Surville, les premières maisons à 100.000 euros ?

Résultat : à Montereau, aucune maison à 100.000 euros n’a vu le jour.

http://borloo.hautetfort.com/logement/

Il faut donc se méfier du concept de ville-laboratoire à Montereau…

Mais, il y a encore plus « drôle », car en matière de communication, il faut toujours faire plus !

Jean-Louis Borloo n’a pas hésité à enjoindre le bon peuple français dans son ensemble à venir passer des vacances… à Surville !

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/07/110907052558390118706347.jpg

—–
Nous sommes le 8 septembre, l’annonce ayant été faite le 1er du mois d’août, a-t-on vu des hordes de touristes en short et en bob arpenter la rue des Chesnois, appareils photos en main ?

A-t-on aperçu des milliers d’auvergnats, marseillais, basques, alsaciens, bretons ou autres poitevins débarquer dans notre Carrefour à la recherche de crème solaire ou de spécialités culinaires survilloises ?

Au pire, a-t-on remarqué quelques militants radicaux de l’ARES en thongs suivre les injonctions de leur patron et de leur jégoïste vice-président ?

Si vous avez des photos de ce déferlement touristico-survillois, faites-moi signe, je suis preneur.

En tout cas, dans l’article, les autochtones rencontrés ont assurément parlé à l’ancien ministre de l’écologie de choses plus tangibles : « C’est bien d’‘embellir l’environnement, mais il faut que les jeunes puissent trouver du travail« .

A ceci, les statistiques sont là pour hélas donner raison à ces Survillois : chez nous, au 1er trimestre 2011, on comptait 1.632 demandeurs d’emploi.

Vous avez dit « ville-laboratoire » ?

—————————————————-

Il faut savoir se retirer à temps…

Je ne saurais trop vous conseiller aujourd’hui la lecture de l’article du Parisien daté du 2 septembre dernier, un article intitulé « Yves Jégo prié de se retirer« .

C’est ici :

http://nsm02.casimages.com/img/2009/10/18/091018050238390114666408.jpg

http://www.leparisien.fr/abo-seine-et-marne-sud/yves-jego-prie-de-se-retirer-02-09-2011-1588807.php

De quoi est-il question dans ce papier pour l’instant en consultation payante ?

Tout simplement de guerre ! WAR !

Une guerre non pas picrocholine (encore que…) mais plutôt fratricide !

Oui, en ce moment, ça dégomme à toute berzingue dans le Landerneau du Centre-droit, et ce, dans notre beau département.

On se souvient en effet que notre Député-Maire-ARES-ex-UMP-Avocat-346-544 a décidé de se présenter aux prochaines élections sénatoriales, en voulant en quelque sorte représenter à lui seul le Centre-droit dans ce scrutin réservé, je vous le rappelle, aux grands électeurs.

On pourra relire à ce sujet les papiers suivants :

http://yvespoey.unblog.fr/2011/08/30/reconversion-envisagee/

http://yvespoey.unblog.fr/2011/09/01/tout-le-monde-il-est-beau-tout-le-monde-il-est-gentil/

Or, voyez comme le monde est mal fait tout de même, voilà qu’on ose contrecarrer les beaux projets de notre édilanous !

Mais si, c’est comme je vous dit !
« On », c’est tout simplement une quinzaine d’élus du Nouveau-Centre qui a adressé très récemment à Yves Jégo un courrier dans lequel ils font part de leur « étonnement » quant à sa candidature !

Ce lettre comporte une seule demande, mais quelle demande !

« Cher Yves, nous te demandons (…) de prouver que la politique ne se résume pas à une question d’ambition personnelle mais à une ambition collective en retirant ta candidature », lui demandent fermement ces élus, parmi lesquels on trouve le maire du Mée-sur-Seine, Franck Vernin (NC), le maire de Gretz-Armainvilliers, Jean-Paul Garcia (DVD) ou encore l’ancien député-maire de Torcy Gérard Jeffray (NC)…

Cher Yves, va-t-en et laisse faire les vrais centristes, en gros et sans décodeur !

On le voit, pour fratricide, cette guerre est fratricide.

Mais le plus drôle reste à venir… (Enfin, drôle, je me comprends…)

Qui croyez-vous qu’Yves Jégo a invité pour sa désormais traditionnelle journée champêtre de septembre, à Misy-sur-Yonne ?

Jean-Christophe Lagarde, le Président exécutif…. du Nouveau-Centre !

Je vous jure que je n’invente rien !

La preuve, sur ce carton d’invitation :

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/06/110906074712390118702410.png

—–

Le patron du NC est invité alors que les élus NC de terrain s’opposent fermement à celui qui invite !

Drôle, non ?

On remarquera au passage que notre édilanous, sur ce carton, n’est plus qu’ancien ministre… Un problème de place, sans aucun doute…

Au fait, dois-je préciser que ce petit carton ne m’a pas été personnellement adressé ?

——————–

Soldats, au report !

Aujourd’hui même, si votre mémoire est toujours aussi infaillible après ces semaines passées, vous vous souvenez assurément que notre Député-Maire-ARES-ex-UMP-Avocat-346-544 avait invité les élus du sud-Seine-et-Marne à manifester devant l’hôtel de Jouy, à Paris, siège du Conseil régional d’Ile-de-France.

Eh bien figurez-vous que cette nouvelle croisade n’aura pas lieu : le gonfanon jégoïste restera dans son étui, les autobus remplis de notables resteront dans leur hangar respectif. (Les autobus, pas les élus)…

Pourquoi ce déferlement sur la capitale de manifestants entièrement acquis à notre édilanous n’aura-t-il pas lieu ?

C’est précisément l’objet de l’article d’aujourd’hui.

Rappel des faits.

Yves Jégo et ses services dépassèrent les délais fixés par le Conseil régional concernant la demande de subvention destinée à financer en partie le nouvel incinérateur de la zone industrielle de Montereau.

Ajoutée à celle du Conseil général de Seine-et-Marne, ces deux subventions représentaient près de 11 millions d’euro !

Votre serviteur fut modestement à l’origine de cette révélation…

http://yvespoey.unblog.fr/2010/11/10/lhomme-qui-perdait-11-millions/

http://yvespoey.unblog.fr/2010/11/11/lhomme-qui-perdait-11-millions-2eme-partie/ 

Tout en reconnaissant « un bug de 56 jours » (en langage jégoïste « un bug de 56 jours » signifie pour le commun des mortels un délai dépassé de 56 jours), notre DMARESA-346-544 appela donc les élus des 138 communes dépendant du SYndicat de TRAitement des DEchets Ménagers à appeler à manifester à Paris aujourd’hui même.

Souvenez-vous :

http://yvespoey.unblog.fr/2011/07/12/mais-cest-quil-nous-ferait-une-grosse-colere/

Les services du SYTRADEM leur rappelèrent donc récemment cette manifestation, au moyen d’un document en 4 pages papier glacé, adressé par courrier. (On est riche, au SYTRADEM, même si on a besoin de ces 11 millions…)

Ce document, le voici :

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/04/110904054311390118691044.png

—–

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/04/110904054326390118691047.png

—-

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/04/110904054334390118691049.png

—–

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/04/110904054347390118691051.png

———-

Puis, patatras, le 31 aout dernier, dans un courrier toujours affranchi par le SYTRADEM, les élus recevaient un nouveau courrier : tout était annulé !

Le motif est simple : plus de manifestation en raison… des élections sénatoriales !

C’est comme je vous le dis ! La preuve :

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/05/110905063639390118696783.png

—–
http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/04/110904053326390118691004.jpg

—–

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/04/110904053331390118691005.jpg

——

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais elle a quand même bon dos, « la confusion entre la campagne républicaine pour les élections sénatoriales et la défense des intérêts du SYTRADEM« .

Il est évident que notre Député-Maire-ARES-ex-UMP-Avocat-346-544, avant le scrutin du 25 septembre :

1) ne veut surtout pas faire de vague du côté de Paris,

2) ne veut pas rappeler aux médias nationaux qu’à Montereau, on construit encore des incinérateurs, alors qu’ailleurs c’est terminé pour cause en particulier de grenelle de l’Environnement signé par un certain Jean-Louis Borloo,

3) ne veut pas faire étaler trop nationalement son « bug de 56 jours »,

4) ne veut pas « braquer » ses hypothétiques électeurs pour les sénatoriales, en embrouillant les esprits…

Bref, pour Yves Jégo, maintenant qu’il est subitement candidat, on l’aura compris, il est urgent d’attendre !

Sans cette candidature, il est certain que l’Hôtel de Jouy aurait été aujourd’hui pratiquement pris d’assaut par des cohortes sud-seine-et-marnaises d’élus jégoïstes, arborant tous leur belle écharpe tricolore !

C’est ça qui aurait été beau…

Certainement totalement inutile, mais beau !

——————————————–

 

 

Rentrée judiciaire

Quand le vacancier rentre de ses congés estivaux ô combien mérités, il a parfois la surprise, en relevant son courrier, de tomber sur un avis d’assignation délivré en son absence par un huissier de justice.

http://jean-luc.cassowitz.pagesperso-orange.fr/sigle.jpg

Ce fut mon cas, fin août dernier.

Cette assignation d’huissier m’en signifiait une autre, en référé, cette fois-ci, et à la demande de M. Jean-Luc Schnoebelen, co-dirigeant de la désormais célèbre agence Arcet-Cotation.

Un article écrit par mes soins racontant ses démêlés avec la justice française a eu le malheur de lui déplaire.

Cet article, relayé sur Mediapart, se trouve ici :

http://blogs.mediapart.fr/edition/lautre-actualite-monterelaise/article/290611/prison-verte-et-durable

J’y reprenais d’ailleurs un papier de Pierre Mathon, mon excellent collègue blogueur de Bagnolet :

http://www.bagnoletenvert.com/article-un-an-de-prison-avec-sursis-pour-jean-luc-schnoebelen-gerant-d-arcet-notation-77303000.html

Je vous laisse découvrir ou redécouvrir les tenants et les aboutissants de ces deux articles.

Puis, je vous donne la définition d’une assignation en référé :

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9r%C3%A9_en_droit_fran%C3%A7ais#R.C3.A9f.C3.A9r.C3.A9_civil

http://nsm01.casimages.com/img/2009/04/03//090403072821390113421604.jpg
Au sein des tribunaux judiciaires, le juge des référés est un magistrat dont l’intervention rapide peut être requise dans trois cas principaux :

  • Mesures urgentes qui ne se heurtent à aucune contestation sérieuse ou que justifie l’existence d’un différend ;

  • Mesures conservatoires ou de remise en état qui s’imposent, même s’il existe une contestation sérieuse ;

  • Référé probatoire, qui vise en dehors de tout procès à la prise de mesure ou à l’obtention de pièces dont pourraient dépendre l’issue d’un éventuel litige ultérieur.

On a coutume de dire que le juge des référés est le juge de l’évident et de l’incontestable, il permet d’obtenir rapidement une décision qui n’a toutefois pas la valeur d’une décision au fond : ce qui veut dire qu’une ordonnance de référé est susceptible d’être remise en cause à l’issue d’une procédure au fond, procédure plus longue au cours de laquelle les pièces et arguments seront étudiés de façon plus approfondie et où pourront être débattues des questions de droit plus pointues.

—–

Bien entendu, voici maintenant l’intégralité de cette assignation en référé, demandée donc par M. Jean-Luc Schnoebelen, co-dirigeant avec le célèbre Michel Vialatte de l’agence Arcet Cotation.

Devrais-je rappeler à ces messieurs que les faits ont une qualité essentielle : ils sont têtus !

Rendez-vous au Tribunal de Grande Instance de Fontainebleau, le 20 septembre prochain, à 14h00 !

A demain !

————————–

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/03/110903023532390118684463.jpg

——-

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/03/110903023536390118684464.jpg

——–

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/03/110903024108390118684476.jpg

——
http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/03/110903023543390118684465.jpg

——

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/03/110903024749390118684512.jpg

——
http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/03/110903023556390118684468.jpg

——-

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/03/110903023600390118684469.jpg

——

Prémonition ?

Cette saison encore, vous aurez droit à la traditionnelle rubrique « Sur le vif », une ou deux photos prises sur le terrain, avec le moins de texte possible…

En rentrant de vacances, force est de constater que des changements parfois subliminaux parfois plus marqués viennent changer le décor urbain de la ville dans laquelle vous résidez.

Saurez-vous trouver les différences entre ces deux photos, prises pour la première début juillet et la seconde fin août ?

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/02/110902061845390118681107.jpg

——

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/02/110902061846390118681108.jpg

—–

Vous l’aurez constaté, M. Albouy, ex-candidat eux dernières élections cantonales, a fait enlever la signalétique de sa permanence électorale.

On ne trouve plus en vitrine qu’une affiche avec un clown dessus, et un panneau « à louer »…

(Je vous jure que je suis innocent en ce qui concerne la dent noircie du premier cliché, que je devienne sur le champ porte parole de l’ARES et de l’UMP réunis si je mens…)

Prémonition ?

En effet, le premier adjoint de notre édilanous avait déposé un recours assez étonnant auprès du Tribunal Administratif de Melun, contestant ainsi la victoire de Léo Aiello, candidat socialiste ayant gardé son mandat de conseiller général.

Je vous avais narré tout ça ici :

http://yvespoey.unblog.fr/2011/04/08/mauvais-joueurs/

Nous serons bientôt fixés : en effet, l’audience du TA est prévue le 9 septembre prochain, à 10h00.

Bien entendu, Léo Aiello est plus que serein !

Bon week-end et à lundi.

Nous resterons dans le champ lexical judiciaire, puisque votre serviteur se retrouvera bientôt et une nouvelle fois devant la barre du tribunal de Fontainebleau pour ses écrits, ici même et sur Médiapart.

A suivre !

————————————-

 

Caméras l’bol !

Je vais cette saison encore renouer avec cette saine habitude de faire prendre connaissance (surtout aux Flambergiens non-monterelais) de la tribune libre de l’opposition, publiée dans le très jégoïste et très municipal organe de propagande, de communication d’information, je veux bien sûr parler du 7/7.

Faut-il rappeler que cet article hebdomadaire est rédigé par Henri Auclair, Conseiller municipal et que celui-ci dut menacer notre Député-Maire-ARES-Avocat-346-544 du tribunal administratif pour enfin avoir le droit légal de s’exprimer dans ce journal ?

Oui, il faut encore et sans cesse le rappeler !

Pour cette rentrée, Henri revient sur l’installation de nouvelles caméras de video-surveillance dans notre chef-lieu de canton.

Je vous laisse lire sa tribune, puis nous verrons ensuite que l’actualité locale très récente vient de lui donner entièrement raison !

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/01/110901041540390118675832.jpg
—–

Vous avez dit « efficacité » en matière de video-surveillance ?

Jugez plutôt.

Le jeudi 25 août dernier, un braquage d’une bijouterie était réalisé, aux alentours de 9h00 du matin, dans la rue des Chapeliers.

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/01/110901041540390118675831.jpg

—–
La bijoutière fut attachée, et trois hommes à visage découvert lui dérobèrent une importante quantité de bijoux et de montres. A l’heure où j’écris ces lignes, le préjudice n’a pu être encore chiffré.

Les malfaiteurs sont repartis sans autre forme de procès, comme ils étaient venus, avec leur butin.

Des caméras de video-surveillance sont installées un peu partout en ville basse, pas dans cette rue, il est vrai. Mais dans les alentours, elles foisonnent.

De source policière, aucune image exploitable n’a pu être recueillie !

Aucune aide à espérer donc du dispositif.

Les forces de police ont dû aller solliciter la banque située juste en face de la rue pour espérer avoir des images filmées par les caméras surveillant le distributeur automatique de billets.

En vain. Là non plus, aucune image exploitable, c’est le DAB qui est surveillé, pas les rues aux alentours, c’est bien compréhensible…

http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/01/110901041540390118675830.jpg

—–
Je suis allé rencontrer les propriétaires de la bijouterie.

Ils étaient excédés.

Par le cambriolage, certes, mais aussi et peut-être surtout par le fait que les caméras installées « ne servent strictement à rien !« . (La bijoutière m’a autorisé à reproduire ses propos. « Vous pouvez le répéter et l’écrire, ce que je vous dis !« )

« On en a marre, pour payer les impôts, les taxes, là oui, mais quand il faut avoir des résultats, c’est autre chose… De toute façon, il ne se passe jamais rien à Montereau, tout va toujours très bien. Et puis d’abord, s’ils ne sont pas fichés, s’ils n’ont pas déjà d’empreintes, à quoi elles peuvent bien servir leurs caméras ? Ca ne sert à rien ! On en a ras l’bol !« 

CQFD.

Hélas…


http://nsm05.casimages.com/img/2011/09/01/110901042556390118675927.jpg

http://www.geoportail.fr

———————————————–

Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil !

Avant-post

.

Avant de vous faire découvrir un courrier adressé par le Député Yves Jégo à ses fans, un courrier probablement destiné à les rassurer, je voudrais faire remonter ici même le commentaire laissé hier par Jean-Michel Muyl.

Dans ce post très important, il pose en effet un certain nombre de questions et de remarques essentielles quant aux prises de positions et aux motivations de notre Député-Maire-ARES-Avocat-346-544 concernant sa candidature aux prochaines sénatoriales.

Il serait dommage que ces remarques restassent à l’état de commentaire, surtout pour ceux qui ne lisent pas les commentaires. 

J’en connais !

——

Un billet du blog d’Yves Jégo me plonge dans des abîmes de perplexité :

C’est là : http://yvesjego.typepad.com/renouveau77/2011/08/jégo-présente-la-première-partie-de-sa-liste-de-rassemblement-centriste.html

J’en retiens deux parties :
- 1. D’abord un extrait de l’article photocopié :
« Et si l’élu monterelais devenait sénateur ? “Je conserverai ma casquette de député jusqu’aux élections de juin”, assure-t-il. “En tant que sénateur, de plus ancien ministre, je pourrai mener un combat à l’échelle du département, ce qui me permettra de mieux défendre le sud seine-et-marnais”. »
- 2. Puis une mise au point du rédacteur du site, comme d’habitude assez pataud :
« Précisons que s’il est élu Sénateur, Yves Jégo continuera bien entendu à suivre les dossiers des 63 communes de la 3ème circonscription de Seine-etmarne, comme de l’ensemble des 514 communes du département, mais ne siègera au Sénat et non plus à l’Assemblée nationale. »

Gageons que ces extraits, une fois la syntaxe corrigée, pourraient décrocher la “noix d’honneur” du Canard Enchaîné.

Quelques remarques et questions, non exhaustives :
- 1. Ne pas assister aux travaux de l’Assemblée Nationale et du Sénat ne bousculerait pas beaucoup son emploi du temps habituel.
- 2. On n’organise certes pas de législative partielle à moins de douze mois de la fin d’une législature. Mais on ne peut cumuler les fonctions de député et de sénateur.
- 3. Seule une contestation de l’élection empêcherait, avant décision du conseil constitutionnel, que le siège de député devienne vacant. Mais cela interdit à l’élu de siéger dans l’une ou l’autre assemblée.
- 4. S’il est vrai qu’une contestation de ce type a permis à M. Jégo de cumuler un mandat national et deux mandats locaux pendant plus d’un an après les élections régionales de 2010, il est quand même bizarre qu’un candidat aux sénatoriales considère cette situation comme normale, voire souhaitable.
- 5. En effet, comment peut-on se présenter à une élection à une assemblée en annonçant d’avance qu’on ne participera pas à ses réunions ?
- 6. Comment peut-on “suivre les dossiers” efficacement, si on ne siège pas ?
- 7. Comment peut-on se présenter aux suffrages de l’ensemble des grands électeurs d’un département en annonçant qu’on ?uvrera pour les communes de la troisième circonscription et qu’on “défendra mieux le Sud seine-et-marnais” ?
- 8. En quoi le fait d’avoir été secrétaire d’État à l’outre mer garantit-il un meilleur suivi des dossiers seine-et-marnais ?
- 9. De quelle influence disposerait un ancien ministre détesté à la fois par le premier ministre et les barons locaux de son ancien parti ?

Si je me suis donné la peine de rédiger un commentaire aussi long, c’est que j’aimerais bien que ces questions soient posées au candidat par les grands électeurs.

Jean-Michel Muyl
——————————-

Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil !

.
Notre Député-Maire-ARES-Avocat-346-544 a dû sentir que son départ de l’UMP, son arrivée à l’ARES, puis sa décision de se présenter aux prochaines élections sénatoriales en se « rabibochant » avec Patrick Septiers, tout ceci avait tourneboulé ses fans et ses électeurs restés à l’UMP.

C’est que le militant UMP n’aime pas être secoué comme vient de le faire notre édilanous….

Oh ! Oh làààààà ! Tout doux !

Et puis, dame, c’est qu’on a vu se constituer des réputations de Iago pour moins que ça…

C’est pourquoi, le 25 août dernier, notre DMARESA-346-544 a cru devoir leur envoyer une missive dont il a le secret, sur le thème « Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ! ».

Je vous laisse en prendre connaissance :

http://nsm05.casimages.com/img/2011/08/31/110831043246390118670360.jpg

—-

http://nsm05.casimages.com/img/2011/08/31/110831043246390118670361.jpg

———–

Oui, vous le constatez tout comme moi, Yves Jégo a réalisé qu’il venait de semer une pagaille monstre dans le Landerneau de la droite seine-et-marnaise, et il a éprouvé le besoin de rassurer tout son petit cercle de supporters désorientés….

Et puis vous avez remarqué : tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ! (A part peut-être pour notre édilanous cette vilaine presse qui a osé « faire l’écho d’une polémique me semble-t-il inutile« …)

Que le gentil James Chéron ait été viré sans autre forme de procès, qu’importe, puisqu’il est remplacé par les gentils Valérie Epikmen et Dominique Lioret…

On aura également noté l’emploi d’un registre particulièrement guerrier : pour Yves Jégo, le Parti Socialiste est un ennemi !

Mais il y a encore « mieux »….

Vous aurez évidemment remarqué que le Député Yves Jégo utilise ses crédits de l’Assemblée nationale pour s’adresser à ses seuls supporters, ou peut-être ses ex-supporters,  papier à en-tête, enveloppes, affranchissement compris.

Oui, un représentant du peuple, sensé par conséquent représenter tous les habitants de sa circonscription, en traite une partie d’ »ennemi », et utilise l’argent public à l’usage d’une autre petite partie de ces habitants-là notamment en matière de campagne électorale…

Pourquoi donc se gêner ?

Finalement, tout le monde n’est pas beau, tout le monde n’est pas gentil !

———————————————–

123

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !