En plein dans l’EPFIF !

Mon « vrai » métier m’obligeant à présider de plus en plus de réunions, je ne pus encore une fois assister au Conseil municipal de lundi dernier.

(Ah! Ces fonctionnaires qui travaillent hors temps de service…)

C’est pourquoi, une nouvelle fois, c’est Henri Auclair, conseiller municipal d’opposition, qui m’a communiqué ses notes afin de vous narrer néanmoins cette réunion.

C’est parti…….

http://nsm02.casimages.com/img/2010/02/02/100202071710390115364135.jpg

Image d’archives – Flamberge

—–
Ce dernier conseil municipal en date fut un conseil placé sous la surveillance de quatre policiers municipaux.

Dame ! Il faut ce qu’il faut.

En effet, des militants de la CGT avaient organisé une manifestation devant la mairie concernant les futurs locaux mis à disposition des syndicats par la municipalité…

De nombreux absents parmi les conseillers municipaux, ce soir-là… Le froid, et la nuit qui tombe plus tôt, sans doute…

Le conseil municipal durera cette fois-ci 45 minutes, en tout et pour tout.

Jean-Louis Chomet, dans le cadre du déménagement des syndicats de la rue Fortin dans les locaux du SIRMOTOM rue Branly, a demandé une pérennité des locaux des syndicats. Not’ bon maire lui répondit que ceci avait été accordé à la précédente réunion du CM.

Donc ce fut « une demande sans objet« . (Je cite notre édilanous…)

A la fin du contrat de location des locaux du Sirmotom (en avril 2013), la ville rachètera les locaux et maintiendra l’hébergement des syndicats, en ce lieu, « loin des yeux inquisiteurs du patronnat et du capitalisme » sans craindre de « chausse trappe« . (Sic toujours…)

En conséquence, la délibération sur la sous-location au SIRMOTOM par la ville a été adoptée à l’unanimité.

On passa ensuite au projet de concession à l’Établissement Public Foncier Île-de-France (l’EPFIF) de terrains à racheter pour le compte de notre CC2F, la Communauté de Communes du fleuve et de la rivière, et de mettre ces terrains à sa disposition afin d’assurer la création :

1) d’un port de plaisance au droit du terrain de camping des Marcassins

2) d’une zone à vocation de technopôle sur l’espace du Petit Fossard EST, qui accueillerait PME / PMI, commerces etc.

Léo Aiello, notre Conseiller général déclara que le projet de concession à l’EPFIF lui convenait, et qu’on pouvait penser que ce serait une chance pour notre Canton, et il se félicita de la démarche dYves Jégo lequel… le félicita à son tour.

On voit que notre Député-Maire-ARES-ex-UMP-Avocat-346-544 n’est pas avare de félicitations surtout lorsqu’on est plus ou moins d’accord avec lui.

Il suffit d’aller dans son sens… C’est le mode d’emploi, vous dis-je !

Dans la foulée, et jamais avare de grandioses ambitions, notre édilanous annonça que des investisseurs français, voire étrangers, étaient TRES intéressés, et qu’il s’agirait ni plus ni moins de créer le « premier port du Sud de l’Ile de France ».

http://nsm06.casimages.com/img/2011/11/10/111110082316390119032423.png

(r) Google Earth
——

A suivre évidemment de très près…

Puis, Henri Auclair demanda  le bilan financier du dernier festival sachant que l’an dernier un jégoïste courrier indiquait que  » comme tous les ans, en annexe vous trouverez le bilan provisoire… du festival ».

Cette année, notre DMARES-ex-UMP-A-346-544 semblait avoir oublié cette habitude que l’opposition n’avait d’ailleurs jamais connue.

Une habitude, en principe, rappelons-le à notre édilanous, c’est quelque chose qui revient régulièrement…

Ensuite, sur l’abandon du projet de construction et gestion du parking en face le Crédit Agricole, Henri a demandé des explications sur l’échec de l’appel d’offres. Il lui a été répondu que néanmoins, malgré cet échec, un parking serait construit et fonctionnerait en régie municipale. 

Quant aux voitures ventouses qui sont la cause de tous les problèmes de stationnement et alors que Jégo annonçait dans le M7/7 de la semaine dernière vouloir renforcer l’application de la zone bleue, le conseiller d’opposition lui a demandé s’il comptait renforcer les effectifs de police pour y parvenir ou donner des directives plus contraignantes .

Eh bien ce n’est ni l’une ni l’autre de ces mesures mais l’utilisation des caméras de surveillance. Les voitures en stationnement seront filmées et celles qui n’auront pas été déplacées verront leurs propriétaires verbalisés.

Étonnant non !  Il parait qu’il y a des expériences en cours qui donnent satisfaction. [ndlr : nous reviendrons probablement plus en détail sur ce dossier…]

Puis, Henri Auclair est intervenu pour donner son point de vue sur les deux projets figurant dans la concession faite à l’EPFIF évoquée par Léo AIELLO.

Concernant le port de plaisance, il déclara que ce n’était pas une mauvaise idée par contre, le déménagement de l’Escale Fluviale prévu dans l’annexe de la concession n’est pas une bonne idée.

Yves Jégo en a convenu, reconnaissant qu’il ne souhaitait pas le déménagement.

Il faut noter un cadeau de notre DMARES-ex-UMP-A-346-544 à l’opposition sous la forme une note de synthèse sur l’évolution des effectifs à la mairie et les nouvelles directives de stabilisation des dépenses de personnel.

A surveiller là-aussi de très près, 2012 étant une année électorale d’importance….
Il fut également remis un petit opuscule sur « la bonne santé financière » de la ville, à l’occasion du traditionnel exercice d’autosatisfaction jégoïste, qui s’engagea à ne pas augmenter l’effectif des agents municipaux…

En tout cas, Henri a pu d’un simple coup d’œil, en découvrant ce document, constater l’absence fondamentale de données beaucoup moins à l’avantage de la gestion municipale : notamment sur les recettes de fonctionnement !

On le voit, un certain nombre de dossiers seront à suivre avec une certaine attention, les effets d’annonce ne remplaçant jamais les réalisations sur le papier.

On se souvient de la belle médaille, la Marianne d’or reçue par Yves Jégo le 17 juin 2010, pour un projet de Maison de la Seine qui n’a toujours pas vu le jour….

http://nsm06.casimages.com/img/2011/11/10/111110083734390119032473.png

http://www.secteurpublic.fr/public/article/les-mariannes-d-or-2010-recompensent-les-elus-des-collectivites-innovantes.html?id=35885&C5=336

Le verra-t-elle, ce jour ?

Suspens !

Enfin, comme aurait écrit feu le regretté Marcel Aymé, on se sépara en promettant de se revoir…

————-

Quoi qu’il en soit, soyez fidèles au rendez-vous de demain, je vous emmènerai en voyage dans le sud de la France…

Si si, c’est comme je vous dis….

————————–

 


15 commentaires

  1. chouette alors dit :

    Ben voilà, « ça baigne » !
    Les caméras de surveillance ça marche aussi pour les voitures garées sur les tottoirs ?

  2. TOTO dit :

    BIZARRE! Il semble bien plus façile de parler de projets plus ou moins réalisables, à long terme, voir à très long terme,que de donner du travail aux jeunes du secteur, qui « glandouillent »,et sont ballottés,critiqués, et sans avenir.

  3. Oscar dit :

    Y-a-il une caméra de surveillance vers la mairie en ville basse, pour verbaliser les voitures de service, de fonction… des employès de mairie qui stationnent devant la cour de la mairie ?

  4. Oscar dit :

    pendant que leur propriétaires sont attablés en terrasse au bar hôtel de ville…

  5. titi de mon trot dit :

    Elle était peut-être en chocolat la médaille. Donner une médaille avant la fin de la compétition est une curieuse façon de faire avancer le baudet.
    Au fait, que devient-il le baudet/cadeau de notre édilanous, toujours en pension ?
    D’accord avec @Toto, parler de projets ça donne du grain à moudre et pendant ce temps là on « oublie » la dure réalité du quotidien. La réflexion d’Oscar m’interpelle : y-a-t-il une caméra de surveillance qui lorgne les activités qui se déroulent dans le périmètre de la maire ? Je vais vérifier tout à l’heure la présence d’une caméra. Les syndicats auraient-ils laissé faire ? C’est un moyen de surveiller aussi les allées et venues du personnel, la ponctualité, la rentabilité et du même coup la rentable fréquentation, par certains employés aux heures de service, du « bar de la mairie ».

  6. Ajax dit :

    Encore une fois, et par ces temps de rhume, un conseil très épfifé.

  7. Anonyme dit :

    Après Varennes-Bréau et ses commerces du côté de Fossard, maintenant Esmans et sa technopôle avec PME/PMI,Commerces, Bureaux…le tout desservi par des axes routiers misérables,des ronds points toujours en attente !
    Et Montereau dans tout ça, son centre ville déserté, son marché exsangue, ses emplois, ses activités, ses cinémas excentrés….?

  8. henri auclair dit :

    Le projet de création d’une technopôle sur le site du Petit Fossard est-il crédible? Dans l’environnement actuel, c’est non, pour deux raisons:
    1)il n’y a ni Universités, ni Grandes Écoles scientifiques ni centre de recherches publics ou privés sur ce site. Pour inciter à la création ou à l’arrivée de PME/PMI exerçant une activité dans les techniques nouvelles il est indispensable, tous les scientifiques le savent bien, de pouvoir disposer et à proximité des compétences de ceux qui sont dans la recherche fondamentale mais aussi et surtout des équipements extrêmement onéreux que seuls peuvent se payer les grands établissements scientifiques.
    Ce ne sont pas les PME/PMI de haute technologie qui feront venir les Universités et Centres de recherches au Fossard mais le contraire. Et là, c’est un tout autre projet qu’il faudrait monter.
    2) Enfin les entreprises existantes, à proximité, et qui ont leur raison d’être le long de la RD 605 devraient quitter les lieux.Et ça, ça n’est pour demain!

    A défaut de l’implantation de ces PME/PMI le projet prévoit l’arrivée de nouveaux commerces. C’est une perspective réaliste qui, hélas, risque de ne pas améliorer le commerce bien mal en point de notre centre ville.

1 2

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !