Oui aux classes, non à la casse !

Hier soir, aux alentours de 17h30, à l’appel du syndicat enseignant SNUIPP-FSU 77, une trentaine de professeurs monterelais du premier degré avait décidé d’organiser un rassemblement devant l’Inspection de l’Education Nationale de notre chef-lieu de canton.

Devant la grande majorité des inspections de Seine-et-Marne, de tels rassemblements avaient été programmés au même moment.

L’idée était d’alerter la hiérarchie sur des sujets de mécontentement très précis, résumés ici sur le site du syndicat :

http://nsm06.casimages.com/img/2011/12/06/111206074536390119143536.jpg 

http://77.snuipp.fr/


http://nsm06.casimages.com/img/2011/12/06/111206072624390119143354.jpg

—–

http://nsm06.casimages.com/img/2011/12/06/111206071628390119143334.jpg

—–
Bien entendu, (et je le dis sans rien attendre en retour…), les Inspecteurs de l’Education Nationale chargés d’une circonscription n’ont à peu près aucune marge de manoeuvre, puisque les décisions qui mécontentent la profession sont prises par le ministère, qui applique sans état d’âme la politique gouvernementale.

http://nsm06.casimages.com/img/2011/12/06/111206071357390119143325.jpg

—–

Clotilde Bouatba, Représentante du Personnel enseignant pour le SNUIPP 77 a rappelé toutes les mesures en cours…

Notre Conseiller général Léo Aiello avait tenu à soutenir par sa présence l’action des professeurs des écoles.

http://nsm06.casimages.com/img/2011/12/06/111206071358390119143329.jpg

—–
Nombre de slogans résumaient fort bien la problématique…

http://nsm06.casimages.com/img/2011/12/06/111206071357390119143326.jpg

—–

http://nsm06.casimages.com/img/2011/12/06/111206071357390119143328.jpg

—–

http://nsm06.casimages.com/img/2011/12/06/111206071357390119143327.jpg

—–

http://nsm06.casimages.com/img/2011/12/06/111206071357390119143323.jpg

—–

Puis, une pétition a été remise à la hiérarchie des personnels. Ces textes seront remontés aux instances concernées.

Mais le principe de la fonction publique est simple : les fonctionnaires fonctionnent..

Il n’y aura qu’un seul moyen de changer tout ceci, ce moyen sera proposé à tous les Français au mois de mai prochain.

Ce moyen, c’est bien entendu l’élection présidentielle, puis dans la foulée, l’élection des députés.
—————————
 

 


15 commentaires

1 2
  1. biloute dit :

    C’est comme pour l’hopital il veulent déveloper le secteur privé, les écoles privées.

  2. liz dit :

    Je suis parfaitement d’accord avec Yves et Jules F. L’École, la Justice et (la police) et que dire de l’Hôpital ne sont pas au coeur du service public.
    Que penser d’un pays qui ne prends pas soin de ses enfants, qui par manque de moyen ( au sens large) et de volonté politique ne permets pas la réussite de chaque enfant. Si cela continue, l’école deviendra une usine à chômeurs.
    Je sais quel bulletin j’utiliserais en mai.

  3. Jaimie dit :

    Vous n’êtes pas content d’un prof ?
    Séquestrez la directrice ou le directeur !

    http://www.ladepeche.fr/article/2011/12/07/1234036-berre-le-prof-remplace-la-directrice-de-l-ecole-liberee.html

  4. Titi de mon trot dit :

    Tout le Service Public est en danger avec ceux qui nous gouvernent actuellement : santé, enseignement, police, justice…. On voit les résultats.
    Si nous voulons inverser le processus, votons bien.

  5. Yves POEY dit :

    Natacha Polony, spécialiste des questions d’éducation au Figaro, rappelle certaines vérités, dans cette affaire de séquestration d’enseignants…
    Merci à elle.

    http://bcove.me/nuy3pf8a

  6. Anonyme dit :

    l’école c’est fondamental, la France n’arrête pas de décrocher dans les classements européens. Si on perd la matière grise et si pour se former bien il faut payer, on peut dire adieu au redressement de la France ! Il ne faudra pas de plaindre de devenir la banlieue de l’Europe du Nord !

  7. p'tite souris dit :

    Oui, merci à Natacha Polony, ce qu’elle pense de l’action des parents des « petits anges » de l’école où ils ont mené une opération de sequestration d’enseignants prouve s’il en était encore besoin que notre SOCIETE est à la dérive. Même s’il s’agit d’un établissement privé, l’argent ne justifit pas tout ! Le service public est bien le bouc émissaire de toutes les dérives dans l’opinion. C’est également ma réponse à l’auteur du commentaire qui écrivait (sans paradoxe ?)sous le pseudo emprunté au nom du Ministre de l’Education.
    Nos gouvernants sont aux commandes : QUI les y a mis ? c’est la loi de la DEMOCRATIE, il nous suffit de nous en souvenir avec lucidité dans quelques mois.

1 2

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !