Encore aujourd’hui, nous allons décoder.

Dans le dernier numéro de la République de Seine-et-Marne, daté du 26 décembre dernier et à la page 25 (ici, vous le savez, les amateurs de précisions sont gâtés), était relatée la gué-guerre pricocholine que se livrent actuellement les deux protagonistes que sont Dominique Lioret, Maire de la Grande-paroisse, et notre Député-Maire-ARES-ex-UMP-346-544.

Deux interviews étaient publiées.

C’est la deuxième, celle du tenant du titre, qui va retenir toute notre attention aujourd’hui.

La parole était donc donnée à notre édilanous.

On lui demande tout d’abord les raisons de la privation des délégations lioretiennes à la vice-présidence de la CC2F, notre Communauté du Fleuve et de la Rivière.

Réponse « J’ai été amené à prendre cette décision avec regrets au vu d’un certain nombre de faits concordants« 

Décodage : les regrets jégoïstes ? Vous y croyez, vous ? Moi pas !

Les faits concordants ? Quels faits concordants ?

Vous, je ne sais pas, mais moi, j’aimerais bien les connaître, ces faits concordants.

A aucun moment, dans ce papier, ce qui était sans doute l’angle le plus important à adopter, à savoir le pourquoi de cette jégoïste décision, à aucun moment on ne saura le pourquoi du comment.

A aucun moment, une relance ne sera émise…

Quant aux jégoïstes regrets, ils sonnent un peu comme ceux d’un castreur de chat une fois son job réalisé…

Continuons.

« Les éléments qui m’ont amené à prendre cette décision sont, pour la plupart bien antérieurs à tout cela » [ndlr : l'annonce de la candidature de Dominique Lioret...]

Décodage : quels éléments ? Une nouvelle fois, on ne sait pas pourquoi Yves Jégo sanctionne son vice-président.

Une nouvelle fois, pas de relance.

Ah ! Comme on aurait aimé avoir la question « Mais quels sont ces éléments, M. Jégo ? »

Et surtout, la réponse !

Continuons.

« Je n’ai jamais mêlé la politique et la gestion des institutions qui m’ont été confiées par les électeurs« .

Décodage : c’est évidemment faux.

Exemple parmi tant d’autres : quand notre DMARES-Ex-UMP-346-544 se présente aux sénatoriales, quitte à abandonner son mandat de député s’il avait été élu, un mandat qui lui a été confié par les électeurs, ce n’est pas de la politique ?

Je pourrais vous citer quantité d’exemples. Si vous lisez régulièrement cet espace d’infos, vous le savez bien mieux que moi…

Mais là encore, pas d’objection dans l’article, pas de relance…

Continuons.

« Chacun a le droit d’être candidat, il faut faire davantage confiance aux électeurs et ne pas s’en remettre sans cesse aux appareils politiques, souvent décalés des réalités du terrain« .

Décodage : je ne sais pas ce que vous en pensez, mais pour quelqu’un qui a été chiraquien, dupont-aignantiste, sarkozyste, borlooïste, (et qui se prévaut à nouveau du soutien sarkozyste), asséner tout de go qu’il ne faut pas s’en remettre aux appareils politiques, c’est assez croquignolet.

Non ?

Continuons.

« Ma porte lui est en permanence ouverte« .

Décodage : là, tout comme Goldfinger en émettait l’hypothèse hier dans un commentaire bien senti, j’aurais tendance à croire que derrière cette phrase, sonne une proposition.

Retour à l’école de la deuxième chance, retour des délégations ? Allez donc savoir…

En tout cas, on ne le saura pas, puisque là encore, la relance ne vint pas.

Je vous rappelle pendant que j’y suis que cette démarche, cette antienne jégoïste « Ma porte lui est en permanence ouverte » m’avait été personnellement proposée lors d’une interview d’Yves Jégo par Guy Birenbaum, Guy que je remercie encore.

C’était ici, souvenez-vous…

http://www.dailymotion.com/video/x4ibs7

Bien entendu, je n’allai pas voir notre édilanous, mais gagnai le procès…

Mais revenons à nos moutons…

L’interview se termine et nous restons sur notre faim.

Dommage…

Evidemment, sur son blog, not’ bon maire ne relaiera que l’interview qui lui est consacrée. Pas celle de son ex-ami.

Ce qui est certain, c’est qu’une fois la trêve des confiseurs passée, (encore qu’avec toute cette affaire, on a l’impression qu’on n’aura pas eu de trêve, cette année), la bataille umpienne dans notre circonscription risque de faire passer celle des champs catalauniques pour une aimable et inoffensive partie de canasta.

Il faudra impérativement que l’adversaire en profite et qu’enfin, la 3ème circonscription de Seine-et-Marne passe à gauche !

——————————————-


 


23 commentaires

  1. p'tite souris dit :

    après « les faits concordants, les éléments qui m’ont amenés à prendre cette décision sont, pour la plupart bien antérieurs à tout cela ».
    question : pourquoi alors ne pas en avoir tenu compte lors des nominations accordées (à tort ?).

  2. chouette alors dit :

    Il faut être bien assis pour lire ! Croit-il ce qu’il affirme ou le fait-il exprès ?

  3. Jacques dit :

    Un chef d’oeuvre de complaisance et de langue de bois.

  4. Michele Dessler dit :

    Pas de questions, pas de réponses et les vaches seront bien gardées.
    Vous avez raison, Jacques, ce papier était un véritable chef-d’oeuvre. Si l’on ne savait pas pour qui roule la REP 77, on n’a qu’à lire ce texte.

  5. Le cannois dit :

    On est vraiment dans le règne de l’arbitraire. C’est comme ça et c’est pas autrement.

  6. Un autre cannois dit :

    J’ai lu aussi l’article et j’ai pensé la même chose que vous. il faut se pincer. Jégo et regrets, ça sonne faux.

  7. chakiri dit :

    Croit-il qu’on va croire ? Plus c’est gros plus ça passe mais un jour ça casse.

  8. La brossoise dit :

    Surréaliste.

1 2 3

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !