Blues Trottoirs

Je vous propose, pour cette nouvelle rubrique « Sur le vif » du samedi, un petit tour à Montereau-Ville-haute en général et sur les trottoirs de Montereau-Ville-haute en particulier…

Accrochez-vous, c’est parti…

http://nsm07.casimages.com/img/2012/01/13//120113111631390119293931.jpg

——–

http://nsm07.casimages.com/img/2012/01/13/120113111553390119293925.jpg

—–

http://nsm07.casimages.com/img/2012/01/13/120113111600390119293926.jpg

.

Un trou dans lequel se trouvait un lampadaire…

Disparu le lampadaire !

Et c’est vrai qu’un lampadaire qui disparaît et qui n’est pas remplacé, c’est bien connu pour améliorer le sentiment de sécurité, dans une ville…

——-

En revanche, sur certains gros trous, on pose directement une plaque de métal et qu’on laisse là :

http://nsm07.casimages.com/img/2012/01/13/120113111611390119293928.jpg

——-

Sur certains trottoirs survillois, on trouve des plaques de pierre qui bouchent des trous….

http://nsm07.casimages.com/img/2012/01/13/120113111625390119293930.jpg

——

Des plaques de pierre en provenance de murets qui s’effritent…

Rien ne se perd, à Surville :

http://nsm07.casimages.com/img/2012/01/13/120113111618390119293929.jpg

——-

Mais j’ai encore mieux.

A Surville, il faut s’attendre à tout.

Vous en connaissez beaucoup, vous, des communes où l’on peut trouver un autobus dont le moteur tourne, garé sur un trottoir ?

http://nsm07.casimages.com/img/2012/01/13/120113111605390119293927.jpg

——

Avouez qu’une nouvelle fois, tout ceci donne vraiment envie de venir s’installer en ville haute, non ?

Dois-je vous préciser que toutes ces photos ont été prises dans un seul quartier survillois, un quartier que je connais bien ?

Bon week-end !

—————-

 

 

 

 


17 commentaires

  1. p'tite souris dit :

    Des travaux, des travaux, encore des travaux….sur l’air des p’tits trous ! ça dure, ça dure un puits sans fin, nous vivons à l’ère de la rustine!!!!! il n’empêche la CC2F, la commune, se rappellent à nous sur notre feuille d’imposition !
    Il y a les trottoirs, mais que dire des chaussées par temps de pluie ? par endroit, seul lieu qui peut être emprunté y compris par les piétons, je ne vous parle pas des bains de pieds, et des douches quand les voitures passent (pas à 30 à l’heure) !!!
    Quand à l’éclairage public… ce n’est pas l’avenue du Gl de Gaulle – des lampadaires non remplacés, ou qui ne s’éclairent, (quand ils s’éclairent), que 2 ou 3 heures après la tombée de la nuit, c’est à dire quand la plupart des piétons et des enfants sont rentrés à la maison… mais voilà la Ville a externalisé ce service, et le temps que les infos soient répercutées je ne vous dis pas… les économies ? je demande à voir, en dernier ressort c’est l’usagé qui paiera, un « service » privé coûte forcément plus cher car la philantropie n’est plus en vogue de nos jours.
    Au jourd’hui, notre édile, comme en témoigne son 7/7 ne pense qu’à Napoléon, la fête du l8 février prochain, et le « bivouac » sur quel terrain ? Mystère…

    Je maintiens, c’est Yves Poey qui devrait être proposé à nos suffrages dans la 3 ème circonscription, il est présent sur le terrain journellement, et pas seulement à surville, Flamberge en est le témoignage, et du courage il lui en faut !
    J’aurai une pensée positive pour lui lundi, j’espère que les Flambergiens seront, au moins sur ce point d’accord avec moi !

  2. Jacques dit :

    Quelle meilleure preuve que ce bus garé sur un trottoir pour constater que Montereau Surville est une zone de non droit ?

  3. Titi de mon trot dit :

    Merci à vous pour ces photos éloquentes. Je connais aussi ce quartier j’y réside depuis presque 50 ans, j’en ai vécu l’évolution, c’est un quartier sinistré pour cause de réhabilitation, oublié du monde d’en bas. Vous n’avez pas vu l’entrée majestueuse de la tour des Grès. Certes les travaux sont ENFIN terminés mais les restes sont magnifiques. Une photo là aussi serait remarquable. Vous rentrez chez vous en longeant un champ de ruines (déconstruction boulangerie). Vous en resortez pour aller accompagner vos enfants à l’école et à nouveau vous traversez un champ de ruines (restes de déconstructions rue des grès) mais vous faites le chemin en marchant sur la route puisque les trottoirs, ce qui en reste, sont occupés par des véhicules, vous arrivez enfin vers le lycée et là vous évitez de marcher dans les détritus jetés à terre, les lycéens en goguette lâchés en vrac par centaines sur les trottoirs et leurs copains où parents venus les accompagner en voiture, vous vous frayez un chemin entre voitures, lycéens, détritus divers et variés jetés à terre (aucun uniforme à l’horizon pour faire la circulation) vous continuez votre chemin vers la chaufferie pour accompagner vos enfants à l’école et là, au niveau du cabinet médical sur le trottoir d’en face, celui qu’empruntent les mères de familles, à nouveau vous descendez du trottoir puisque les ‘clients’ du cabinet venus en voiture y stationnent leur véhicule sans aucun complexe ni sanction – le carrefour est dangereux, les voitures roulent vite, il y a quelques années, un mort fauché sur le trottoir. C’est un quartier rempli de caméras, ça laisse rêveur ! On précise qu’il y a dans ce quartier une cité scolaire et deux groupes scolaires et jamais de surveillance policière. Mais remontons vers le collège, juste dans le virage, devant la « résidence de Boulains » malgré le « papa » sécurité les enfants du collèges jouent au toréador avec les voitures – c’est nouveau, ça vient de sortir – oui, au milieu de la rue, dans le virage…sous l’oeil des caméras et malgré les efforts du ‘papa sécurité’ ! D’ailleurs on se demande bien à quoi il sert puisque les enfants n’utilisent pas le passage clouté mais la rue entière. On attend sans doute l’accident mortel ! Ce sera sans doute la faute de ces fonctionnaires enseignants qui ne « foutent » rien et qui auraient dû accompagner leurs élèves jusqu’à la porte de leur domicile !!!
    Oui, vraiment qui aimerait vivre à Surville dans ces conditions. Plaignons au passage les locataires de la tour expérimentale qui sert d’annexe à la cité scolaire, jusqqu’à une trentaine d’enfants qui se répandent dans le hall et les parties communes (imaginons ce qu’ils y font et ce qui reste après leur passage, excréments, préservatifs, papiers gras !!!)sans parler de la terrasse de l’immeuble ou des bandes de lycéens et autres se retrouvent pour y mijoter quelques bons coups sans que cela n’émeuve personne en haut lieu et ce malgré les demandes incessantes des locataires de l’immeuble qui en demandent la fermeture depuis des années mais qui n’obtiennent rien et…cerise sur le gâteau, la caméra lorgneuse juste au dessus qui prouve, à condition qu’elle fonctionne, ces incivilités permanentes. Plus loin, à condition qu’on puisse y arriver sans rique d’accident, là aussi….parcours sur la route à cause des voitures sur le trottoir, ne parlons pas de l’accès à la salle F. Mitterrand les jours de pluie !!!! un parcours du combattant, les pieds dans l’eau jusqu’aux chevilles sans que cela ne dérange personne de nos autorités. On se demande pourquoi les « Survillois » (autrefois la boulangerie Binet commercialisait d’excellent petits gâteaux baptisés ainsi, un régal) paient des impôts. A quoi servent-ils ? Trottoirs défoncés, manque de places de parking d’où stationnement anarchique non sanctionné tout cela sous l’oeil de caméras qui coûtent au contribuable la peau des genoux….
    S’il vous plaît Mr Hou, encore des photos comme celles que vous venez de nous offrir, si justes, si réelles….On peut vous en fournir d’autres. Ce serait pour l’office du tourisme en vue d’une rubrique : « là haut il fait bon vivre, montez-y et vous verrez là ou Napoléon… » Mais là encore il y aurait des photos à prendre pour accèder à ce haut lieu historique.
    Comme disait un flambergien hier, on attend que notre premier magistrat se promène un peu plus souvent, seul, incognito, à pied dans Surville la merveilleuse, la flamboyante, la blanche et secoue un peu plus « ses » propres fonctionnaires pour qu’ils fassent leur travail un peu mieux…..Pardon pour la longueur du texte.
    …..VOTONS……

  4. Dodo dit :

    Mdr le bus sur le trottoir ! Les trous, déchets, ce n’est pas ce qui manque et ce n’est pas mes amortisseurs qui vont vous dire le contraire…

    Et pour les lampadaires je suis pas du tout d’accord je ne vois pas en quoi avec les lampadaires augmente notre sentiment de sécurité. à des points stratégique d’accord mais après a tout bout de champ je n’en vois pas du tout l’intérêt mise a part payez des sommes faramineuse, détruire l’écosystème, ne pas avoir un ciel étoilé. J’ai une dizaine de poteau en bas de chez moi et même les volés fermer impossible d’avoir une VRAIE nuit.

  5. liz dit :

    J’ai juste un espoir, que ces photos vont faire bouger le 54;
    mais l’espoir fait vivre …

  6. hummm dit :

    eh bien dodo vous faites sans doute parti d’un quartier ‘favorisé » ce n’est pas le cas en bordure du bois du lycée et le long de la station véolia par exemple ! il y a sans doute un juste milieu entre des lampadaires éclairant a giorno et ceux équipés de vieilles boules, jamais nettoyées, qui daignent s’allumer par intermittence ! Protestez contre le gâchis qui perturbe vos nuits,mais admettez que ce n’est pas le lot de tous les quartiers ! Parfois il est possible de constater qu’un lotissemeent résidentiel soit éclairé toute la journée, c’est le cas en ce moment rue Pajol… histoire sans doute de surseoir à la lumière du soleil ? je vous souhaite tout de même un bon dodo.

  7. Chouette alors dit :

    Je vous envie @dodo de bénéficier d’un éclairage entretenu correctement. Comme quoi ça existe. Ce n’est pas le cas dans certains quartiers. Je vous invite à vous bander les yeux et faire ainsi une petite promenade sur un trottoir encombré, troué ou mal entretenu. L’expérience sera cetainement significative, espérons qu’elle ne vous conduira pas à l’hopital.
    Quant à l’écosystème (puits carbone de not’ bonne ville, arbres détruits en pleine saison d’été), je vous invite à monter à Surville aux alentours du lycée, vous y constaterez le nombre incalculable de mégots, de détritus divers et variés, emballages en matière plastique, bouteilles de sodas vides jetées à terre. Des milliers d’années pour qu’ils se décomposent, joie des archéologues des temps futurs qui se demanderont à quoi pouvaient bien servir ces machins là, à condition bien sûr que la planète n’ait pas explosée d’ici là.
    Je suis d’accord avec @ Liz, cet article ne titillera pas nos autorités qui ont fait un autre choix que celui de l’entretien de la voirie, la propreté urbaine dans tous les quartiers de la ville, la sécurité des piétons bref, le bien de la collectivité tout entière. Choix d’organiser la fête aux frais du contribuable bien entendu.
    Qu’en pensent toutes ces familles en grande précarité qui survivent à Surville ? Les chômeurs de longue ou courte durée, ceux qui sont astreints à l’aide des restos du coeur ? Ceux qui n’en peuvent plus de crouler sous les charges et qui suppriment tout ce qui n’est pas nécéssaire et qui rognent encore sur ce nécéssaire ? Ceux dont la fin du mois commence le premier ? les travailleurs pauvres ? De quoi se plaignent-ils, ils n’ont qu’à regarder, juste regarder la fête ! Il est temps de faire de « l’histoire fiction » puisque cette matière n’est plus enseignée dans les classes du secondaire…Ah ces enseignants, faut bien les mâter !

  8. Anonyme dit :

    Si quelqu’un se casse la figure la responsabilité de la Mairie est engagée !

1 2 3

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !