On l’appelait le démineur….

Avant-Post

.

Voici la nécessaire tribune libre publiée dans le très jégoïste et municipal 7/7, une tribune bien entendu rédigée comme à l’accoutumée par Henri Auclair, Conseiller municipal d’opposition.

Henri pose une nouvelle fois un vrai diagnostic sur l’attitude de notre Député-Maire-PR-ARES-re-UMP-Avocat-346-544 qui consiste à faire diversion…

http://nsm07.casimages.com/img/2012/01/26/120126043947390119350068.jpg

—–

Merci beaucoup, Henri !

———————–

On l’appelait le démineur…

.

Encore une étonnante situation sur le terrain monterelais, en ville haute pour être tout à fait précis, du côté des bois du lycée.

Je vous laisse juge, tout de suite avec ces deux photographies prises sur place hier aux alentours de 17h20…

http://nsm07.casimages.com/img/2012/01/26/120126064441390119350721.jpg

—–

http://nsm07.casimages.com/img/2012/01/26/120126064441390119350720.jpg

—–

Deux flambergiennes m’ont donné l’explication de ces deux photos.

Après leurs appels téléphoniques répétés à la mairie (où personne ne semblait vraiment au courant, et pour cause, les services ne semblaient pas avoir été informés), puis à la police municipale et à la police nationale, elles ont enfin su de quoi il retournait.

Il semblerait qu’à l’occasion des travaux réalisés à la chaufferie, un engin explosif eût été mis à jour dans les parages de l’installation de chauffage.

Bombe, obus, grenade ? Il a été impossible d’en savoir plus.

Ce petit bout de papier est donc sensé prévenir la population : ne pénétrez pas dans le bois du lycée.

Alors bien entendu, une question se pose : peut-on décemment penser que ce petit panneau et ces trois barrières sont dissuasifs ?

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais moi, ado, j’aurais eu tendance à aller voir un peu de quoi il retournait…

D’autant, je vous le rappelle que ces bois donnent directement sur le collège et le lycée André-Malraux.

Pourquoi les élus n’ont-ils pas décidé d’installer un vrai périmètre de sécurité ?

D’autant que selon mes sources, on ne sait pas quand les artificiers viendront faire leur boulot de déminage…

A l’heure où j’écris ce papier, la population survilloise est une nouvelle fois sans information…

————————-

 

 


7 commentaires

  1. la belette et le lapin du bois dit :

    Pourquoi ne pas avoir informé officiellement la population par arrêté muncipal ? Ce coin du bois est fortement fréquenté par les ados qui en font un raccourci pour aller au lycée. Ce ne sont pas des petites barrières même garnies d’une affichette venue de nulle part et non pourvue d’une mention officielle qui les empêchera de passer. A l’autre entrée près de la chaufferie, entre le cabinet médical et l’entrée de l’imprimerie du lycée il y a carrément un panneau avec une tête de mort sous laquelle est écrit « explosifs » qui « interdit » l’entrée. Si vraiment un engin explosif a été mis à jour, c’est tout un quartier qui risque de gros soucis sans compter la chaufferie qui alimente Surville elle-même, l’imprimerie du lycée avec des élèves aux heures de classe qui jouxte l’endroit et où sont sans doute entreposés des produits inflammables dûs au métier. Une cité scolaire, des riverains, une école maternelle, un cabinet médical/ kinésithérapeutes !!! Où est le principe de précaution là dedans ? sans compter la curiosité de certains ados….S’il y avait un accident, qui serait responsable des dégâts ?
    Décidément la sécurité semble laisser à désirer d’autant que le bois du lycée est accessible en de nombreux endroits, impossible donc de sécuriser totalement ce périmètre à moins de moyens autres que des petites barrières. Aucune patrouille de police ! aucune information aux riverains ! ça c’est du principe de précaution. Cet engin date de quelle guerre ? 1814 ? 1914 ? 1940 ????? Il peut ou pas être dangereux. Les riverains seront-ils informés officiellement du jour et heure du déminage comme partout lorsqu’il s’agit de la même situation ? Le périmètre sera-t-il fermé officiellement : riverains, lycéens, écoliers mis en sécurité ? Espérons que le 14 juillet ne se fêtera pas avant l’heure ni le 18 février mais : « le boulet qui doit m’emporter n’est pas encore forgé » alors une bombinette inconnue ne devrait inquièter personne.

  2. p'tite souris dit :

    Peut-être les prémices du futur « bivouac de Montereau » ? allez savoir, Napoléon déjà revenu ?

  3. p'tite souris dit :

    Riverains pas d’inquiétude c’est « l’obus de confiance » !

  4. Anonyme dit :

    C’est ahurissant ! partout ailleurs, on informe , on communique, on prévient la presse quand il y a un engin qui peut exposer ! là rien , une mauvaise barrière, avec un inscription scotchée.. Surréaliste

  5. Anonyme dit :

    C’est ahurissant ! partout ailleurs, on informe , on communique, on prévient la presse quand il y a un engin qui peut exposer ! là rien , une mauvaise barrière, avec une inscription scotchée.. Surréaliste

  6. p'tite souris dit :

    Surréaliste : Anonyme, bien d’accord avec vous, et c’est peu dire…. les barrières se sont « envolées » avec les explosifs ? un mauvais plaisant aurait voulu faire une vilaine farce, il n’aurait pas fait mieux!!!!!!!!!

  7. beddar corinne dit :

    je les ai vues ce matin en passant mais ce soir il n’y avait plus rien ni barriere ni papier je me suis dit que cela devais etre une farce j’aimerai en savoir plus la dessus car mon fils prend ce chemin comme raccourci tous les jours

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !