Petit-déjeuner en paix ! (2ème partie)

Rapide rappel des faits.

Vendredi dernier, notre Député-Maire-ex-ARES-PR-plus-UMP-346-544 s’était opposé à ma présence lors d’une réunion organisée par l’association de chefs d’entreprises Acess 77.

Le détail, c’était hier, ici même :

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/20/120220100339390119462406.jpg

http://yvespoey.unblog.fr/2012/02/27/problemes-a-la-reunion/

——-

Bien entendu, je vous le laissais entendre hier, plusieurs chefs d’entreprises présents dans la salle m’ont contacté pour me raconter ce qui s’était dit et fait après mon départ.

Il aurait été dommage, vous l’allez constater, que je vous privasse de ces informations.

L’intervention de notre édilanous se déroula dans une salle glaciale, non pas en raison du très joli décor de La table de Natynn, le restaurant qui accueillait cette réunion, mais bien parce que le public avait compris quelle était la vraie raison de mon éviction.

L’intervention d’Yves Jégo porta essentiellement sur le développement de la CC2F.

Tout y va très bien, Madame la Marquise, et bien entendu not’ bon maire ne manqua pas de revenir sur son magnifique projet de Napoléonland.

On lui demanda quels seraient les avantages réels de la création de ce parc.

Il répondit que le seul vrai intérêt serait la création d’une gare TGV à Montereau, et que c’était de cette façon seulement qu’on pourrait l’obtenir, par une sorte de moyen détourné que serait ce parc d’attractions.

Je rappelle qu’il existe déjà une gare TGV à Melun.

A la fin de son intervention, il ne manqua pas de regarder sa montre, et de conclure en déclarant qu’il s’excusait mais qu’il était attendu « au 18 de la rue de la convention à paris, et que ceux qui ne savaient pas ce qu’on trouvait au 18 de la rue de la Convention à Paris n’avaient qu’à aller sur Google ».

[ndlr : au 18 rue de la Convention, dans le 15ème arrondissement de Paris, on trouve le QG de campagne du candidat Nicolas Sarkozy]

http://s.tf1.fr/mmdia/i/64/2/tf1-news-logo-header-10646642ueckw.png?v=1

http://lci.tf1.fr/politique/elections-presidentielles/sarkozy-candidat-emmenage-rue-de-la-convention-a-paris-7002000.html

——-

Quelqu’un demanda un peu plus tard à Yves Jégo la raison de son entêtement à ne pas vouloir ma présence parmi le public.

Il répondit ceci :

« J’étais venu vous parler avec le coeur, et non pas en devant peser tous mes mots. Celui qui est parti a écrit des articles « putassiers » sur moi.« 

J’ai demandé la confirmation du fait que cet épithète « putassier » a été prononcé par la jégoïste bouche. Il l’a été.

Outre que je vous rappelle que la Justice française a déjà tranché sur le caractère supposé « putassier » de mes propos (Yves Jégo a perdu un procès qu’il m’avait intenté pour diffamation et injure), je vous précise que l’utilisation de cet adjectif qualificatif « m’en touche une sans faire bouger l’autre« , pour reprendre une des expressions préférées de Jacques Chirac…

(Si j’y pense, je vous raconterai demain en avant-post une formidable histoire béarnaise relative à l’étymologie de cet adjectif « putassier »… Faites-m’y penser…)

La définition exacte de « putassier » se trouve ici :

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/27/120227093452390119498394.png

http://fr.wiktionary.org/wiki/putassier

——–

On fit également remarquer au Président d’Acess 77 que la présence cette fois-ci d’Yves Jégo, à si peu de semaines des prochaines élections, cette présence-là n’était guère judicieuse.

Quelque chose me dit que bien des chefs d’entreprise présents ce matin-là avaient compris bien des choses…

D’ailleurs, avant de s’en aller, Yves Jégo déclara (un témoin me l’a certifié) qu’on l’avait attiré dans un « traquenard »…

Avant de vous laisser retrouver vos occupations habituelles, j’aimerais vous apprendre qu’une réunion consacrée à la rééducation des victimes d’AVC et à la Sécurité Routière se tenait le 12 janvier dernier à la salle l’Amazonia, vers Nemours.

Yves Jégo participait à cette réunion.

En découvrant que dans l’assistance se tenait Mme Brigitte Brévan, il déclara que s’il avait su qu’elle se trouvait là, il n’aurait pas participé à cette réunion.

(Mme Brigitte Brevan, je vous le rappelle, vient de porter plainte contre notre DM-ex-ARES-PR-plus-UMP-346-544. C’était ici :

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/20/120220100339390119462406.jpg

http://yvespoey.unblog.fr/2012/02/03/suivi-de-dossier/

——

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il me semble avoir assez clairement démontré hier et aujourd’hui la manière de procéder de notre Député-Maire-ex-ARES-PR-plus-UMP-346-544, et combien il pouvait être aux abois et fébrile ces temps-ci.

Les jours et les semaines à venir seront vraiment passionnants, vous dis-je !

—–

Faites-moi vraiment penser à vous raconter demain cette histoire béarnaise…

————————————

 


26 commentaires

  1. chouette alors dit :

    Je crois que ça va se terminer par un gros ulcère s’il continue comme ça.

  2. Yves POEY dit :

    Chère Laura,
    Ne vous inquiétez pas.
    Bientôt, les opérations de porte à porte, les distributions de flyers en gare et sur les marchés vont commencer, avec Patricia Inghelbrecht, notre candidate désignée par la majorité des militants socialistes.
    Vous m’y trouverez à ses côtés le plus souvent.
    Je vous renvoie à notre première distribution en gare de Montereau.
    Il nous faut la faire devenir notre nouvelle députée de la 3ème circonscription.
    Je milite à la fois derrière et devant le clavier de mon ordinateur, sans oublier les vrais enjeux.
    D’abord, nous avons des élections présidentielles et législatives à gagner.

    Ne croyez donc pas tout ce que M. Albouy peut écrire…. :D

  3. Le moretain dit :

    Pour Jégo quand on écrit des choses qu\’il ne supporte pas de voir écrites, c\’est putassier, donc ?
    CQFD

  4. Anonyme dit :

    Excellent. Vous avez vraiement l’art de raconter les événements.
    Jégo se couvre de ridicule, comme beaucoup l’ont souligné hier.

  5. TOTO dit :

    BIZARRE ! Certains découvrent la vraie personne qu’est notre édilanous .Mais souvenons nous qu’il avait été jusqu’à trainer une association de retraités devant la justice (ce qui s’est terminé en eau de boudin pour lui)Lorsque l’on est capable de telles actions, on peut s’attendre à tout « le nombrilisme n’a pas de limite ».Et tant mieux si un certain nombre de chefs d’entreprises se rendent compte du mal que peut faire à notre société de tels individus.Il est réconfortant de ce rendre compte qu’ils ne sont pas tous à sa botte, comme il le souhaiterai.

  6. Ludmilla dit :

    Nous avons donc un expert en putasserie qui parle ?
    Je suis pressée de lire votre histoire.
    Vous voyez, je vous y fais penser.

  7. Titi de mon trot dit :

    Cékoi cette histoire de retraités enjusticés ?

  8. Michele Dessler dit :

    Les deux articles d’hier et d’aujourd’hui sont très révélateurs.
    Je me suis régalée encore plus que d’habitude.
    N’oublie pas l’histoire béarnaise demain. (Je fais monter la sauce du même nom.)

1 2 3

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !