Archive pour février, 2012

J’vous fait l’maillot ?

C’est une Flambergienne qui, en cette nouvelle rubrique « Sur le vif » du samedi, m’a transmis le cliché ci-dessous.

Cette photo a été prise à Montereau, rue du Dr Arthur-Petit, très précisément.

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/14/120214040744390119439399.jpg

——–

Santé, bien être, charme, UV, soins du corps, soins du visage, prothèses ongulaires, et même épilation plus ou moins ciblée…

Voulez-vous que je vous dise : le visiteur de passage doit vraiment se dire que la permanence d’Yves Jégo est vraiment au top !

Mais au fait……

La carte UMP donne-t-elle droit à une petite ristourne ?

La carte PR donne-t-elle droit à une plus grosse réduc’ ?

Je me renseigne et vous tiens au courant !

Bon week-end !

———————————-

Avalanche de promesses à 116 jours des élections législatives !

Avant-Post

.

Hier, jeudi 16 juin 2012, à 13h30, je me présentais à la barre de la 17ème chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris.

Voyez comme le monde est petit tout de même, juste devant le palais de Justice de Paris, je rencontrai maître Boedels, l’avocat de la famille d’Abdeljalil Boumehdi, le sportif assassiné à Surville.

On en profita bien entendu pour se raconter les derniers développements de l’affaire, et autres considérations locales… Là encore, j’espère que ce sera un dossier à suivre…

Mais le procès ARCET COTATION / POEY allait commencer.

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/16/120216044356390119447538.jpg

—–

L’audience avait lieu à la 17ème chambre correctionnelle. C’est la Chambre qui traite ce qu’il est convenu d’appeler les « affaires de Presse. »

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/16/120216044356390119447540.jpg

—-

Cette salle d’audience possède un très joli plafond dont je vous ai rapporté virtuellement une petite partie :

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/16/120216044357390119447541.jpg

——

La première audience de ce procès dit du « Greenwashing » était une audience de fixation, c’est à dire que la Présidente et ses assesseurs devaient fixer la date des audiences-relais et surtout la date de l’audience où les deux avocats, celui de la partie civile et le mien, Me Emmanuel Tordjman plaideront.

Il est à noter qu’avant mon tour, le tribunal rendit des délibérés concernant deux procès intentés à VSD par Marine le Pen et un délibéré concernant un certain Dr Delajoux, qui avait en son temps opéré Johnny Hallyday d’une hernie discale, avec les suites que l’on sait…

Mais revenons à mes moutons : Me Tordjman et moi-même aurons le temps de préparer nos arguments, puisque l’audience des plaidoiries a été fixée le… 25 janvier 2013.

Il est à noter que dans la salle des pas perdus du Palais de Justice se trouve actuellement une exposition que je vous conseille, au cas où, et qui présente le futur Palais de justice destiné à remplacer celui que je commence à bien connaître.

Ce nouveau bâtiment aura cette apparence aux alentours de 2017 :

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/16/120216044356390119447539.jpg

—-

Aurai-je l’occasion de m’asseoir un jour sur les bancs de ce beau bâtiment ?

Je vous avoue que je n’en ai pas particulièrement envie…

—————

Avalanche de promesses à 116 jours des élections législatives !

.

Dans 116 jours, à l’heure où j’écris ce papier, nous nous déplacerons à n’en pas douter en masse dans les isoloirs de la 3ème circonscription pour le premier tour des élections législatives.

Voulez-vous que je vous dise ?

Je me suis demandé si notre Député-maire-ex-ARES-PR-plus-UMP-346-544 ne venait pas subitement de se rendre compte que la date approchait à vitesse grand V !

Vient-il de bien comprendre qu’à moins de quatre mois de l’élection, le taux de chômage de sa ville avoisinait les 26 % ?

http://yvespoey.unblog.fr/2011/12/27/lembellie-aura-ete-de-courte-duree/

Vient-il de se rappeler que l’INSEE avait classé le bassin d’emploi de Montereau 346ème sur les 348 que compte notre pays en terme de créations d’emplois ?

http://yvespoey.unblog.fr/2008/06/02/lantepenultieme/

Je pense pouvoir répondre par l’affirmative.

En effet, depuis quelques semaines, c’est fou tous les beaux projets qu’il sort de son chapeau, tel le prestidigitateur qui fait surgir lapins de son haut-de-forme et colombes de ses manches…

Des projets qu’il n’a pas pu réaliser depuis maintenant dix ans qu’il est aux manettes de la circonscription, neuf ans à celles de la Communauté de Communes, et presque dix-sept ans à celle de la mairie de Montereau.

Oui, l’époque est revenue pour lui de communiquer à qui mieux-mieux, et de promettre à tour de bras et d’articles de presse, de grands projets en tous genres.

Promettre en grand, ça ne coûte pas grand chose, ça fait illusion, et ça permet surtout d’occuper le terrain médiatique.

Dans l’édition du Parisien du 14 février dernier, ne voilà-t-il pas qu’Yves Jégo sortait de ses cartons de « nombreux projets à venir dans les cinq ans » en matière d’emploi !

Voici donc ce qu’il assurait faire dans l’avenir, qu’il n’avait pas fait ni dans le passé ni dans le présent :

- Le très haut débit Internet…  Ah ! Mais pourquoi n’y avait-il pas pensé avant !

Mais ce sera après les élections !

- Développement de la fibre optique… Oh ! Ca fait déjà un bout de temps que la SILEC en produit…

Mais ce sera après les élections !

- Accueil à Marolles d’un centre logistique de 70.000m3 (0,7 hectare)…. Eh  ! Depuis la farce des pathétiques « 1000 jours 1000 emplois », on attend toujours….

http://yvespoey.unblog.fr/2007/03/12/hip-hip-hip-ouvrable/

Mais ce sera après les élections !

- Création d’un technopôle de 55 hectares… Ouh ! Ca va barder !

Mais ce sera après les élections !

Création d’un port fluvial…. Waow ! Ca va être bien !

Mais ce sera après les élections !

Et puis surtout la création du fameux Napoléonland qui semaine après semaine va fournir du travail à de plus en plus de chômeurs : de 2.000, nous voici passés à 3.000 promesses d’embauche !

Mais ce sera après les élections !

Comment ne pas voir encore une énorme ficelle, une gigantesque jégotterie, une magnifique série de promesses.

Des promesses qui n’en doutons pas, n’engageront que ceux qui les croient.

Ce papier résume en substance ma participation aux rencontres seine-et-marnaises organisées par le Conseil général, lundi soir dernier.

Après avoir rappelé les chiffres calamiteux en matière d’emploi dans la région (dans le public, beaucoup ouvraient de grands yeux, découvrant une réalité incontestable), je posai à Vincent Eblé la question de savoir quelle sera la position du CG77 en matière d’un éventuel financement du Napoléonland.

(On apprit en effet récemment grâce en particulier à Twitter que not’ bon maire était allé le démarcher).

La réponse du Président de la collectivité territoriale départementale fut simple et empreinte de sagesse : en substance, si Yves Jégo arrive à trouver les financements issus du privé, il sera temps de voir.

Voici cette réponse complète en images qui bougent :

Image de prévisualisation YouTube

———-

Je vous rappelle que paradoxalement, Vincent Eblé avait pour aïeul le célèbre général napoléonien Jean-Baptiste Eblé, qu’on appelle souvent « le héros de la Bérézina ».

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e8/General_Jean_Baptiste_Ebl%C3%A9.jpg/250px-General_Jean_Baptiste_Ebl%C3%A9.jpg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Baptiste_Ebl%C3%A9

———

On cause, on cause, mais je m’aperçois que le compteur vient de passer à 115 jours…

A demain !

————-

C’était donc pour ça…

Voici aujourd’hui un courrier signé respectivement Jean-François Copé, Secrétaire général de l’UMP et Christian Jacob, Président départemental du parti présidentiel.

Dans ce courrier adressé le 6 février dernier aux militants, les deux caciques umpiens vont expliquer pourquoi notre Député-Maire-ex-ARES-PR-plus-UMP-346-544 a dû être investi candidat UMP  bien que n’appartenant plus à ce parti.

Je vais vous laisser prendre connaissance de ce document, en vous laissant une piste de recherche : saurez-vous trouver les huit mots importants de cette lettre ?

A vous de jouer.

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/15/120215093355390119441964.jpg

—–

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/15/120215093355390119441965.jpg

—–

Alors, ces huit mots les plus importants ?

Les trouvâtes-vous ?

Bien entendu !

Les voici, pour ceux qui auraient quelque peu séché  : « à la demande du Président de la République ».

Si Yves Jégo a décroché l’investiture, c’est parce qu’assurément, il est allé la quémander auprès de notre lider minimo.

Ce dernier n’a pas pu la lui refuser : que n’aurait-on glosé si un ex-secrétaire-d’état choisi par ses soins « non point pour sa connaissance des palmiers, des plages et du rhum, mais parce qu’il ne savait où le caser ailleurs » (je cite le formidable Patrick Rambaud, « 3ème chronique du règne de Nicolas 1er », page 102), que n’aurait-on glosé s’il n’avait eu le précieux va-tout.

Il suffit de savoir lire entre les lignes : le fait que Jean-François Copé et Christian Jacob aient tenu à mentionner dans leur courrier cette désignation imposée par la Papa de Giulia en dit long sur l’envie que les deux patrons umpiens avaient d’accorder cette investiture à notre édilanous.

Dans les fédérations UMP, il faut bien comprendre qu’une consigne claire a été donnée : il faut essayer de minimiser les dégâts sarkoziens, et il faut essayer de couper les branches du chêne qui seraient susceptibles de nuire un peu plus à la débâcle annoncée.

Et quand je parle de débâcle annoncée, il n’y a qu’à se rappeler que lundi dernier en commission, fut rejeté le projet de TVA sociale, en raison du manque de députés UMP peu enclins à faire le déplacement, sachant que leur électorat saurait leur rappeler ce vote…

Ainsi donc, Yves Jégo l’a cette investiture.

Ainsi donc, c’est acté : un radical « humaniste » comme Yves Jégo va donc de ce fait soutenir d’autres délicieux « humanistes » très en pointe en ce moment comme Claude Guéant et Chrsitian Vanneste…

http://www.lavoixdunord.fr/stories/image250x00/mediastore/VDN/A2012/M02/claude-gueant-et-les-civilisations-un-1576825.jpg

http://nsm06.casimages.com/img/2011/12/03/111203021555390119128768.jpg

http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120214.OBS1303/civilisations-la-polemique-poursuit-gueant-en-guadeloupe.html

——-

http://www.lepoint.fr/images/2012/02/15/vanneste-homosexualite-505052-jpg_345205.JPG

http://nsm01.casimages.com/img/2009/02/07/090207110226390113115871.jpg

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/02/15/christian-vanneste-ump-evoque-la-legende-de-la-deportation-des-homosexuels_1643436_1471069.html

—–

http://nsm07.casimages.com/img/2012/01/31/120131095821390119371127.png

http://www.lepoint.fr/societe/christian-vanneste-et-la-fameuse-legende-de-la-deportation-des-homosexuels-15-02-2012-1431504_23.php

—-

Qu’on se le dise !

Et qu’on le fasse savoir !

———–

Ndlr : depuis la rédaction de ce papier, l’UMP a promis d’exclure Vanneste et d’investir un autre candidat UMP dans sa circonscription.

Vanneste a depuis dénoncé un « lobby gay » !

Argument pathétique…

 

————————————————————–

 

 

Le Sous-Préfet au chant ?

Je vous le laissais entendre hier, notre Sous-Préfet d’arrondissement décida de venir faire un petit tour en Mairie de Montereau vendredi dernier.

Las ! Oncques ne trouva ce sous-préfet quelqu’un pour le recevoir.

Ce jour-là, en effet, aucun élu, aucun cadre territorial, aucun chef de service ne put le recevoir.

Et pour cause.

Ce jour-là, j’espère que vous êtes bien assis devant le moniteur de votre ordinateur, ce jour-là, vendredi 10 février dernier, donc, aucun élu, aucun cadre territorial, aucun chef de service ne se trouvait en mairie.

Et pourquoi donc, aucune de ces sommités n’était présente sur les lieux pour accueillir selon les égards dus à son rang notre Sous-Préfet, vous entends-je maugréer dans vos barbes plus ou moins naissantes ?

C’est que fort simplement, tout ce beau monde avait été réquisitionné par notre Député-Maire-ex-ARES-PR-plus-UMP-346-544.

Une de ces réquisitions dont not’ bon maire a le secret.

On se souvient que ces principaux chefs de service avaient été appelés par ses soins pour manifester à ses côtés et ainsi gonfler le nombre de mécontents.

Mais en ce petit matin du vendredi il ne s’agissait pas d’aller manifester.

Oh que non !

En ce petit matin, un autobus attendait patiemment devant la mairie Yves Jégo, les élus de la majorité et les chefs de service embrigadés.

Destination : le château de Fontainebleau, où notre édilanous avait organisé un séminaire consacré à son sujet à le fois de prédilection et du moment : Napoléon Bonaparte.

Dame ! C’est qu’il fallait que tout le ban et l’arrière-ban soit au point pour assurer le service avant-vente du Napoléonland.

Je vous jure que je n’invente rien.

C’est un tweet sur la time-line jégoïste qui me mit la puce à l’oreille.

Le voici, ce tweet :

Le Sous-Préfet au chant ? dans Vie locale 120214072359390119437863

Ah ! Mais oui ! Comme il devait être beau, ce spectacle des chef des services techniques, des finances, de la solidarité, des sports, ou encore des parcs et jardins s’extasiant devant l’unique trône de l’Empereur encore visible !

(C’est qu’il ne fallait pas déplaire au chef, et l’on dût assurément s’exécuter avec des « Oh !» et des « Ah ! » d’admiration…)

Avouez que j’en viendrais presque à vous tirer les larmes des yeux !

Si si, laissez votre pudeur naturelle de côté !

(Si j’osais, je vous dirais bien qu’un chef de cabinet s’extasiant devant un trône, ce devait être assez touchant…)

Et pour rester dans le sujet, permettez-moi, en guise de petite pause, de vous offrir virtuellement, ce magnifique bidet de voyage d’époque, avec son clystère assorti. Ca me fait plaisir…

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/14/120214023026390119438977.jpg

——–

Plus sérieusement, j’ai cherché à savoir combien avait coûté ce magnifique et ô combien nécessaire séminaire, avec l’autobus, les repas, la visite, le ou les conférenciers, un séminaire à tous les coups financé par le contribuable monterelais.

J’ai donc téléphoné à M. Tréca, ci-devant directeur du développement au Château de Fontainebleau.

Curieusement, si M. Tréca se souvint bien avoir accueilli tout ce petit monde le matin, il ne se souvint pas mais alors pas du tout du programme de la journée, des activités prévues, de l’endroit où furent pris les repas, et surtout, en un mot comme en cent, le prix de revient de la journée.

Vous avouerez que le siège de la mémoire est vraiment un lieu du cerveau propice aux mystères, tout de même.

Finalement, M. Tréca me suggéra de m’adresser directement à M. Jégo.

Ce que je ne fis pas, afin de m’éviter une perte de temps…

Combien coûta ce séminaire aux Monterelais ?

Nous ne le saurons sans doute jamais….

Mais il leur coûta…

Quant au Sous-Préfet, est-ce pour tromper son ennui et son dépit de ne pas avoir été reçu ce vendredi, allez savoir, il décida d’aller faire un petit tour au conservatoire municipal…

Mais bien entendu, si vous avez bien suivi, vous savez où se trouvait le directeur du Conservatoire ce jour-là…

A demain.

———

Je vous laisse pour terminer quelques photos personnelles du Château de Fontainebleau que j’aime, celui de la Renaissance, celui de l’Humanisme, du Carpe Diem…

Le côté nouveau riche, bling-bling, parvenu du 1er Empire, je laisse tout ceci à l’UMP…

—-

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/14/120214080536390119440243.jpg

—–

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/14/120214080537390119440245.jpg

—–

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/14/120214080537390119440246.jpg

—–

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/14/120214080537390119440248.jpg

—–

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/14/120214080537390119440247.jpg

—–

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/14/120214080536390119440244.jpg

—–

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/14/120214080537390119440249.jpg

—–

Et ma préférée….

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/14/120214080537390119440250.jpg

——-

A demain !

(Demain, un nouveau document TRES intéressant…)

Au fait ! J’allais oublier…. M. le Sous-préfet, si vous lisez ces quelques lignes, ne demandez pas à rencontrer not’ bon maire demain… Il ne sera pas là. Il sera à Pau. En plein Béarn…)

————–

 

48 heures

Je voudrais aujourd’hui vous donner les dernières informations en ma possession, des infos concernant le processus judiciaire qui oppose notre Député-Maire-Ex-ARES-PR-plus-UMP à Mme Brigitte BREVAN.

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/02/120202092143390119381620.jpg

——————–

Mme BREVAN, vous le savez, est l’ancienne directrice de Confluence Habitat, l’Office HLM monterelais, qui avait accusé Yves Jégo de l’avoir licenciée profitant de sa maladie.

Le rappel des faits est ici :

http://yvespoey.unblog.fr/2012/02/03/suivi-de-dossier/

Le grand quotidien du soir Le Monde s’était chargé de relayer cette triste affaire :

48 heures dans Vie locale 120205094413390119395410

Une audience de conciliation a donc eu lieu le vendredi 3 février dernier, aux alentours de 10h30, au tribunal administratif de Melun

Lors de cette audience de conciliation, comme il fallait s’en douter, les avocats-conseils d’Yves Jégo-Président de l’OPHLM, ont déclaré au Président du Tribunal que leur client n’était pas disposé à négocier quoi que ce soit !

Du coup, il y aura bien un procès civil.

L’audience de ce procès est déjà fixée au vendredi 8 juin.

Le vendredi 8 juin, c’est exactement 48h avant le premier tour des Législatives…

Bien évidemment, je vous en reparlerai en juin prochain.

A suivre attentivement, donc !

Dois-je préciser que je renouvelle bien entendu ici même tout mon soutien et mes voeux à Mme BREVAN ?

————–

Demain, je vous raconterai une petite mésaventure arrivée à notre Sous-Préfet d’arrondissement, venu à la Mairie de Montereau la semaine dernière, vendredi dernier pour être tout à fait précis.

Hélas, pour une raison très précise que je vous narrerai également, aucun élu, aucun cadre en Mairie ne purent l’accueillir…

A demain…

———————————-

 

H2O mon amour

Je vous le laissais entendre très récemment, une partie du dernier conseil municipal monterelais en date fut consacrée à l’eau sous toute ses formes.

Il n’y a pas que le débat d’orientation budgétaire dans la vie.

En début, de séance, Henri Auclair, Conseiller municipal d’opposition, répondit à notre Député-Maire-ex-ARES-PR-plus-UMP-346-544, à propos de la question du projet d’aménagement de la Bassée.

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/09/120209072637390119416301.jpg

Henri Auclair

—–

On sait en effet qu’Yves Jégo s’est une nouvelle fois autoproclamé principal opposant au projet prévu, à savoir la construction de dix bassins de rétention d’eau dans la Bassée en cas de montée des eaux, et ce, afin d’éviter que Paris soit inondé.

Pour Henri, qui fit preuve une nouvelle fois de pédagogie, de pondération et de sagesse, ce projet a au moins le mérite d’être le moins mauvais des trois déposés auprès de l’organisme qui est chargé d’organiser les débats.

Notre édilanous répondit comme il sait le faire en vociférant contre « ce projet surgi de nulle part« , je cite, car « je connais trop les machines…« , ces organismes publics qui en gros pour lui n’ont strictement rien à faire là.

Lui, se serait assurément bien vu décider tout seul de ce qui était bon pour le menu peuple.

Il y a juste un hic, M’sieur not’ bon maire.

Ce hic, c’est la Loi.

La Commission Nationale du Débat Public, depuis le 22 octobre 2002, et selon le décret N°2002-1275, cette commission est obligatoire en matière de projets qui dépassent un certain seuil financier. Et en l’occurrence, le projet d’aménagement de la Bassée se monte quand même à 495 M d’Euros…

Ce n’est donc pas une « machine« , c’est la loi que probablement vous avez votée, et qui trouve au passage sa place au sein de ce qu’il est convenu d’appeler le grenelle de l’Environnement !

En tout cas, la loi fut proposée et votée sous un gouvernement dont vous vous réclamiez de la couleur politique.

Dans ma grande bonté, Monsieur notre édilanous, je m’en vais vous donner les principes fondateurs et le lien qui permet d’y accéder.

Vous le savez, moi, quand je peux rendre service :

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/12/120212104833390119426971.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/12/120212103702390119426937.png

http://www.debatpublic.fr/debat-public/textes-fondateurs.html

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/12/120212103700390119426935.png

——-

Un dernier détail : je vous le redis une nouvelle fois, il y a fort à parier que si l’on choisit de construire ces bassins par chez nous, c’est parce qu’on ne trouve pas de développement économique suffisant pour empêcher leur aménagement.

Si Yves Jégo avait réussi à développer économiquement son territoire, on les aurait construits ailleurs !

Il ne faut pas s’y tromper.

———

Autre passe d’armes entre le Conseiller municipal d’oppostion et notre DM-ex-ARES-PR-plus-UMP-346-544 : le prix du mètre cube d’eau.

Henri a osé rappeler que depuis pratiquement 20 ans, le prix de l’eau à Montereau avait triplé, ce qui n’est évidemment pas le cas des revenus de nos concitoyens !

A Montereau, pour un prix du M3 de TTC de 3,91€ en 2012 la part communale est de 0,38 € alors qu’elle était de 0,31€ il y a un an soit 24% d’augmentation !

Riposte immédiate de not’ bon maire, sur son thème favori « c’est pas moi, ce sont les autres ! »

Pour Yves Jégo, le grand fautif, c’est le méchant Paris, gouverné par son sénéchal le vilain M. Delanoë : Paris vient retirer l’eau de la bouche des monterelais.

Pour lui, si M. Delanoë peut proposer aux parisiens un prix du M3 d’eau à seulement 3 Euros, c’est parce qu’ »il prélève l’eau des autres départements« .

Là encore Yves Jégo oublie, ou feint d’oublier une petite chose. Oh ! Un détail, je vous rassure…

Cette chose, c’est toujours Henri, en grande forme, qui la lui rappela : la ville de Paris vient de re-municipaliser l’eau, en établissant une régie consacrée à ce sujet.

Exit le privé ! Exit les grosses boîtes à eau !

Non, M. Jégo, vous ne pouvez pas être ami avec la société Veolia, par exemple, au hasard, et demander un prix faible de l’eau.

Je vous remets au passage l’article que j’avais consacré à l’implantation massive de Veolia dans le coin :

http://yvespoey.unblog.fr/2008/06/11/veolia-city/

Je vous avais appris dans la foulée que le co-auteur du jégoïste ouvrage « 1661″, Denis Lépée était chargé de mission chez Veolia, à l’époque…

Le célèbre Jean-François Mancel va même plus loin que moi :

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/12/120212111514390119427074.jpg

——

L’Eau au privé, c’est de l’eau plus chère, c’est évident !

(En dehors du fait qu’on peut se poser la question de savoir s’il est normal qu’une ressource naturelle soit distribuée par une société privée…)

http://www.gif-anime-gratuit.com/gif-anime-gratuit/objet/robinets/robinets005.gif

J’aimerais terminer ce papier en présentant à notre édilanous M. Sergio Rico.

Sergio Rico, éminent ingénieur chimiste mexicain de son état, vient peut-être de révolutionner le marché de l’eau.

Il vient d’inventer en effet de l’eau…. solide !

Il fallait y penser à l’eau solide, eh bien M. Rico y pensa !

C’est comme je vous dis. La preuve dans Le Point :

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/12/120212112129390119427099.png

http://www.lepoint.fr/science/l-eau-solide-19-01-2012-1420868_25.php

http://video.fr.msn.com/watch/video/leau-solide-revolutionne-lagriculture/1hq8366b6

Et ça, même le vilain M. Delanoë ne l’avait pas imaginé !

A demain !

—————————————————-

 

 

 

 

 

 

 

Une campagne en dents de sigle ?

Vous souvenez-vous que je vous promettais hier un document pour le coup assez exceptionnel, pour cette rubrique « Sur le vif » du samedi ?

Voici donc de quoi il retourne.

Nous allons nous replonger dans la guerre UMPienne qui oppose notre Député-Maire-ex-ARES-PR-plus -UMP-346-544 à Dominique Lioret, Maire de La Grande Paroisse et qui a décidé d’aller jusqu’au bout dans sa candidature UMP à la prochaine élection législative de juin prochain.

Un nouvel acte vient de se terminer.

Yves Jégo vient d’envoyer une sommation par voie d’huissier à celui qui l’ennuie tant sur ce qu’il considère assurément comme son pré carré !

Je vous jure que je n’invente rien, que je sois changé en Nadine Morano à l’instant si je vous raconte des carabistouilles !

La preuve : cette sommation, j’en ai reçu une copie !

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/09/120209083844390119416589.jpg

——

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/10/120210103858390119418431.jpg

(Image d’archive (c) Flamberge)

——

Avouez quand même que nous vivons une époque à la fois moderne et formidable.

Un Député PR (Yves Jégo) qui se défend bien d’être Député UMP (je vous l’ai montré hier) veut empêcher un autre représentant de la droite locale d’arborer les couleurs de l’UMP…

Alors, quand je vous disais que notre édilanous était vraiment aux abois, et qu’il redoutait de perdre son précieux mandat, avouez quand même que je ne me trompais pas de beaucoup…

Bon week-end, et à lundi !

——————————————————————–

Un débat d’orientations très orienté !

Vous le savez, en début d’année civile, chaque conseil municipal de chaque commune française d’un tant soi peu d’importance doit débattre des orientations budgétaires pour l’année à venir.

Ce point du jour était bien entendu à l’ordre du jour du conseil municipal monterelais, lundi dernier, juste avant le conseil communautaire ahurissant dont je vous parlais très récemment.

Pas le choix…. C’est la loi…

En matière de débat d’orientations budgétaires, il faut savoir qu’il en existe de deux sortes : les débats d’orientations budgétaires de la France entière, et les débats d’orientations budgétaires monterelais.

Nous figurons évidemment dans la deuxième catégorie.

A Montereau, cet exercice est à chaque fois très rapide, en 31 minutes chrono, (minutage confirmé dans son papier par la journaliste du Parisien), tout est plié.

De plus, ce moment fort de la vie municipale est à chaque fois le prétexte pour notre Député-Maire-PR-ex-ARES-Avocat-346-544 à se livrer à un exercice d’auto-congratulation et l’occasion de dire que tout va continuer d’aller pour le mieux dans le meilleur des mondes à Montereau.

Alléluïa ! Yallah ! Сверхествественный ! Starfulla ! Noël ! إنها رائعة! Eu sou transportado por prazer ! אושר עליון!

L’année qui vient va être magnifique, formidable, épatante, géniale…

En un mot comme en cent, une année… jégoïste…

Les 25% de chômeurs de la commune sont évidemment joyeux d’apprendre ceci, et ceux qui vont regretter leur décision, ce sont évidemment les habitants qui ont quitté notre chef-lieu de canton !

Et pourquoi l’année va-t-elle être magnifique, je vous prie, Monsieur not’ bon maire ?

Hein, oui, et pourquoi ?

Parce que !

Je cite Yves Jégo : parce que « les impôts n’augmentent pas. »

Bien entendu, à cette assertion, Henri Auclair, Conseiller municipal d’opposition monta immédiatement au créneau.

« Monsieur le Maire, c’est faux, vous mentez ! Vous ne pouvez pas dire que les impôts n’augmentent pas. »

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/09/120209072637390119416301.jpg

Henri Auclair

——

Yves Jégo dut admettre que si les taux n’augmentent pas, la base, elle, augmente.

Mais sans se démonter, il affirma aussitôt qu’il n’était pas responsable de l’augmentation de la base.

Jean-Louis Chomet, lui, regretta qu’en période de crise et de politique gouvernementale catastrophique, les impôts des Monterelais ne baissent pas, comme c’est le cas dans de nombreuses villes…

« Maintenir un taux, c’est forcément pénaliser les Monterelais ! »précisa-t-il, avant de réclamer plus de justice fiscale.

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/09/120209072637390119416300.jpg

Jean-Louis Chomet et Léo Aiello

—–

A ceci, notre édilanous répondit avec son arme linguistique favorite : l’injonction paradoxale :

« Quoi, M. Chomet, si on baisse les impôts des riches, ça n’enrichira pas les pauvres ! »

Sic !

Et puis, il ne put résister à une autre jégotterie :

« M. Chomet, dès que vos amis du Conseil général et de la Région Ile-de-France baisseront leurs impôts, je baisserai ceux de Montereau »…

Outre le caractère à nouveau très provocateur de ce propos, on notera qu’à Montereau, c’est bel et bien Yves Jégo (« je ») en personne qui décide d’augmenter ou de baisser les impôts. Le Conseil doit suivre !

Non mais sans blague !

Il n’en reste pas moins vrai que notre DM-ex-ARES-PR-346-544, à Jean-Louis Chomet qui l’apostropha une nouvelle fois en tant que « M. le député UMP », lui répondit qu’il n’était pas député UMP mais Député PR.

Le piège de Jean-Louis avait fonctionné : Yves Jégo, en cours de mandat avoue publiquement avoir changé de parti.

Quel respect pour les électeurs UMP qui l’ont élu sous l’étiquette UMP…

Il faut croire que tout ceci ébranla quelque peu notre édilanous, puisqu’il conclut ce débat d’orientations budgétaires par un tonitruant :

« Bon, nous allons passer au vote ! »

Ils furent plusieurs dans la salle à lui faire remarquer que tout ceci, malgré les apparences, n’était qu’un débat, qui n’était donc pas soumis au vote…

Alors on ne vota point…

Au cours de ce conseil municipal, un autre thème important fut abordé : celui de l’eau !

Et l’eau sous toute ses formes.

Mais ça, si vous le voulez bien, nous en reparlerons dès lundi prochain.

Les amateurs de teasing et de suspens se régalent de nouveau, aujourd’hui !

Ah ! Au fait ! J’allais oublier :

Au cours de ce débat d’orientations budgétaires, aucun autre membre de la majorité jégoïste ne prit la parole.

Avouez quand même que ce fut un chouette débat, non ?

————

Demain, je vous ferai prendre connaissance d’un document exceptionnel.

Soyez au rendez-vous !

—————————-

 

Trois, ça suffit !

Avant-Post

.

On se souvient que notre Député-Maire-ex-ARES-PR-re-UMP-Avocat-346-544 avait unilatéralement décidé qu’il n’était plus le député du canton de Melun-Nord pour « auto-annexer » le canton de Mormant…

Je vous avais expliqué tout ça ici même dans un papier finalement intitulé « Circonscription à géométrie variable ? »

http://yvespoey.unblog.fr/2012/01/26/dem-vous-tous-seuls/

(Les plus férus d’URL d’entre-vous auront remarqué que la première version du papier portait un autre titre…)

Le quotidien Le Parisien du 8 février dernier a lui aussi repris l’info sous un autre angle : le canton de Mormant a deux députés, et c’est tant mieux pour lui….

Ce que, au passage Jean-Michel Muyl avait fait remarquer en plaisantant dans un commentaire fort à propos…

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/08/120208031257390119410440.jpg

——

Là, c’est bizarre, à part les copains socialistes du canton de Mormant, on n’a pas l’impression que ça dérange plus de monde que ça…

Et à nouveau, le mot de la fin est donné à Yves Jégo…

————–

Trois, ça suffit !

.

Un Flambergien fidèle d’entre les fidèles m’a suggéré de façon très pertinente un papier qui va nous ramener dans notre canton à nous, en général, et à Montereau, en particulier.

Le Parti Radical, qui compte comme vice-président notre Député-Maire-ex-ARES-PR-re-UMP-Avocat-346-544, vient de faire connaître ses quelque 110 propositions, dans le cadre de sa convention nationale du 4 février dernier.

Ces propositions serviront si j’ai bien tout compris à élaborer les programmes des candidats aux législatives portant l’étiquette de PR.

L’intégrale de ce texte peut se télécharger ici :

http://www.partiradical.net/actualites/convention-nationale-4-fevrier-2012-synthese-de-jean-louis-borloo

Il en est une, de ces propositions qui a retenu toute l’attention du Flambergien sus-nommé.

La voici :

« Interdire à un parlementaire ou au responsable d’un exécutif important d’exercer plus de 3 mandats successifs dans les mêmes fonctions. »

Alors évidemment, une vraie question se pose.

Yves Jégo, maire de Montereau depuis trois mandats, en tant que vice-président du Parti Radical va bien entendu se faire un devoir d’appliquer les consignes de son borlooïste parti.

Car bien entendu, il va de soi que notre édilanous va considérer également que le mandat exécutif de maire de Montereau est un mandat « important« .

Grâce à une logique implacable, nous pouvons donc déduire que not’ bon maire ne se représentera pas en 2014 !

Au PR, dorénavant, la logique du « Trois ça suffit ! » sera-t-elle appliquée ?

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais là encore, quelque chose me dit que la ligne nationale du Parti radical a sans doute peu de chance d’être appliquée localement…

A moins qu’en juin 2012… Et encore….

—-

Demain, je vous narrerai un peu les échanges assez surréalistes parfois (les amateurs d’euphémismes se régalent) du dernier conseil municipal monterelais en date…

Vous verrez, là encore, de grands moments…

Hélas…

————————–

 

 

Siège éjectable…

Lundi soir, se tenait donc le premier Conseil de l’année de notre CC2F, notre Communauté de Communes du Fleuve et de la rivière.

Un conseil très attendu, dans les nouveaux locaux de l’hôtel de l’intercommunalité, notre ancien tribunal d’instance qu’Yves Jégo n’a pas pu sauvegarder.

L’ex-salle d’audience servait de salle de réunion, ce qui expliquait peut être que tout le monde, conseillers et membres du public se retrouvèrent dans la situation de sardines dans leur boîte, au vu de l’exiguïté qui régnait ce soir là….

Ce fut un conseil très technocratique, très administratif, au cours duquel le président, alias notre Député-Maire-ex-ARES-PR-re-UMP-Avocat-346-544 et et le 3ème vice-président Jean Tychensky prirent beaucoup, mais alors beaucoup la parole.

http://nsm01.casimages.com/img/2009/02/10/090210094152390113131279.jpg

Jean Tychensky (Image d’archives (c) Flamberge)

———

On assista bien à quelques prises de paroles de conseillers, comme Georges Bénard, maire de Salins qui demanda une fois de plus ce que les recettes générées par le foncier bâti par les ZAC crées par la CC2F fussent reversées dans « le pot commun ».

http://nsm01.casimages.com/img/2009/02/10/090210094151390113131274.jpg

Georges Bénard – (Image d’archives (c) Flamberge)

—-

Une nouvelle fois, il mit ainsi en avant le fait que la CC2F est gérée « autocratiquement » et non pas avec un vrai fonctionnement communautaire.

Romain Senoble, l’élu forgeois quant à lui démontra encore à nouveau que les remarques faites en commission n’étaient toujours pas évoquées dans les débats du conseil.

http://nsm01.casimages.com/img/2009/04/01/090401082902390113407845.jpg

Romain Senoble – (Image d’archives (c) Flamberge)

———-

Not’ bon maire lui répondit d’une façon qui m’interpella (Je l’ai enregistrée au mot à mot, cette réponse…)

« J’ai bien noté la réponse de Romain qui sera exécutée »….

Ne pouvant déceler l’accord du participe passé à l’oral, j’espérais alors que ce fût la remarque qui serait exécutée, et non pas Romain…

Mais bien entendu, le plus important restait à venir.

Le moment tant attendu arriva.

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/07/120207073858390119408176.jpg

——-

Yves Jégo rouvrit le contentieux qui l’oppose actuellement à Dominique Lioret.

Notre édilanous proposa de retirer purement et simplement son mandat de vice-président au Maire de la Grande Paroisse.

Il fallut donc organiser un vote.

Le moment étant d’importance, j’ai enregistré intégralement les propos tenus lundi soir, et m’en vais vous en révéler les extraits les plus significatifs.

On commence par le pitch lancé d’une voix lugubre par notre édilanous.

Puis, il formula les modalités du vote…

YJ : « Pour que le vote soit totalement transparent, je vous propose d’adopter qu’on vote à bulletin secret, sur la base de bulletins sur lesquels il y a trois choix possibles : souhaitez-vous le maintien du Vice-président, ne souhaite pas le maintien du vice-président, ou abstention. Je propose que pour l’organisation du vote une urne soit installée devant la sténotypiste, et qu’à l’appel de leur nom, chacun des membres du conseil aille dans l’isoloir pour pouvoir cocher le bulletin et aille voter dans l’urne.

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/07/120207073858390119408179.jpg

—–

Je propose qu’on compose un bureau de vote composé (sic) de la secrétaire de séance, Mme Pietrobon, composé s’il accepte de Jean Tychensky, et de Jacques Henri Semelle, le plus jeune d’entre nous.

Nous sommes 52 conseillers communautaires, Dominique Lioret de par l’application du code général des collectivités locales n’a pas pouvoir de prendre part au vote ce sera (sic) donc 51 personnes appelées à voter sur cette délibération.

J’ajoute enfin que le code général des collectivités locales test très précis sur la nature des débats précise que les délibérations auxquelles ont pris part (sic) la personne concernée par l’affaire sont illégales. »

[ndlr : suivit un passage dans lequel Yves Jégo précisa qu'il donnera complètement la parole à Dominique Lioret.]

YJ : « Pour ma part, je ne rentre pas dans les détails de cette décision que j’ai pris en mon âme et conscience, que j’ai pris pour garantir le bon fonctionnement de la Communauté de Communes, et que j’ai pris pour des raisons que je ne souhaite pas exposer publiquement, ce sont des raisons qui sont détachées de la chose politique. » […]

Yves Jégo expose ensuite que quel que soit le résultat du vote, il souhaite que le fonctionnement de la CC2F ne s’en resssente pas.

Puis il donne la parole à Dominique Lioret :

D.L. « Merci M. le Président. Je suis très surpris, je le redis devant tout le monde, de ce fait. Je ne vois pas en quoi j’ai dérogé à mes engagements vis-à-vis de la communauté de communes, et je suis élu, vice-président, j’ai assisté à 99 % des réunions, que ça soit ici, au Conseil général ou ailleurs, d’ailleurs souvent en votre présence. C’est votre choix, je pense qu’il est politique, clairement politique, on est en démocratie, la démocratie permet à tout le monde s’exprimer, elle va encore s’exprimer là. Pour ma part, je n’ai pas eu d’explication de votre part, vous ne m’en avez pas donné, ni en Conseil communautaire, ni en bureau, si tant est qu’elles soient plausibles. Le but étant très clair, Mesdames et Messieurs, le but est là, pas ailleurs, suppression des indemnités d’un vice-président, point. Tout le reste…….. Voilà, j’ai fini. »

YJ : « Voilà. Sur ces éléments, un, le vote de ce soir n’a rien à voir avec les indemnités, elles sont liées à la délégation de signature. »

[ndlr : puis Yves Jégo rappelle l'objet du vote]

Pour que la commune de la grande paroisse ne soit pas lésée, […] je solliciterai… nous solliciterons les élus de la grande paroisse pour désigner un candidat consensuel pour faire en sorte que si ce soir le vice-Président n’était pas maintenu, ce ne soit pas la commune de la Grande Paroisse qui soit lésée.

Je rappelle pour qui n’y ait aucune ambiguïté que tous les maires siègent dans toutes les instances, ce qui veut dire que la décision qui a été prise ne privera pas Dominique Lioret de siéger dans toutes les instances.

Je vous propose de passer au vote….

A ce moment là, M. Jean-Jacques Bernard, le Maire d’Esmans souhaita faire une déclaration :

JJB : « En réunion de bureau, nous avons eu l’occasion de discuter de cette décision, et à mon grand regret, on n’a pas eu la possibilité d’avoir des réponses qui ont motivé la demande de retrait de délégation, cette demande personnelle du président. Aujourd’hui, j’ai le sentiment d’être amené à délibérer (je parle à titre personnel) sur un point dont je n’ai aucun élément, en conséquence, je demande à M. le président de me retirer du vote et de ne pas participer au quorum. »

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/08/120208090255390119409402.jpg

Jean-Jacques Bernard

—–

Ce fut évidemment une déclaration courageuse, qui a mon sens exprimait bien mieux que n’importe laquelle des analyses, la décision jégoïste.

On passa au scrutin.

S’ensuivit le vote individuel et secret des conseillers. Une procession eut lieu devant l’isoloir puis devant l’urne….

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/07/120207073858390119408178.jpg

—–

On dépouilla difficilement, les chiffres de vote ne correspondant pas eu nombre de bulletins (46, puisque des absents furent constatés.)

Mais enfin, les résultats tombèrent.

Pour le maintien de M. Lioret : 15

Contre le maintien : 26

Abstention : 5

Quoi qu’il en soit, une chose est certaine : Désormais, Dominique Lioret n’est plus Vice-président de la CC2F.

Not’ bon maire était parvenu à ses fins.

Bien entendu, personne dans la salle ne fut dupe… La raison pour laquelle Dominique Lioret ne vice-présidait plus la CC2F était pour tout le monde évidente, à en juger des conversations à la sortie du Conseil…

Pour autant, le maire de la Grande-Paroisse ne voulut pas se livrer à une déclaration officielle.

Il tint néanmoins à souligner qu’il avait appris qu’Yves Jégo avait rencontré un grand nombre d’élus locaux tout au long de la semaine passée…

Sans doute un hasard…

Dominique Lioret renouvela simplement sa déclaration : « J’irai jusqu’au bout ! »

La guerre UMPienne continue !

A suivre !

———————–

 

123

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !