Archive pour 30 mars, 2012

La guerre umpienne fait rage !

Avant-Post

.

Précisions concernant la descente de la Brigade Financière à l’OPHLM.

Hier, dans les commentaires, une précision m’a été demandée à propos de l’intérêt des services de Police concernant les Agents de Proximité et de Service.

Voici donc une analyse très plausible sur cet intérêt de la Brigade Financière, analyse formulée par mes sources très bien informées :
.
A l’origine, les APS étaient des contrats aidés par l’état. Il s’agissait de les mettre en place sur la base de 169 heures et leur salaire était en partie pris en charge par l’Etat.
.
Or, le président de l’Office a imposé la présence 24/24 et 7/7 de ces APS.
.
Dès lors, la différence de salaire est supportée par l’Office, ce qui comprend les heures majorées de nuit et de WE !
.
Coût estimé au démarrage pour l’Office : plus de 500.000 € / an…
.
D’où deux questions :  
.
- un office en redressement judiciaire peut-il prendre seul la décision d’assumer des charges aussi importantes ?
.
- Cet excédent de charges a-t-il été réparti sur les charges des locataires (sachant qu’ils trouvent inutile la présence des APS entre 1 et 6h du matin) ?
.
Ce n’était pas le cas au début, ce nouvel exemple de décision autocratique n’a fait que « plomber » un peu plus les comptes déjà lourds de l’Office.
.
Les APS ont été un plus sans doute apprécié,  mais les conditions de recrutement et de rémunération restent obscures.
.
Certains ont même été recrutés en étant sur-qualifiés…
(On connaît par exemple un important responsable de l’Office qui a commencé comme agent de secteur.
On peut d’ailleurs légitimement s’interroger sur ses qualifications et l’évolution de sa rémunération, ce que fait d’ailleurs la Brigade Financière.)
.
Voilà donc quelles étaient ces précisions concernant le dossier des APS…
.
.CONF

————————————–

La guerre umpienne fait rage !

.

Avant de vous livrer les jours qui viennent les compte-rendus des derniers conseils municipal et communautaire en date, je voudrais revenir aujourd’hui sur la véritable guerre picrocholine qui déchire le petit monde de la droite locale.

Je ne vous ferai pas l’injure de vous relater à nouveau les différends qui opposent notre Député-Maire-ex-ARES-PR-plus-UMP-Avocat-346-544 à Dominique Lioret, maire de La Grande Paroisse.

PICRO

———-

Le premier, PR investi par l’UMP aux prochaines législatives se retrouve face à un candidat UMP pas investi par l’UMP !

Ce qui fait qu’ils se neutralisent pour le moment en matière de campagne présidentielle, nous l’avons vu il y a quelques jours…

Vous suivez ? Vous vous souvenez ?

A ma connaissance, peu de villes en France peuvent se targuer d’une telle situation politique !

Pour le moment, les élus de la majorité grand-paroissienne ne s’étaient pas exprimés et avaient suivi leur maire Dominique Lioret.

En fin de semaine passée, subitement, étonnamment, deux d’entre eux se désolidarisaient de leur patron.

Comme je serais curieux de savoir pourquoi ils ont décidé subito presto de le lâcher…

Ils publiaient à destination de leurs ouailles une lettre ouverte qu’un fidèle flambergien n’a pas manqué de me scanner.

Qu’il en soit ici remercié !

Je vous laisse découvrir ce courrier :

LETTRE

——

Je me demande si les habitants de La Grande-Paroisse ne vont pas avoir intérêt à s’équiper de boîtes aux lettres de plus grande contenance, tellement les lettres ouvertes foisonnent, ces temps-ci.

Ce n’est pas que je sois plus curieux que la moyenne de nos concitoyens, mais je me pose vraiment une petite question, tout de même…

Comment se fait-il que Mme Rieu et M. Morin s’expriment seulement la semaine dernière ?

Et pas avant le conflit qui oppose les deux prétendants de droite aux prochaines législatives, par exemple ?

Etonnant, non ?

————

Après-Post

.

Avant de vous laisser vaquer à vos habituelles occupations, un petit tour vers le Figaro-Magazine de samedi dernier.

La vie printanière du Fig-Mag est réglée selon une immuable série de marronniers : le prix de l’immobilier, les nouveaux maillots de bain, les dernières tendances en matière d’épilateurs, etc, etc…

C’était donc au tour des prix de l’immobilier. La saison commence à peine…

Voici ce qu’on trouvait dans ce numéro :

FIGARO

Notre ville qui aux yeux d’Yves Jégo devait devenir assurément la capitale du Sud-Seine-et-Marne n’existe pas pour le Fig-Mag…

Ou alors c’est que le marché immobilier y est bien bas…

A demain !

——————————-

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !