Carrefour à un tournant ?

Avec la campagne électorale, un événement important est passé relativement inaperçu la semaine dernière.

A Surville, vendredi dernier, des salariés de Carrefour distribuaient devant la porte le tract suivant, pour le compte du syndicat CFDT.

CARREFOUR

—–

On l’aura compris, les salariés CFDT sont très inquiets et scandalisés par le bilan désastreux selon eux de leur dernier PDG en date.

On peut les comprendre à la lecture de ce que je vous ai encadré afin de bien souligner leur colère.

Afin d’en savoir un peu plus, j’ai joint hier au téléphone Bruno Moutry, délégué syndical du groupe CFDT / Commerce, qui a siégé lors de l’Assemblée générale de lundi 18 juin dernier, l’assemblée évoquée dans ce tract.

Il a bien entendu confirmé toutes les inquiétudes contenues dans ce document, en mettant l’accent sur le danger qui risquait de menacer le groupe si les salariés n’étaient pas plus écoutés.

Il m’a également confié la déclaration qu’il a lue devant les représentants des actionnaires, les membres du Conseil d’Administration et du Président du groupe Carrefour.

La voici cette déclaration.

CARREFOUR

——-

Capture

Mmes et Mrs les actionnaires, Mmes et Mrs les membres du conseil d’administration, Monsieur le président,

Les salariés de Carrefour sont aussi des actionnaires et des clients ; ils souhaitent exprimer à l’occasion de cette assemblée, au moment où Monsieur Plassat prend de nouvelles fonctions, leurs inquiétudes face à l’avenir que vous leur réservez.

Ces dernières années les salariés et l’entreprise, qui est aussi leur outil de travail ont fait les frais des erreurs de stratégies du conseil d’administration.

Celles-ci se sont traduites par des pertes d’emplois en France (10 000 en trois ans), une modération salariale, des réorganisations incessantes, inefficaces et coûteuses engendrant une perte de confiance et de motivation.

La scission de DIA opérée contre la volonté des employés, devait permettre de mieux rebondir. Elle nous a au contraire, amputé de notre branche Hard-Discount au mépris de toute logique commerciale et organisationnelle.

La mise en place de Carrefour Planet devait réinventer l’Hypermarché, elle aboutit au contraire à l’abandon du concept après de lourds investissements…

Le concept du Drive décolle enfin après des années de retard que nos concurrents ont su exploiter en nous prenant des parts de marchés…

La politique des prix, les ruptures de stocks, l’attente aux caisses, la dégradation du service aux clients … la liste des erreurs commises est longue ! Elles sont le fait d’une recherche de rentabilité à court terme et de décisions contradictoires.

Le résultat est là : il est aujourd’hui demandé aux actionnaires une contribution exceptionnelle par la division par 2 du dividende ; et les salariés de l’entreprise sont eux aussi pénalisés avec la baisse de leur participation, de leur épargne salariale et de leur intéressement.

Employés, cadres, représentants des salariés, experts n’ont eu de cesse de dénoncer ces égarements et l’absence de vraie politique commerciale, malheureusement nous n’avons jamais été entendu ! Et malheur à celui qui aurait fait preuves d’innovations.

L’entreprise est dans une situation critique. Nous ne pourrons en sortir qu’en écoutant ceux qui sont sur le terrain, les sans-grades qui vivent chaque jour au coté des clients. Ils sont à même de juger sur la surface de vente du bien fondé des décisions commerciales de l’entreprise, mais faisons nous encore du commerce !

Serez vous demain plus à l’écoute de chacun ? Mr Bernard Arnault, actionnaire principal mais absent de l’entreprise vous autorisera t-il enfin à faire du commerce au lieu de faire de la finance ?

Nous devons retrouver les valeurs qui ont fait Carrefour. Les fondateur Messieurs Fournier, Defforey, Halley ont créé une entreprise leader sur le marché en se fondant sur des principes simples de moral et de commerce, tout en étant innovant et performant.

Aujourd’hui, il nous est demandé de voter une résolution portant sur la rémunération du nouveau président directeur général. Cette rémunération sera-t-elle étroitement liée aux résultats, où comme Monsieur Lars Olofsson le nouveau PDG partira-t-il avec le pactole d’ici deux ans après avoir mis l’entreprise à terre ou procédé à sa vente à la découpe.

En ces temps de vaches maigres, il serait normal qu’au plus haut niveau de l’entreprise, l’exemple soit donné afin de rendre crédible les propositions à venir pour redresser l’entreprise.

Quoiqu’il en soit, M. PLASSAT, vous ne pourrez pas redresser Carrefour sans toutes les forces vives de l’entreprise, et encore moins contre elles. Nous vous demandons, au delà des déclarations d’intention, d’accorder au terme de « partenaires sociaux » la plus grande importance. Nous ferons des propositions dans ce sens. Ceci pour le bien de l’entreprise, de ses salariés et de ses actionnaires.

————————-

Nous, à Montereau-Surville, l’hypermarché est bien entendu confronté à un autre problème, un souci supplémentaire : la concurrence du Leclerc-Bréau.

Selon mes sources internes au magasin, des licenciements de personnel auraient déjà eu lieu, en raison de la baisse du chiffre d’affaires en ville haute.

Je ne voudrais affoler personne, mais il ne faudrait vraiment pas que Carrefour-Surville vienne à fermer.

Pour les Survillois ce serait une véritable catastrophe.

Déjà qu’on n’y trouve pas les ouvrages de notre Député-Maire-ex-ARES-PR-plus-UMP-UDI-Avocat-346-544 !

———–

CARREFOUR

——————————

 


24 commentaires

1 2 3
  1. Anonyme dit :

    Très bien Christine. Carrefour est devenue un lieu sociale tu as raison

  2. chouette alors dit :

    La disparition de cette grande surface serait effectivement une catastrophe pour les employés mais aussi pour le quartier de Suville.
    Carrefour est LE lieu de rencontre de beaucoup : personnes âgées isolées, gens du quartier…. lien social dont la disparition jetterait un peu plus dans l’exclusion les Survoillois.
    Effectivement la concurence du Bréau est rude pour tous les commerçants, ceux de la ville basse ne sont pas épargnés (certains d’entre eux se sont installés dans la galerie marchande du Bréau), le centre ville est un désert, seul le marché du samedi apporte un peu d’animation à la ville et encore, il n’est plus ce qu’il était. Ne parlons pas de celui du mercredi, un fantome !
    C’est toute la ville, ses commerçants, ses habitants qui subissent le contre coup de cette installation au Bréau mais aussi le manque d’argent de ses habitants (ceux qui en ont vont ailleurs). La ZAC sucrerie attire aussi beaucoup de monde.
    Espérons que Carrefour Surville échappera à fermeture et que les emplois seront préservés. Il est impensable que la structure ferme mais il est possible que dans un avenir proche ne sera gardé que l’alimentaire.
    La crise, le chômage, la précarité sont aussi facteurs de fermeture des commerces qui ne font plus recette. Lorsqu’on n’a pas d’argent on ne consomme pas ou très peu. On en est réduit au strict nécéssaire. N’oublions pas que notre ville est la plus pauvre du département, où le taux de chômage est le plus élevé, majoritairement dans le quartier de Surville.
    Le vote des Survillois a prouvé le malaise qui règne dans ce quartier. C’est vrai : qu’a-t-IL fait pour ce quartier ? Un coup de peinture sur des façades ou dans les appartements ne remplace pas le bonheur d’un travail surtout lorsque ce coup de peinture vaut une augmentation importante de votre loyer que vous avez déjà un mal fou à payer.
    Strict nécéssaire : loyer et repas journalier. Voilà ce à quoi pensent d’abord les habitants de Surville. Voilà ce à quoi ils sont réduits.

    Pour répondre à @ Seul Tout, aucun étranger ne travaille en mairie. Pour devenir fonctionnaire ou travailler dans la fonction publique il faut être français, c’est une obligation. Il conviendrait de dire : de nombreuses personnes d’origine étrangère mais naturalisées françaises sont employées en mairie ou à l’OPHLM de Montereau. Si c’est le choix de not’bon maire, c’est son droit le plus strict. Cela fait partie des prérogatives du patron de « choisir » ses employés.

  3. FATMA DJEDER dit :

    @tout seul
    @chouette a tout a fait raison pour etre fonctionnaire il faut etre français né sur le territoire ou etre naturalisé je me suis souvent dit combien a ete vendu le terrain?
    pour la construction de la mosquée c’était la même chose votez pour moi a chaque election qu’il a pu faire je m’en souvient et en plus pour une construction il disait pour que se projet fonctionne on demande « un centre culturel »
    et me je maintien que jégo à des idées de le pen
    @tout seul vous pouvez remerciez la gauche qui est au pouvoir vous devez voir une carte de residence si vous êtes etranger avec tout les circulaires qui sont passées dans les prefectures autant de sarko vous n’aviez aucune change ou presque qu’on vous renouvelle votre carte de sejours(de source sùr émanant d’une personne de la prefecture)concernant carrefour j’espère que les syndicats vont se battre jusqu’au bout pour defendre les emplois
    ps: jego a tout fait pour separer surville et montereau

  4. Liz dit :

    La rumeur d’une fermeture m’est arrivé aussi aux oreilles, un ancien salarié a quitté le groupe Carrefour pour l’Auchan de Sens, pour des raisons d’évolution de carrière mais aussi car il craignait une fermeture et donc le chômage.
    Je fais mes courses à Carrefour alors que Leclerc est bien plus proche. Mais j’apprécie la taille du magasin, assez grand mais pas trop donc pas trop de tentation. Je ne suis pas concerné par le coté proximité, je viens exprès à Surville pour faire mes courses mais je comprends très bien la mission de service public de Carrefour.

  5. kamel boukharouba dit :

    au fait seul tout cela me revient robert hue aussi il est barbu

  6. Vilsurmars dit :

    Quand on voit tout le terrain que Carrefour a acheté à Surville réduisant ainsi l’espace public, y’a de quoi être en colère surtout lorsqu’on voit que les employés gagnent à peine de quoi survivre!

    Il est temps que les employés de carrefour se réveillent et prennent conscience du pouvoir de pression qu’ils ont sur leur dirigeants.

    Vous imaginez dans quel état seraient les directeurs en cas de grêve générale des caissier(e)s et gondolier(e)s.

    Pour ce qui est du lien social, je trouve quand même dommage, alors qu’à Montereau nous avons UNE MAISON DES FAMILLES, UNE MAISON POUR TOUS, UNE MAISON DE QUARTIER et j’en passe, que le maintien du lien social se fait dans un centre commercial.
    C’est ahurissant quand même!
    En même temps, vu tout ce qu’a grignoté carrefour en espace public c’est logique…

    En tout cas, félicitations aux syndicats! Ne lachez rien, il faut reprendre tous les petits power qui appartiennent à ceux qui font vivre les grandes enseignes, les p’tites gens!!!

  7. spider dit :

    Aucun « étranger » ne travaille à la mairie !
    Ce sont des français nés de parents immigrés. Le mot « étranger » est un bien vilain mot à mon sens.
    Et quand bien même cela serai vrai je ne comprend pas très bien où voulez vous en venir ??
    Tout ceci n’est que pure mascarade, c’est une vitrine.
    Ou peut être vous a t-on miroiter un « poste » à la mairie ???

  8. Seul tout dit :

    Réponse à KB BOB MARLAY AUSSI AH AH

1 2 3

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !