Archive pour 6 juillet, 2012

Il y a des clans et des groupes !

Il ne vous aura pas échappé, ô perspicaces et fidèles lecteurs flambergiens, que dans la floppée de sigles qui caractérisent sur ce site d’infos locales notre édilanous, une nouvelle appellation contrôlée est apparue.

Regardez bien : désormais nous avons un Député-Maire-ex-ARES-PR-UDI-plus-UMP-Avocat-346-544.

Oui, depuis le 26 juin dernier, not’ bon maire est devenu membre de l’UDI, l’Union des Démocrates et Indépendants, le groupe parlementaire de l’Assemblée nationale française créé par Jean-Louis Borloo le 26 juin 2012, jour de l’ouverture de la XIVe législature.

Alors l’UDI, de quoi c’est fait, comment ça marche et à quoi ça sert ?

L’UDI, c’est au départ un ensemble de 12 députés : 5 radicaux sur les 12 élus, (on comprendra donc que 7 députés PR n’ont pas voulu rejoindre leur patron), 5 des 12 députés du Nouveau Centre opposés à Hervé Morin, dont Jean-Christophe Lagarde et François Sauvadet, ainsi que deux Divers droite, Jean-Christophe Fromantin, et François-Xavier Villain, vice-président de Debout la République.

Vous suivez ?

Alors évidemment, 12 députés ça ne suffit pas pour pouvoir constituer un groupe parlementaire.

Capture

M’sieur Jean-Louis a dû aller chercher un peu ailleurs.

C’est ainsi que rappelant un peu la célèbre armée mexicaine, nous avons donc désormais 5 Radicaux valoisiens, 5 URCID (née le… 11 avril 2012), 7 Nouveau Centre, 3 Tahoeera (créé et présidé par un certain Gaston Flosse), 2 Alliance Centriste, 2 UMP (si, si, MM Plagnol et Favennec), 2 « DVD » ( les Divers Droite, les DVD, à ne pas confondre avec les Blue-Ray), 2 « Calédonie Ensemble » et 1 Centre National Indépendants et Paysans.

Ce qui nous fait un groupe parlementaire assez hétéroclite de 29 Députés.

Alors, évidemment, la question se pose : pourquoi ce besoin pressant de constituer à tout prix un groupe parlementaire ?

C’est que faire partie d’un groupe à l’Assemblée Nationale vous procure des avantages indéniables.

Je vous conseille la lecture de l’excellent papier consacré à ce sujet, paru dans le magazine « Challenges »

Capture

http://www.challenges.fr/elections-2012/20120615.CHA7608/de-l-avantage-d-avoir-un-groupe-parlementaire-a-l-assemblee.html 

Extraits :

[...]

Une question de poids politique

Depuis la réforme de la constitution de 2008, impulsée par Nicolas Sarkozy, les groupes parlementaires, à l’exception de celui qui est majoritaire, peuvent se déclarer « groupes d’opposition ». A défaut, ils ont le statut de « groupes minoritaires ». C’est sur la base de cette classification qu’est ventilé le temps de parole dans l’hémicycle, qui conditionne l’existence parlementaire des partis.

[...]

Un écho médiatique renforcé Pour les partis politiques, décrocher un groupe, c’est aussi avoir l’assurance d’une visibilité médiatique.

[...]

Et surtout, et bien entendu, le nerf de la guerre :

Des dotations financières pas négligeables Au-delà des indemnités parlementaires que reçoivent tous les élus, le bureau de l’Assemblée nationale attribue des dotations financières à chacun des groupes parlementaires, en fonction de leur représentation dans l’hémicycle.

[...]

——

Alors bien entendu, l’UDI n’a pas voté la confiance au Gouvernement.

Logo

http://www.liberation.fr/politiques/2012/07/03/jean-louis-borloo-ne-votera-pas-la-confiance-au-gouvernement_830814

M’sieur Jean-Louis et son vice-président not’ bon maire sont dans l’opposition.

On voit donc par là que ce dernier pourra donc se faire passer à loisir comme je vous l’expliquais récemment pour une victime, voire un martyre du socialisme.

Mais néanmoins, avec le Centre, rien n’est jamais simple et évident.

Même le Figaro titrait « Une opposition à géométrie variable« 

Logo

http://www.lefigaro.fr/politique/2012/07/04/01002-20120704ARTFIG00662-une-opposition-a-geometrie-variable.php

Extrait là encore :

Jean-Louis Borloo, le président du groupe UDI (Union des démocrates et indépendants), qui regroupe 29 élus centristes et radicaux, préconise un «soutien particulier» au gouvernement«quand l’intérêt national est en jeu». Invité mercredi de l’Association des journalistes parlementaires, le président du Parti radical a déclaré: «Il y a deux groupes d’opposition d’importance politique équivalente. Nous intégrons le fait que certains sujets peuvent nécessiter un soutien politique.»

Alors évidemment, sur le papier, ça fait bien, ça fait rassembleur.

Il va de soi qu’on attend au tournant les lois socialistes que notre Député-Maire-ex-ARES-PR-UDI-plus-UMP-Avocat-346-544 votera.

En tout cas, ce qui est certain, c’est que celui qui parle encore le mieux de l’UDI, c’est un certain Jean-François Copé !

Pour lui, l’UDI n’est pas si spectaculaire que ça…

Logo

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/06/27/97001-20120627FILWWW00773-cope-l-udi-pas-si-spectaculaire.php

Pas mieux !

———————–

BONUS :

Voici la déclaration politique qui a abouti à la création de l’UDI à L’Assemblée Nationale.

Je vous en conseille la lecture, et je vous conseille également de considérer ce qui se passe ou ne se passe pas à Montereau et dans les environs, à l’aune de ce texte.

C’est évidemment une nouvelle fois dans le cadre de notre grande série « Faites ce que je dis mais surtout etc, etc…… »

Capture

—–

A demain pour la rubrique « Sur le Vif » !

————————

 

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !