Un coup déchets, mais pas un coup de maître ! (2ème épisode)

Nous étions restés hier sur une question intéressante :

M. Raphaël Lacoste, habitant de Salins et l’exploitant agricole que je vous ai tous deux présentés vont-ils savoir si oui ou non une déchetterie voulue par le SIRMOTOM allait être implantée sur un terrain jouxtant la ferme ?

Un coup déchets, mais pas un coup de maître ! (2ème épisode) dans Vie locale iya0jxudpf

n7bfxueft7 dans Vie locale (c) Google Earth

———

Une déchetterie qui, je vous le rappelle, ne figure pas sur le Plan Local d’Urbanisme qui vient juste d’être modifié, avec enquête publique à la clef.

L’agriculteur va donc finir par écrire dirtectement au Président du SIRMOTOM, qui se trouve être bien entendu notre Député-Maire-ex-ARES-PR-UDI-plus-UMP-Avocat-346-544.

Là, « ô surprise », Yves Jégo confirme bel et bien et sans détour le projet !

D’ailleurs, avec le Maire de Salins, ils se sont rendus sur place !

La preuve, ce jégoïste courrier de réponse :

SALINS

—–

Le 24 avril, la Sous-préfecture, quant à elle, n’est toujours pas au courant.

M. Bonnet, Sous-Préfet,  précise néanmoins les conditions d’ouverture très réglementées en matière d’ouverture de déchetterie.

SALINS

—–

Les deux hommes, Raphaël Lacoste et l’exploitant agricole vont comprendre que malgré le PLU non modifié sur la zone concernée, une déchetterie risque bel et bien de s’implanter.

En effet, le 2 mai dernier, ils découvrent TOTALEMENT PAR HASARD, affiché à Montigny-Lencoup, ET NON PAS A SALINS, l’ordre du jour du prochain « Comité » du SIRMOTOM qui indique clairement que les études préliminaires et l’achat du terrain pour une déchetterie à Salins vont être examinés le 4 mai.

SALINS

———

Dès la découverte de ce document, l’agriculteur envoie en urgence un courrier manuscrit à Yves Jégo lui demandant de pouvoir s’exprimer au cours de ce « Comité » du SIRMOTOM.

SALINS

——

Il ne pourra le faire.

Le 3, il reçoit un mail de la Directrice Générale des Services du SIRMOTOM qui lui dit de ne pas venir à la réunion, et que la déchetterie ne se fera plus. « Surtout, ne venez pas !« 

C’en est trop pour les deux hommes !

M. Lacoste décide de passer véritablement à l’action, en rédigeant une lettre ouverte au Maire de Salins et ses élus, distribuée à tous les Salinois.

La voici, cette lettre ouverte :

SALINS

———

La lettre ouverte va constituer un véritable coup de tonnerre : les habitants de Salins tombent des nues et ne sont pas vraiment contents d’apprendre ce qui risque d’arriver.

Le maire de Salins, ce n’est un secret pour personne, je n’invente rien, soutient activement Yves Jégo.

Voici d’ailleurs ce qu’on pouvait lire sur le comité de soutien jégoïste lors des dernières élections législatives :

M. Georges BENARD Maire (77148 Salins) :  « Je soutiens Yves JEGO pour son action dynamique et efficace sur le développement de notre canton, ses réussites en matière de l’emploi du développement économique, de l’urbanisme et pour sa sensibilité sociale. »

Et là bien entendu, la suite des événements va montrer que la campagne électorale bat bel et bien son plein !

M. Bénard va confirmer oralement, puis par un courrier que la déchetterie ne se fera finalement pas à Salins.

SALINS

———-

« Bizarrement », c’est tout juste depuis un mois (depuis le 7 mai donc…) que la municipalité « décide » de refuser le projet…

Ce brusque retournement de situation, les Salinois le doivent à ces deux hommes, M. Lacoste qui va réussir à mobiliser autour de lui, et l’exploitant agricole.

Les deux hommes, à force de ténacité et de volonté, ont fait plier la municipalité et le SIRMOTOM.

ful48snxva

M. Raphaël Lacoste

————

Alors, évidemment, une dernière question se pose !

La déchetterie sera-t-elle implantée dans un autre village de la CC2F ?

Pour ma part, à Marolles-sur-Seine, je vais dorénavant être très vigilant…

D’ailleurs, si vous résidez dans l’une des autres communes du canton, je vous conseille de faire de même…

Mais nous n’en avons pas fini avec ce dossier.

Demain, pour la troisième partie de ce reportage, je vous montrerai comment aujourd’hui, après le Grenelle de l’Environnement, élaboré par un certain Borloo de son prénom Jean-Louis, je vous montrerai comment un maire et un Syndicat intercommunal peuvent envisager d’implanter une déchetterie dans les hallucinantes conditions géographiques, topographiques et environnementales que nous verrons.

———————————————————–

 


22 commentaires

  1. yvon dit :

    Manque pas de « culot » le maire de Salins en affirmant que la décision du conseil municipal ,de ne pas implanter la déchetterie, depuis un mois était prise…
    D’une manière générale sans se prononcer sur le fond du projet : implantation d’une déchetterie ou pas . C’est la façon d’agir des élus concernés qui est condamnable.Salins est un exemple type:
    - Connivence politique du maire et député ( président SIRMOTOM)
    - intérêt financier pour la vente du terrain appartenant à une conseillère municipale : juge et partie …
    - la non transparence du projet : les administrés découvrent le projet grâce à M.Lacoste et l’exploitant agricole concerné en premier chef puisque la déchetterie devait s’implanter à 100 m de sa ferme.
    -Retrait précipité du projet par le maire et du président du SIRMOTOM : preuve que ce projet sentait le  » roussi » et c’est un euphémisme …

  2. Le moretain dit :

    C’est très bien résumé, Yvon. La méthode est lamentable. Dans le courrier de Jégo on a vraiment la preuve que ce sont deux hommes seuls qui prennent la décision.

  3. Cumulard dit :

    La lettre du Président du SIRMOTOM sur un papier de la mairie de Montereau. Ben quoi, il est où le problème ?

  4. doe dit :

    En espérant qu’il n’y ai pas de represailles contre ces deux citoyens …

  5. Lucius dit :

    Le soutien de Bénard à Jégo est génial. Il ne doit pas vivre dans le même monde que nous.

  6. Mitch dit :

    J’espère que les deux vont se présenter à la prochaine élection municipale.

  7. Quetzalcoatl dit :

    Ca me rappelle la bande dessinée « Les maîtres de l’orge », où un propriétaire terrien a besoin du pouvoir politique pour installer une usine en douce dansun petit village..
    On est revenu 150 ans en arrière. Je croyais cette conception du politique dépassée. Sur une décision de cette importance on se doit de consulter la population. Hélas il n’en est rien.
    Quant au Syndicat, il devrait savoir tout ce qui était rappelé hier en matière d’implantation de filières de récupération. Comment ne pas penser que d’autres intérêts étaient en jeu ?

  8. Obelix dit :

    Concernant la directrice du Sirmotom, soit dit en passant épouse d’un « haut » cadre de la mairie de Montereau, cette dame ne manque pas de culot en demandant à un citoyen de na pas venir à la réunion, les réunions du Sirmotom sont comme celles des conseils municipaux ouvertes au public, qui ne peut prendre part aux discussions, sauf si le président de séance le permet,dans une interruption de séance.Par contre elle ne se gêne pas pour prendre la parole en séance pour répondre sur un ton souvent désagréable aux élus sans que Yves Jego ne l’ai invité à le faire, cette dame s’essuie donc largement les pieds sur le Code Général des Collectivités Territoriales, qu’elle a du jeter à la benne à ordures.
    Elle ferait mieux de s’occuper des dossiers de demandes de subventions, car si Yves Jego est responsable politiquement du non versement de la subvention de 11 millions d’Euros par la Région et le Département pour l’usine d’incinération, cette dame est responsable administrativement de ne pas avoir suivi avec sérieux le dossier, dans le privé on se fait licencier pour moins que cela.
    Enfin concernant le Maire de Salins il est aussi pathétique que le Maire de Saint Germain Laval, soutenant tantôt Léo Aiello aux cantonales, tantôt Yves Jego aux législatives
    Comme disait mon grand-père « vaut mieux être du côté du manche que de la cognée »
    Madame de Saint Loup et Monsieur Benard se disputent la palme de l’opportunisme : vainqueurs ex aequo

1 2 3

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !