Pôle mort géographique…

Si vous êtes Monterelais, ou si vous avez eu besoin de vous rendre récemment à l’hôpital de notre chef-lieu de canton,  comme par hasard juste avant les élections législatives, vous n’avez pu manquer de remarquer l’apparition du panneau ci-dessous sur le chantier arrêté de l’hypothétique futur pôle chirurgical et mère-enfant.

POLE

——-

Selon mes informations, et après recoupement, ce chantier sera définitivement arrêté !

La promesse jégoïste, comme beaucoup, aura fait long feu !

C’est évidemment la conséquence d’un dossier très mal engagé qui, de plus, pourrait coûter aux contribuables monterelais la bagatelle de 13,5 millions d’euros !

Pour rien !

Mais reprenons depuis le début l’histoire étonnante de ce chantier démarré en juin 2011, et stoppé net en octobre de la même année suite à une intervention logique de l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France…

Notre Député-Maire-ex-ARES-PR-plus-UMP-PR-Avocat-346-544 avait décidé de passer en force en démarrant ce chantier, en y posant médiatiquement la première pierre, sans attendre l’avis de l’Agence qui logiquement diligentera une mission d’évaluation de l’offre en place à Montereau.

L’ARS mettra alors en avant une recomposition de l’offre de soin dans le sud Seine-et-Marne : « Les projets en cours, ou à venir, à Melun, Montereau et Fontainebleau nécessitent une mise en cohérence. » Elle pointera en outre les difficultés de recrutement du CH de Montereau et une sous-utilisation de son patrimoine immobilier.

Je vous avais raconté toutes ces péripéties ici même :

LOGO

http://yvespoey.unblog.fr/2011/10/17/a-vot-sante/

http://ars.sante.fr/fileadmin/ILE-DE-FRANCE/ARS_Logo/ARS_idf_124_71.gif

http://nsm05.casimages.com/img/2011/10/15/111015112854390118903069.png

——-

Je me répète, tout ceci résultait de la jégoïste volonté de passer en force face à l’Agence Régionale de Santé, la nouvelle structure mise en place suite à loi Bachelot… Une loi que la majorité gouvernementale à laquelle notre édilanous appartenait avait pourtant votée !

Résultat des courses : le chantier fut purement et simplement arrêté !

C’est un chantier important, j’en veux pour preuve le site du maître d’oeuvre, le cabinet d’architecture « Hall-Idasiak« , qui évalue son coût à 28.704.000 euros !

Capture

http://www.hall-idasiak.com/reference/centre-hospitalier-de-montereau-77

Capture

——

L’entreprise BOYER chargée de la construction, et qui a donc dû tout arrêter, retirer toutes ses installations, donne également des précisions sur son site :

Capture

http://www.entrepriseboyer.com/Nosr%C3%A9alisations/B%C3%A2timentspublics/H%C3%B4pitaux.aspx?udt_512_param_detail=304

Capture

——–

Très récemment, le couperet est tombé !

Toujours selon mes sources, et vous savez qu’ici, elles sont fiables, j’ai appris que le pôle chirurgical et le pôle mère-enfant ne verraient jamais le jour à Montereau.

Pire.

Le chantier aurait déjà coûté 3,5 millions d’euros.

Pire encore.

Logiquement, des pénalités devraient être versées, c’est la procédure lorsque des chantiers sont arrêtés, de l’ordre de 10 millions d’euros.

Ce qui fait que, comme je le disais au début, les Monterelais risquent de devoir débourser 13,5 millions d’euros pour un projet qui ne verra pas le jour.

J’imagine mal en effet comment la ville de Montereau, et elle seule, pourrait débourser encore 30 millions d’euros pour terminer les travaux.

Alors évidemment, si tout ceci se vérifiait, il ne faudrait pas chercher très loin le responsable !

En voulant passer en force, Yves Jégo porterait à mes yeux l’entière responsabilité de ce gâchis.

Pourquoi passer en force me direz-vous, sans attendre l’avis de l’ARS ?

Parce que le temps passait et que les élections se rapprochaient… Il fallait des réalisations, puis, devant le coup de frein, des promesses, d’où la banderole jaune de la pancarte ci-dessus…

Bien entendu, nous pourrions alors nous attendre à la lancinante et sempiternelle plainte de not’ bon maire du « C’est pas moi et on fait rien qu’à m’embêter !« , accusant l’ARS Ile-de-France dirigée par le méchant Claude Evin d’avoir voulu casser le jégoïste joujou.

En tout cas, ceux qui ont cru encore et toujours à une promesse d’Yves Jégo, ceux-là en seront encore pour leurs frais.

Ceux qui ont cru qu’en allant voir et quémander auprès de Xavier Bertrand, ex-ministre de la santé, tout allait s’arranger, ceux-là se sont caché la réalité…

J’ai appelé l’hôpital, hier matin, j’ai laissé mon N° de portable, mes coordonnées, j’ai rappelé hier après-midi, pour avoir l’avis de M. Slama, Directeur… Les deux fois, il était en rendez-vous extérieur…

Encore un dossier qui échoue !

http://nsm05.casimages.com/img/2011/10/16/111016102530390118912537.jpg

———————————————-

 

 


21 commentaires

  1. Le moretain dit :

    Sans commentaires… Ce serait une lourde responsabilité à endosser. Comme dans les 11 millions de l’incinérateur.

  2. Lucius dit :

    Pas de souci, Montereau avec un taux de chômage à plus de 25%, la commune la plus pauvre du département au niveau des revenus fiscaux est une commune riche.

  3. Titi de mon trot dit :

    Bien dit @ Lucius. Mais attendons, il pourrait nous sortir un lapin de son chapeau…élections municipales approchants.
    C’est qu’il en a promis de choses avant et ça a marché alors pourquoi se priver de recommencer… »promesses, promsses, promesses » dit la chanson.

  4. p'tite souris dit :

    En attendant qui paie les pots cassés ?
    Le personnel qui travaille journellement dans des conditions difficiles, et qui s’efforce de vous renseigner le mieux possible
    avec amabilité.
    Mais aussi les « patients » je ne souhaite à personne d’avoir à prendre un RV, subir un examen, une consultation, une intervzntion, revenir chercher le résultat, …
    Pour avoir à fréquenter le centre hospitalier je considère qu’il vaut mieux être en « bonne santé ».
    Véritable parcours du combattant : trouver le service, aller à « la caisse » revenir dans le service par un dédale de couloirs,
    d’escaliers, où errent tête levée papiers à la main dans la recherche d’une indication les consultants « valides », parfois vous arrivez sur une ouverture fermée par un grand plastique fendu, en vous approchant vous êtes sur ce qui était l’entrée principale, condamnée par les travaux. Chacun s’interroge….
    Je ne parle pas du stationnnement impossible à proximité de l’hopital,(victor Hugo, Cretté-Preignard, av Gl de Gaulle) reste les noues là aussi le plus souvent très loin d’une entrée possible …
    Et tout cela POURQUOI ? pendant combien de temps encore ?quel prix à payer pour les conchons de payeurs que nous sommes ?
    Comment s’exercent les actes engagés sur les DENIER PUBLICS, sans les autorisations de financements ? celui ou ceux qui le font ne devraient-ils pas le payer sur leurs propres deniers ?
    MERCI Monsieur n’t bon Maire.

  5. laroissenforce77130 l dit :

    Au dernières nouvelles , l’hôpital doit procéder a des coupes budgétaires et les premiers a en pâtir seront les employés , en effet on parle en ce moment de couper les primes d’assiduité pour l’année 2013 cela représente tout de même un treizième mois .
    Résultat : un chantier a l’arrêt qui a coûté des millions d’euros en pur perte et des employés qui vont basculer dans la précarité .

  6. TOTO dit :

    PAS BIZARRE! Nous subissons de plein fouet les erreures grossières du député-maire ex ARES-PR-plus UMP-PR-UDI-AVOCAT-346-544 .Comme autour de la table du conseil ,il se prend pour le « nombril du monde » et en définitive il ne fait que d’agraver la situation économique et sociale de notre secteur géographique : plus de chomage ,plus de pauvres, moins de commerces de proximités.Et maintenant on risque l’éloignement des soins Il est vraiment triste que des gens se laissent BERNER pour ,le cinéma ou la mer à un euro ETC….Et soutienne encore un tel …………………. (Modération du Directeur de Publication).

  7. Ah ! dit :

    Les tribulations de not’bon maire on en a assez. C’est toujours les mêms qui paient. A voir tous ces chantiers qui sont en cours, qui durent et qui durent et empoisonnent la vie de tous les jours (Surville et toujours Surville et ses chantiers inutiles de longue durée).
    J’ai pratiqué les dédales de l’hopital moi aussi, avec des personnes âgées mal voyantes et handicapées ne se déplaçant que très difficilement avec déambulateur, la galère, pas de fauteuils roulants disponibles, des couloirs qui n’en finissent pas, une attente devant les ascenceurs d’une longueur épouvantable et inhumaine imposée à des patients fragilisés et désorientés.
    L’hopital de Montereau où les chemins des égarés !
    C’est vraiment traiter les malades et leur famille (le personnel soignant n’est surtout pas mis en cause lui qui travaille dans des conditions difficiles) comme de vulgaires objets, des paquets de linge sale. Et quoi dire ? Pouquoi cette m… ? A qui la faute ? A des ambitions électoralistes pour prouver qu’on existe.
    P’tite souris à raison, à quand les responsablités personnelles de ceux qui nous gouvernent engagées ? Un malheureux dépassement de vitesse et toc, un point de moins et des euros à payer pour le citoyen lambda, des millions de dépensés, jetés par les fenêtres, gaspillés par des hommes politiques et leur responsabilité est dégagée ! Cherchez l’erreur. NOus ne sommes que des pouvoyeurs de mandants électoraux, rien de plus alors réfléchissons lorque nous donnons notre voix.

  8. Le cannois dit :

    Réponse toute trouvée : ce n’est pas ma faute mais celle du socialiste Evin. On parie ?

1 2 3

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !