Pôle mort géographique…

Si vous êtes Monterelais, ou si vous avez eu besoin de vous rendre récemment à l’hôpital de notre chef-lieu de canton,  comme par hasard juste avant les élections législatives, vous n’avez pu manquer de remarquer l’apparition du panneau ci-dessous sur le chantier arrêté de l’hypothétique futur pôle chirurgical et mère-enfant.

POLE

——-

Selon mes informations, et après recoupement, ce chantier sera définitivement arrêté !

La promesse jégoïste, comme beaucoup, aura fait long feu !

C’est évidemment la conséquence d’un dossier très mal engagé qui, de plus, pourrait coûter aux contribuables monterelais la bagatelle de 13,5 millions d’euros !

Pour rien !

Mais reprenons depuis le début l’histoire étonnante de ce chantier démarré en juin 2011, et stoppé net en octobre de la même année suite à une intervention logique de l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France…

Notre Député-Maire-ex-ARES-PR-plus-UMP-PR-Avocat-346-544 avait décidé de passer en force en démarrant ce chantier, en y posant médiatiquement la première pierre, sans attendre l’avis de l’Agence qui logiquement diligentera une mission d’évaluation de l’offre en place à Montereau.

L’ARS mettra alors en avant une recomposition de l’offre de soin dans le sud Seine-et-Marne : « Les projets en cours, ou à venir, à Melun, Montereau et Fontainebleau nécessitent une mise en cohérence. » Elle pointera en outre les difficultés de recrutement du CH de Montereau et une sous-utilisation de son patrimoine immobilier.

Je vous avais raconté toutes ces péripéties ici même :

LOGO

http://yvespoey.unblog.fr/2011/10/17/a-vot-sante/

http://ars.sante.fr/fileadmin/ILE-DE-FRANCE/ARS_Logo/ARS_idf_124_71.gif

http://nsm05.casimages.com/img/2011/10/15/111015112854390118903069.png

——-

Je me répète, tout ceci résultait de la jégoïste volonté de passer en force face à l’Agence Régionale de Santé, la nouvelle structure mise en place suite à loi Bachelot… Une loi que la majorité gouvernementale à laquelle notre édilanous appartenait avait pourtant votée !

Résultat des courses : le chantier fut purement et simplement arrêté !

C’est un chantier important, j’en veux pour preuve le site du maître d’oeuvre, le cabinet d’architecture « Hall-Idasiak« , qui évalue son coût à 28.704.000 euros !

Capture

http://www.hall-idasiak.com/reference/centre-hospitalier-de-montereau-77

Capture

——

L’entreprise BOYER chargée de la construction, et qui a donc dû tout arrêter, retirer toutes ses installations, donne également des précisions sur son site :

Capture

http://www.entrepriseboyer.com/Nosr%C3%A9alisations/B%C3%A2timentspublics/H%C3%B4pitaux.aspx?udt_512_param_detail=304

Capture

——–

Très récemment, le couperet est tombé !

Toujours selon mes sources, et vous savez qu’ici, elles sont fiables, j’ai appris que le pôle chirurgical et le pôle mère-enfant ne verraient jamais le jour à Montereau.

Pire.

Le chantier aurait déjà coûté 3,5 millions d’euros.

Pire encore.

Logiquement, des pénalités devraient être versées, c’est la procédure lorsque des chantiers sont arrêtés, de l’ordre de 10 millions d’euros.

Ce qui fait que, comme je le disais au début, les Monterelais risquent de devoir débourser 13,5 millions d’euros pour un projet qui ne verra pas le jour.

J’imagine mal en effet comment la ville de Montereau, et elle seule, pourrait débourser encore 30 millions d’euros pour terminer les travaux.

Alors évidemment, si tout ceci se vérifiait, il ne faudrait pas chercher très loin le responsable !

En voulant passer en force, Yves Jégo porterait à mes yeux l’entière responsabilité de ce gâchis.

Pourquoi passer en force me direz-vous, sans attendre l’avis de l’ARS ?

Parce que le temps passait et que les élections se rapprochaient… Il fallait des réalisations, puis, devant le coup de frein, des promesses, d’où la banderole jaune de la pancarte ci-dessus…

Bien entendu, nous pourrions alors nous attendre à la lancinante et sempiternelle plainte de not’ bon maire du « C’est pas moi et on fait rien qu’à m’embêter !« , accusant l’ARS Ile-de-France dirigée par le méchant Claude Evin d’avoir voulu casser le jégoïste joujou.

En tout cas, ceux qui ont cru encore et toujours à une promesse d’Yves Jégo, ceux-là en seront encore pour leurs frais.

Ceux qui ont cru qu’en allant voir et quémander auprès de Xavier Bertrand, ex-ministre de la santé, tout allait s’arranger, ceux-là se sont caché la réalité…

J’ai appelé l’hôpital, hier matin, j’ai laissé mon N° de portable, mes coordonnées, j’ai rappelé hier après-midi, pour avoir l’avis de M. Slama, Directeur… Les deux fois, il était en rendez-vous extérieur…

Encore un dossier qui échoue !

http://nsm05.casimages.com/img/2011/10/16/111016102530390118912537.jpg

———————————————-

 

 


21 commentaires

1 2 3
  1. Le veneusien dit :

    Merci pour cette info, merci pour tout votre boulot. Nul doute que la « jégoïste réponse » ne manquera pas de piquant et ne se fera pas attendre. 2014 va arriver vite.
    Quand je pense qu’il a été réélu sur ce genre de promesse.

  2. Toucher rectal dit :

    Bon ben il l’a où on pense !

  3. Nicole dit :

    2014 va être difficile, j’habite en ville basse et je trouve que plus rien n’y est fait, j’ai 59 ans et j’ai du mal a me deplacer. Si j’ai besoin je dois prendre le bus pour aller au service à Surville :INACCEPTABLE. Par contre pour payer des impôts locaux hors du commun : bien venu à Montereau : le Monaco des taxes locales. Notre ville ne vit elle pas au dessus de ses moyens sans controle…A quand une politique non électoraliste mais visionnaire, prévoyante.et pas des voyages à 1 euros. C ETAIT MON BILLET D HUMEUR

  4. lili peau de chien dit :

    @ Nicole, moi j’habite depuis de nombreuses années à Surville, près de cinquante ans, et fort curieusement je pense la même chose que vous. Par contre, ici, les chantiers se suivent, interminables, dérangeants la vie des ha au quotidien. Grâce à eux, la saleté est partout, la poussière, la boue bientôt de ces chantiers interminables nous « bouffent » la vie et notre cadre de vie. Ne parlons pas de la propreté de certains quartiers surtout au niveau de la cité scolaire, détritus en tous genres, excréments de chiens (la « moto crottes » ici ne passe pas), mégots de cigarettes par centaines de kgs devant le lycée…rien ne nous est épargné, petites motos tonitruantes et jeunes automobilistes inconscients des dangers (malgré les radars à quatre sous dont un est déjà dégradé soit dit en passant) foncent comme des dingues. Les lycéens pour un grand nombre d’entre eux viennent au lycée en voiture ne respectent rien, se garent n’importe où et, sûrs de leur conduite, prennent des risques à toute vitesse au risque de renverser un pièton. Tout cela sous l’oeil de caméras dont la pose nous a coûté une fortune et qui ne servent à rien. Aucune force de police à l’horizon, ici, on fait ce qu’on veut, TOUT EST PERMIS, aucun PV pour excès de vitesse, stationnement illicite ou autre… merci not’bon maire de veiller à notre sécurité et à notre cadre de vie. Les voitures stationnent sans vergogne sur les trottoirs dégradés et se déplacer avec un déambulateur relève de l’exploit. Quant à l’éclairage urbain ???
    Ici aussi on paie nos impôts comme à Neuilly ou à Versailles sauf qu’ici, on habite dans la ville la plus pauvre du département où le taux de chômage est au plus haut et qu’on n’a pas la fortune à Crésus d’autant que le contribuable se fait rare (ça aussi c’est local). Mais ça !!! Le savent-ils nos bons conseillers ? not’ bon maire préfère dépenser l’argent de nos impôts en dépenses inutiles : festival déficitaire, journées à un euro pour les nantis (quotien familial impérativement rejeté), parking quai des bordes pour les « visiteurs » qui ne visitent plus rien vu qu’il n’y a plus de commerces en ville basse, plus d’office du tourisme en centre ville mais relaxé en périphérie. Ne parlons pas du nouveau parking des caves de St Nicolas, parfaitement inutile puisqu’il existait déjà. Sans compter l’installation d’abris à chats ou de piegeonnier aux frais du contribuable qui ne servent ni aux chats ni aux pigeons mais qui coûtent des sous, de la réfection toute aussi inutile de la rue J.Jaurès cet été alors qu’ici, à Surville, les trottoirs sont défoncés un peu partout. On abat sans vergogne nos arbres en plein été (pour que cela leur fasse un peu plus mal), on nous sabote notre cadre de vie sans aucun souci. Par contre, nos loyers vont encore augmenter ainsi que nos charges de chauffage, cela sans soucier aucunement de notre pouvoir d’achat en forte diminuton (ce sont quand même des logements dits sociaux donc réservés à des personnes sans grands moyens) et dont le président est notre maire. Et oui @Nicole, à quoi peuvent bien servir les sous de nos impôts – sous durement gagnés et impôts si difficilement payés. La liste serait longue à établir des dépenses inutiles en ces temps de crise où tant d’entre nous se serrent la ceinture à s’en étouffer. L’hiver sera dur, de plus en plus d’entre nous n’auront pas de quoi payer pour se chauffer ou se nourrir mais ici, qu’importe, on s’amuse pour un euro ! La vie est belle non ? Oui, 2014 sera difficile mais pour qui ?

1 2 3

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !