Allez donc rendre service !

Vendredi dernier, voici le flyer municipal qu’une employée tout autant municipale avait cru bon de déposer en plusieurs exemplaires dans l’école élémentaire monterelaise que je dirige…

FLY1

—–

La municipalité de Montereau organise donc des ateliers pour les parents.

Ayant un peu de temps libre le soir même, je décidai d’aller assister au premier de ces ateliers, marquant ainsi mon intérêt pour cette action.

En effet, je le dis à la fois sans ambages, le plus sincèrement possible et tout de go, je trouve que c’est une bonne idée de vouloir aider les parents dans ce métier qui est probablement le plus difficile au monde : élever ses enfants.

J’arrivai donc à 17h05 sur le lieu de l’atelier intitulé « Aider son enfant à grandir« .

J’y fis la connaissance de la responsable de cette action, Mme Agnès Belarbi.

Je me présentai, et allai m’assoir avec les trois parents participant ce soir là.

On vit arriver Bernard Buzy prendre une photo probablement pour la presse locale.

L’atelier de parole allait être animé par Audrey, une jeune psychologue de l’association Ecole des Parents et des Educateurs (Sud 77)

Capture

http://www.ecoledesparents.org/

Elle nous révéla que son association avait été fondée en 1929, et que la section sud-seine-et-marnaise avait vu le jour en 2004.

Audrey continua donc sa présentation en ayant l’honnêteté intellectuelle de préciser qu’elle même n’avait pas d’enfants mais que de par son métier, elle était en contact avec de nombreuses familles et de nombreuses situations la mettant en présence avec des enfants.

Puis, un « tour de chaise » eut lieu, et chacun se présenta également, y compris votre serviteur.

Audrey proposa que chacun s’exprimât librement.

Une maman prit la parole.

Comme je le pensais, à deux semaines de la rentrée scolaire, c’est un problème lié à l’école qui démarra le débat.

Cette maman d’une petite B. , inscrite au CP cette année, n’arrivait pas à lui « faire faire ses devoirs« . (Je cite les propos, et j’ai changé l’initiale de l’enfant.)

La petite étant présente, Audrey, la psychologue, eut le professionnalisme de demander à B. qui était présente, si le fait de parler d’elle devant d’autres personnes n’allait pas la gêner.

B. répondit non de la tête.

S’en suivirent des prises de paroles fort intéressantes, et à mon tour, je me permis d’entreprendre dans un premier temps de définir le concept de « devoirs » à l’école élémentaire.

A ce moment là, la porte s’ouvrit brusquement, et l’on vit apparaître Mme Jocelyne Castellain, adjointe au maire, suivie comme son ombre par M. Sauerbach, que je vous ai déjà présenté, qui travaille au cabinet du maire et qui est par ailleurs élu d’opposition UMP à Viry-Châtillon.

Audrey, la psychologue, se montra très étonnée (c’est un euphémisme) de cette intrusion dans un lieu d’échange de parole, et le dit très clairement.

L’intervention de Mme Castellain fut simple : elle voulait savoir ce que je faisais là.

Mme Belarbi lui expliqua. L’adjointe, le membre du jégoïste cabinet et elle même sortirent de la pièce.

Audrey et les parents étaient assez ahuris.

Puis Mme Belarbi me demanda de venir rejoindre le petit groupe.

Mme Castellain ne comprenait pas ma présence, car « je n’avais rien à y faire« . (Je la cite)

Je lui dis tout ce que je vous avais expliqué en début d’article, et lui indiquai que la présence (bénévole) d’un directeur d’école dans le cadre d’un débat pour « aider les enfants à grandir » ne me paraissait pas totalement infondée.

Je lui rappelai également que j’assistai par exemple chaque année à l’installation du Conseil municipal des enfants, un samedi matin.

Mme Castellain eut alors l’argument qui me fit hurler de rire intérieurement :

« Nous avons voulu que ces débats pour les parents soient déconnectés de l’école« .

C’est donc ainsi que pour la municipalité de Montereau, quand on organise des débats déconnectés de l’école, on les organise… dans les écoles, et dans une salle de classe du CM2 !

Je vous jure que je n’invente rien !

La preuve, le verso du flyer :

FLY2

———

Décidant de couper court à la vraie raison de la venue des jégoïstes représentants, et ne voulant pas mettre Mme Belarbi dans l’embarras, je rangeai mes affaires et partis, non sans m’être excusé auprès d’Audrey la psychologue, auprès des parents présents, et en leur précisant que mon devoir de réserve de fonctionnaire de l’Education Nationale m’empêchait de leur dire ce que je pensais de tout ceci.

Tout ceci ne vous rappelle rien ?

En février de cette année :

http://yvespoey.unblog.fr/2012/02/27/problemes-a-la-reunion/

Et en avril 2007 :

http://yvespoey.unblog.fr/2007/04/28/cest-les-nerfs/

A demain !

————————–

 

 


23 commentaires

1 2 3
  1. Titi de mon trot dit :

    Voilà un bel exemple de démo crassie. Elle est courageuse la dame, elle vient accompagnée ! C’est toujours le festival pour vous, cette fois, heureusement, y’a pas de casse.
    Vont-ils comprendre enfin qu’avec de pareilles méthodes ils se ridiculisent.

  2. Doe dit :

    Pas sûr que céder systématiquement soit toujours la bonne solution.
    Aurait elle essayer de vous faire partir que les parents d élèves auraient du réagir et en tout cas prendre conscience d un problème …

  3. Liz dit :

    j’ai une question, Yves, si tu avais pu assisté à toute la réunion, y aurait-il eu un article sur ton blog ?

  4. Yves POEY dit :

    Ou alors l’article aurait été très positif !

  5. Titi de mon trot dit :

    Par qui sont organisés ces débats ? Si vous n’étiez pas parti, l’auraient-ils fait manu militari ? Certaines personnes se seraient posé des questions. On ne jette pas les gens dehors comme cela. Si l’organisateur des débats veut vraiment « déconnecter » ces « réunions » de l’école alors il fallait qu’il choisisse un autre lieu et envoyer des invitations ciblées en précisant qu’on ne recevait que sur invitation.
    De toutes manières, ils ont tort de le prendre ainsi. Ce n’est pas de cette manière qu’ils vont « rassembler » les gens.

  6. Liz dit :

    Je m’en doutais, donc c’est bien la preuve que notre député est …………………… (Modération du Directeur de Publication de ce site :D ) , s’il fallait encore le démontrer.

    Je suis moi aussi tout à fait d’accord sur ce genre initiative, c’est dur d’être des parents et c’est probablement encore plus dur dans certaines familles.

  7. rose rouge dit :

    bonjour yves,

    je regrette que tu sois parti de la salle car si la psychologue n’avait pas vu de contradiction entre ton statut d’enseignant et ta présence au sein d’un groupe de parole je ne vois pas qui aurait pu te sortir de la salle. si cette dame avait insisté, les participants auraient constaté le problème et la psychologue aurait certainement vu le malaise avec les représentants municipaux, qui j’espère se sont présentés.

    mais cela repose le problème de ces groupes de paroles, y parle t-on de l’enfant et l’école ou l’enfant dans sa relation avec sa famille ? une relation ne peut pas se découper comme çà surtout compte tenu du contenu affiché « aider son enfant à grandir ». le lieu est très mal choisi et l’action mal organisée,
    comment les parents sont assurés de la non divulgation des problèmes de leurs enfants (par les autres familles présentes, les voisins) en tant que professionnel je trouve cela surprenant que l’école des parents et des éducateurs se soit « compromis » dans ce genre d’organisation.
    d’ailleurs comment a été recruté cette intervenante et doit elle rendre des comptes à quelqu’un et à qui et comment ?
    cela ressemble au groupe de paroles des alcooliques anonymes !

  8. p'tite souris dit :

    La psychologue n’intervient-elle pas comme membre de l’EPE c’est à dire ECOLE DES PARENTS ET DES EDUCATEURS ?
    L’Ecole et ses enseignants (éducateurs professionnels ?) si souvent stigmatisés, voire accusés, agressés par certains parents, n’auraient selon les représentants de la Mairie pas de place dans ce qu’il est appelé une ECOLE DES PARENTS ?
    Que se passerait-il si les enseignants, étaient Parents d’Elèves dans les écoles sièges de ces groupes de paroles ?
    Yves Poey, persona non grata, sera-t-il prié de ne pas assisté à la réunion qui sera programmée (?) dans l’école dont il assure la Direction et dont il est a ce titre, je suppose, responsable des activités qui s’y déroulent ?

    Pour répondre à Liz de 9h.17, je ne saurais trop lui conseiller de lire l’ouvrage de René Dosière qui vient de paraitre au seuil intitulé « l’Etat au Régime » il éclaire à mon humble avis sur les pratiques que nous subissons ! EDIFIANT !!!

1 2 3

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !