Archive pour 25 janvier, 2013

L’Aïd el Kébir avec un peu d’avance ?

La semaine dernière, je vous avais remis en mémoire l’existence de Monsieur MOUTON, qui fut Conseiller spécial de notre Député-Maire-ex-RPR-DLR-PR-ARES-UMP-Maintenant-UDI-Président-de-ci-de-ça-Avocat-346-544, alors que ce dernier était Secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer.

C’était ici :

L'Aïd el Kébir avec un peu d'avance ? dans Vie locale 120220100339390119462406

http://yvespoey.unblog.fr/2013/01/18/plus-quun-parcours-une-destinee-oui/

Plus qu'un parcours ! Une destinée, oui !  dans Vie locale 1301170938173901110768626

—–

Vous vous souvenez donc de cette info dévoilée dans le Canard Enchaîné de la semaine dernière.

Canard

M. MOUTON, qui conseilla spécialement notre édilanous, fut responsable des jeunes UMP du VIIème arrondissement de Paris, il soutint Mme DATI, il se présenta lui-même sous l’étiquette sarkozyste dans le XXème arrondissement parisien, M. MOUTON travailla également pour l’agence Bygmalion qui conseillait M. COPE.

M. MOUTON, bien que d’âme droitiste, fut malgré tout récemment embauché par Mme BENGUIGUI, ci-devant Ministre de la francophonie de notre actuel gouvernement.

Je vous avais narré toute cette merveilleuse et très cohérente destinée.

Le Canard Enchaîné de cette semaine est revenu sur cette belle et curieuse nomination.

Figurez-vous que la parution de cette info dans le Volatile a réveillé M. Christophe CHANTEPY, le directeur de cabinet de Jean-Marc AYRAULT, notre premier Ministre.

M. CHANTEPY a aussitôt bloqué la nomination de M. MOUTON, qui devra aller ailleurs exercer ses talents de Conseiller spécial.

Et toc !

Cette affaire m’a rappelé une excellente histoire drôle marocaine, qui me fut racontée voici quelques années par Majida, une élève du CM2.

Une élève brillante, intelligente, travailleuse et dotée d’un sens humoristique affirmé.

« M’sieur, est-ce que je peux vous raconter une histoire marocaine ?« 

Je ne me fis pas prier.

Voici donc l’histoire de Majida.

—–

Un pauvre paysan marocain, dans la banlieue de Berrechid, (برشيد),  possédait un mouton qui donnait son avis sur tout et sur rien, ainsi qu’un très très très vieux cheval qui refusait de se lever, près de la fin qu’il était…

1301240832403901110793157 dans Vie locale . 1301240832403901110793156

Les protagonistes de l’histoire.

——-

Vous ai-je précisé que les animaux, en ce temps-là, étaient doués de parole ?

Oui, ils étaient assurément doués de parole !

Désespéré par l’état de son cheval, le paysan marocain décida de monter à la ville afin d’aller chercher le vétérinaire.

Celui-ci, en voyant la vieille rosse, tint à peu près ce langage au paysan :

« Vous savez, si dans trois jours, ce cheval n’a pas réussi à se lever, il faudra l’abattre !« 

Mais ne voilà-t-il pas que le mouton avait tout entendu.

Comme il s’était pris de l’étrange manie de vouloir conseiller tout le monde, il s’adressa au cheval :

« Cheval, cheval, mon ami, si tu ne te lèves pas dans trois jours, c’est l’abattoir. Il faut absolument que tu te lèves. Vas-y, essaie !« 

Le cheval essaya, mais rien n’y fit.

Le deuxième jour arriva.

Le mouton reprit alors sa démarche en conseils plus éclairés les uns que les autres :

« Cheval, cheval, mon ami, je t’en prie, laisse-moi te conseiller, laisse-moi t’aider. Je t’en supplie, fais un effort, lève-toi, sinon, c’est l’abattoir de Berrechid !« 

Le cheval ré-essaya. Peine perdue !

Le troisième jour arriva.

« Cheval, cheval, cheval mon ami, mon frère, mon compagnon, je t’en prie, je t’implore, je t’en supplie : lève-toi, car sinon, ce soir, ce soir ce sera l’équarrissage. Laisse-moi t’aider, laisse moi t’épauler, laisse-moi te conseiller spécialement, moi qui ne vis que pour ça ! LEVE-TOI ET MARCHE ! « 

Au prix d’une volonté incroyable, au prix d’efforts sur-équins, le vieux cheval, lentement mais sûrement, parvint difficilement à se lever, on l’aura compris efficacement conseillé qu’il était par le mouton.

C’est alors que le paysan marocain, voyant le cheval debout, n’en croyant presque pas ses yeux, s’écria :

« Miracle, c’est un miracle ! Allez, pour fêter ça, on va sacrifier le mouton !« 

————

Alors, n’était-ce pas le jour ou jamais de vous raconter l’histoire de Majida ?

A demain pour la rubrique « Sur le Vif » !

—————————————————-

 

 

 

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !