Rénover la rénovation urbaine ?

Il se trouve que la semaine dernière, j’ai eu à me rendre dans la tour des Grès, à Montereau-Surville, pour des raisons purement professionnelles que je ne développerai bien évidemment pas.

Rénover la rénovation urbaine ? dans Ca ne va plus ! 1301291143353901110810854

1301291143353901110810855 dans Vie locale

®Google Earth + magnifique infographie Y. POEY ©

——

En allant prendre l’ascenseur, je suis tombé sur cette petite affichette apposée par l’OPHLM Confluence-Habitat.

Je vous laisse en prendre connaissance :

1301280712253901110809078

——

On comprend donc l’enjeu et la problématique.

Les locataires ont vu leur façade rénovée, et on leur a posé des volets à la fois roulants et électriques.

Mais voici donc comment on leur a « rénové » l’intérieur, en matière d’alimentation de ces équipements.

Deux solutions se présentent :

1301280712253901110809079

———-

Voici la solution qui n’est pas « acceptable » aux yeux de l’Office et qui est susceptible de faire intervenir la société sus-nommée :

1301280712253901110809081

—–

Et voici la solution qui correspond à une situation « normale » pour l’OPHLM :

1301280712263901110809082

—–

Je vous jure que je n’invente rien.

Ce genre de fil visible chez soi, ce trou à gauche, ce câble dénudé, tout ça, c’est normal…

Tout ça, c’est de la rénovation urbaine.

Tout ça, c’est rénové.

A l’extérieur, les façades sont flambant neuves, mais à l’intérieur, c’est une autre paire de manches :

CONF

——-

Mais il y a autre chose.

J’ai titré ce papier « rénover la rénovation ».

A Montereau, on est obligé de faire passer une deuxième société pour réparer ce qu’a fait une première entreprise avec des crédits ANRU, l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine.

Je trouve ceci pour le moins étrange : est-ce que les services techniques de Confluence-Habitat n’auraient pas pu refaire faire les travaux tout de suite, et ne pas les accepter de la part de la première société ?

Et encore : je gage que ceci est à la suite de plaintes de locataires qui ne supportent pas à juste titre ces fils et ces trous apparents chez eux !

Que de zones d’ombre, dans cette rénovation urbaine monterelaise ! 

——————————

 

 


17 commentaires

  1. boum dit :

    Le concept de rénovation est assez inconnu à Montereau en règle générale.

  2. Le cannois dit :

    Et ils osent appeler ça rénovation ?

  3. TOTO dit :

    PAS BIZARRE! A MONTEREAU tout est dans la façade! Et pas simplement dans la rénovation urbaine.

  4. momo77130 dit :

    Et bien sur au dessus de toute les fenêtres il y a ses jolies fils

  5. XXXL dit :

    Après les travaux de rénovation (de façade) ayant entraîné la pose desdits volets roulants, il n’y a pas eu de réception des travaux où sont consignées ces nécessaires reprises ?

  6. Albert dit :

    Ils ont cette chance à l’OPHLM que les gens ne râlent pas et ne constituent pas une vraie association de défense .Ce n’est pas la CNL locale noyautée par les soutiens de Jégo qui va relever tout ça. Les gens ont trop d’autres problèmes à régler .Ils acceptent leur sort sans discuter .La plupart. Parce qu’ils n’ont pas le choix . C’est bien triste .

  7. Anonyme dit :

    Les gens ne votent pas? Tant pis pour eux!

  8. locataire furieux dit :

    Tout à fait d’accord avec @ Albert.
    Nous constatons encore une fois le gaspillage de l’argent public par les incompétences de l’office. Autre question : combien de temps ces volets roulants vont-ils fonctionner ? Certains donnent déjà des signes de « fatigue » et si réparation il y a elle est à la charge du locataire ??? Que font les associations de soit disant défense de locataires ? RIEN de chez RIEN puisque les représentants sont « du côté du manche ». Mais s’il n’y avait que dans la tour des Grès…..C’est le quartier entier qui est sinistré, enclavé, pas de place de parking, ce n’est pas celles créées (trop loin de la tour) sur la place Jean XXIII qui libèrent des places en suffisance.
    L’implantation des restos du cœur au pied de la tour en a surpris plus d’un, on n’a pas consulté les locataires de la tour qui croyaient à un parking. Il y avait tant d’autres endroits pour installer correctement ces restos ! Il fallait choisir un endroit où il y avait un parking : déjà exigus, les lieux sont littéralement « envahis » par les bénéficiaires. Aucun abri prévu lorsqu’ils attendent l’ouverture des restos…ils se réfugient en cas d’intempéries dans le hall d’entrée de la tour des Grès provoquant le mécontentement des locataires. Dans notre bonne ville, rien n’est pensé, rien n’est fait AVEC la population. ON décide à sa place, un point c’est tout.
    Quartier sinistré où sont « entassés » des centaines de personnes, aucun entretien (voirie, éclairage public obsolète). lorsqu’il a tant neigé, aucun entretien des trottoirs, détritus, poubelles à ciel ouvert….pour couronner le tout, 80 nouveaux logements (on entasse) voient le jour…..leur construction empoisonne tout un quartier, boue, engins de chantiers. Sans compter les nuisances de la cité scolaire, voitures stationnées n’importe où, incivilités des collégiens et des lycéens qui envahissent les halls d’immeubles, laissent de détritus partout, essaient de racketter les passants, les insultent sans que jamais, JAMAIS on ne voit la police faire quoi que ce soit pour limiter les nuisances. Tout cela sous l’œil des caméras !!!! Demandez donc aux locataires de la tour expérimentale les nuisances dont ils sont victimes, une honte !!!! Détritus dans l’immeuble, insultes journalières contre les locataires de la part des lycéens qui s’incrustent dans l’immeuble. Depuis des années ces locataires se font insulter, racketter par des jeunes qui squattent les lieux sans que l’office ne lève le petit doigt pour régler les problèmes. NUISANCES, le jour par les lycéens, la nuit par des intrus qui y installent leur quartier général. Courriers, réclamations….rien n’y fait, ON laisse « pisser le mouton ». Sans compter que cet immeuble tombe en ruines (aucun plan de rénovation urbaine prévu). Tour de Grès, tour expérimentale, même quartier, même combat.
    Ce fût pourtant, autrefois un quartier agréable où il faisait bon vivre….oui mais ça, c’était avant.

    • Yves POEY dit :

      Dans notre bonne ville, rien n’est pensé, rien n’est fait AVEC la population. ON décide à sa place, un point c’est tout.

      Pas mieux.
      Nous verrons demain un exemple de concertation avec une catégorie socio-professionnelle très particulière….
      Vous le verrez : du grand art !

1 2

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !