Archive pour 26 février, 2007

L’eau et le feu

Montereau et les communes environnantes n’ont plus de piscine…
Un seul mot : la désolation…..
Hier, à 22h30, les voisins ont appelé les services de secours. Avec leur extincteur, ils ont été obligés d’éteindre des morceaux enflammés tombant dans leur jardin à cause du vent.

L'eau et le feu dans Sur le vif... xf4sz5dxh7
—–

djn17avalv dans Sur le vif...

—–

3wq8qvbfj1

—–

mux0sa2n92

—–

5gh8a1pzll

—–

c24lkfx2ws

—–

zmm75dv8w5

—–

3su6h8l8qa

—–

5197th3w2b


_________________________________________________________________________________________

Randonnée en GIP…

Les batailles politiciennes, ça peut nous coûter cher.
Les batailles politiciennes, ça échappe au commun des mortels, ça ne fait pas les gros titres dans les journaux, mais à terme, ça plombe une région ! C’est ce qui se passe dans le sud de la Seine et Marne.

L’enjeu, c’est l’emploi. En dix ans, notre région a perdu 7500 emplois, des emplois industriels qui payent, de ces emplois qui permettent aux jeunes d’acheter leur maison.
La liste est longue : ABB à Champagne sur Seine, SKF à Thomery…

Avril 2005, une manifestation monstre. Plus d’un millier de personnes défilent. A leur tête, cinquante-neuf maires ceints de l’écharpe tricolore dénoncent les fermetures d’entreprises et les licenciements en cascade. Les télés se bousculent.

Maires, élus de la région, du département, syndicats de salariés et de patrons tombent d’accord : il faut un plan d’urgence pour faire repartir l’emploi.
Mais tout de suite, deux thèses s’affrontent. D’un côté, il y a les élus locaux, (région, département) ainsi que les syndicats, qui veulent que l’on recrée de l’activité. L’objectif : établir un diagnostic de ce territoire, et à partir de celui-ci, attirer les entreprises et assurer la formation des chômeurs qui viendront y travailler.

De l’autre côté, il y a le préfet et Yves Jego. L’idée est ici d’adapter les formations aux emplois qui existent, avec le sacro-saint principe « ce n’est pas à l’Etat de créer des entreprises, ni même d’avoir des idées. »
Et c’est cette dernière tendance qui va l’emporter.

On décide de créer un GIP, un groupement d’intérêt public, un « machin » assez administratif. Il faudra dix-huit mois simplement pour en élaborer les statuts, qui verront enfin le jour en juillet dernier.
Mais côté annonce médiatique, Yves Jego est content. Il a obtenu sans consultation du fameux GIP, en s’adressant directement au ministre, la création d’une maison de l’emploi à Montereau.

Super pour les photos ! On fait de très belles images avec une poignée de jeunes formés grâce à cette maison. On parle de l’installation d’un call-center qui va donner du travail à plusieurs centaines de personnes, mais en attendant, c’est la dégringolade

Kuhn-Nodet, entreprise historique monterelaise, ferme ses portes et le call-center est allé s’implanter ailleurs.

Lassés des incohérences, tous les syndicats de salariés ont claqué la porte du GIP, il y a quelques mois. Ils ont eu la désagréable impression d’être pris pour des pantins !

Depuis, un cabinet de spécialistes a été nommé par ce fameux GIP. Pour lui, c’est clair : pour être cohérent, il faut avant tout faire un diagnotic des forces et des faiblesses du territoire, afin de pouvoir le ré-industrialiser.
On a juste perdu deux ans. Les chômeurs de la région apprécieront !

__________________________________________________________________________

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !